Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2020 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ? » Actualités

Brève Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ?

Comment est fixée la rémunération du salarié ?

Par - Modifié le 05-08-2015

Comment est fixée la rémunération du salarié ? Juritravail

En contrepartie du travail qu'il effectue, tout salarié bénéficie d'un salaire. En matière de rémunération, certaines règles doivent être respectées (smic, salaire minimum conventionnel, primes, augmentation de salaire …). Le salarié doit vérifier que son employeur les respecte, mais pour cela, il doit les connaitre. Quelles sont-elles ? 

Salariés : comment est fixé votre salaire ?

Salariés, en contrepartie de votre travail, vous percevez une rémunération. Mais savez-vous comment celle-ci est fixée ?

Votre salaire est fixé lors de la conclusion de votre contrat de travail. Vous pouvez donc le négocier à cette occasion avec votre futur employeur. Pour cela vous devez donc connaitre les pratiques de votre métier, du secteur d'activité…, afin de savoir à quoi vous pouvez prétendre et de ne pas demander un salaire démesuré.

Il vous appartient de négocier votre salaire avec votre employeur, à l'occasion de votre embauche, ou plus tard, si vous avez réussi de belles performances professionnelles, que vous avez rempli tous vos objectifs, que vous acceptez un poste de responsable…

>> Outil conseillé : Évaluez et comparez votre rémunération (métier, secteur d'activité, expérience, âge, études, région…)

Parmi les éléments susceptibles de composer votre salaire figurent notamment :

  • les avantages en nature tels que la mise à disposition d'un véhicule, d'un logement, d'un téléphone portable ou smartphone…
  • les différentes primes (fin d'année, 13ème mois, primes de vie, de productivité, prime de pénibilité, pour travaux dangereux, prime d'assiduité, d'ancienneté…) et gratifications obligatoirement versées par l'employeur au titre du contrat de travail, d'un usage, d'un engagement unilatéral ou de la convention collective,
  • les pourboires.

>> Dossier conseillé : Les règles de fixation du salaire

Vous devez toutefois retenir que votre salaire ne peut en aucun cas descendre en dessous d'un certain plancher légal : le SMIC, dont le montant est revalorisé chaque année (1).
Depuis le 1er janvier 2015, votre salaire horaire ne peut en aucun cas être fixé en deçà de 9,61 euros brut (sauf si vous êtes jeune travailleur) ce qui correspond à 1.457,52 euros brut mensuels si vous êtes à 35 heures par semaine.

Ensuite, vous devez savoir que la convention collective de votre entreprise peut fixer un montant conventionnel en dessous duquel votre employeur ne peut pas descendre. Vous devez donc consulter la convention collective qui s'applique à votre relation de travail.

Par exemple, un salarié de niveau V selon la Convention Collective Nationale du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire (IDCC n°2216) ne peut être rémunéré en deçà de 10,99 euros brut de l'heure.

Mais, devez-vous percevoir au minimum le SMIC ou le salaire minimal conventionnel ?

C'est le plus favorable des deux qui s'applique. Ce sont des minima, votre salaire peut donc être plus élevé.

Si vous êtes rémunéré en dessous de ces minima, vous devez demander à votre employeur de respecter ses obligations. Attention toutefois au délai de prescription qui est de 3 ans à compter du jour ou vous auriez dû vous rendre compte que le salaire que vous touchez est inférieur au SMIC.

Comment votre rémunération est-elle susceptible d'évoluer ?

La modification de votre salaire équivaut à une modification d'un élément essentiel de votre contrat de travail. Une telle altération nécessite votre accord ainsi que celui de l'employeur ce qui se matérialise par la signature d'un avenant à votre contrat de travail.

Si vous refusez une révision à la baisse de votre salaire, sachez que vous ne commettez aucune faute mais que l'employeur peut néanmoins vous licencier pour motif économique si la diminution demandée résulte d'une cause réelle et sérieuse.

Notons également que les clauses indexant votre salaire sur le SMIC ou sur un indice y faisant référence (clause d'échelle mobile ou clause d'indexation) sont interdites dans les conventions et accords collectifs de même que dans un contrat de travail (2).

Veillez bien à ce qu'aucune clause relative à l'indexation de votre salaire ne figure dans votre contrat de travail et que vous percevez au moins le SMIC. Pour effectuer votre calcul, prenez votre salaire brut et non votre salaire net.

>> Outil conseillé : Convertir son salaire Brut en Net et inversement

Heureusement, votre salaire, lorsqu'il est modifié, est le plus souvent revu à la hausse. Si votre employeur ne décide pas, de lui-même de vous augmenter, sachez qu'il existe deux autres possibilités de voir votre salaire révisé à la hausse : l'une résultant d'une initiative personnelle et l'autre d'une négociation collective.

Vous pouvez demander une augmentation à votre employeur

La fixation de votre salaire est seulement conditionnée par le respect du salaire minimum mais également par les principes d'égalité salariale entre hommes et femmes et d'égalité salariale entre salariés pour un travail équivalent.

Hormis ces trois principes, la fixation de votre salaire est libre et procède d'une négociation entre vous et votre employeur. C'est pourquoi vous pouvez demander une augmentation auprès de votre employeur en cours de contrat de travail.

Mais quels sont les clefs permettant d'optimiser vos chances d'obtenir une augmentation de salaire ?

Déterminer le moment le plus opportun pour demander une augmentation (contexte économique favorable, bons résultats évoqués lors de votre entretien annuel d'évaluation…), compiler un maximum d'éléments en sa faveur, évaluer ce qui se pratique comme salaire pour des fonctions et une ancienneté équivalente, ne pas se montrer trop gourmand et rester courtois dans son argumentation, sont autant d'atouts qui peuvent accroître vos chances d'obtenir l'augmentation que vous espérez.

>> Actualité conseillée : Comment demander et obtenir une augmentation à son employeur

L'augmentation de votre salaire grâce à la négociation collective

Certaines thématiques font obligatoirement l'objet d'une négociation entre les partenaires sociaux. La rémunération des salariés fait partie intégrante des négociations annuelles obligatoires (NAO).

Or, un des sujets majeurs qui s'y rattache, concerne les salaires effectifs (3) et plus particulièrement les salaires bruts par catégories, y compris les primes et avantages en nature lorsqu'ils résultent de l'application d'une convention ou d'un accord.

Le représentant du personnel qui joue un rôle central en matière d'augmentation de rémunération est le délégué syndical. C'est lui, en effet, qui est chargé de négocier directement avec l'employeur.

A cette occasion, le délégué syndical de votre entreprise peut négocier avec votre employeur une augmentation générale de 2% de tous les salaires de l'entreprise, par exemple.

Notre dossier

Références :
(1) Article L3231-2 du Code du travail
(2) Article L2242-8 du Code du travail
(3) Article L3231-3 du Code du travail

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ? ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés