Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2020 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ? » Actualités

Brève Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ?

Agri Tempo met à disposition de salariés temporaires polonais sans payer de cotisations sociales

Par - Modifié le 28-11-2012

Agri Tempo, société d’intérim française spécialisée dans les métiers ruraux, propose à ses clients de lui mettre à disposition des salariés polonais.

Ceux-ci sont rémunérés au smic français mais ils ne sont pas redevables de cotisations sociales françaises, ce qui permet à l’agence d’intérim de proposer des prix réduits à ses clients.

Pour Francine Blanche, de la CGT, il s’agit de dumping social, ce qui entraîne un manque à gagner pour les caisses de l’Etat car en brut les salaires proposés sont 40 % moins chers que si les salariés étaient français.

Selon Guillaume Gautier-Lair, le dirigeant d’Agri Tempo, ce service a été développé pour répondre à la demande des clients ostréiculteurs. Faute de candidats, l’agence d’intérim s’est tournée vers la Pologne pour assurer son recrutement.

Cette pratique est légale puisque depuis une directive européenne de 2007 le recours à des salariés détachés de l’Union européenne est autorisé.

Francine Blanche dénonce de son côté une « concurrence sauvage néfaste pour les salariés français mais aussi pour les salariés migrants » et estime qu’il s’agit d’un système qui ne bénéficie qu’aux entreprises qui veulent baisser les coûts.


« Info-plus » Le détachement de salariés étrangers en France

Depuis la loi du 20 novembre 2007, les entreprises de travail temporaire françaises peuvent recruter des salariés primo-migrants qu’ils soient ressortissants de l’Union Européenne ou non.

Les dispositions du Code du travail relatives au travail temporaire sont applicables aux salariés détachés en France, à l’exception de l’obligation de versement d’une indemnité de fin de mission pour les salariés sous contrat à durée indéterminée dans leur pays d’origine (article R. 1262-16 du Code du travail).

Et vous, pensez-vous que les entreprises de travail temporaires françaises mettant à disposition des salariés de l’Union européenne doivent s’acquitter des cotisations sociales ?


Source : Le Parisien, le 28 novembre 2012

Notre dossier

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ? ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

  • GGL - Membre Le 29-11-2012 à 10:40

    En tant que personne dirigeante de la société AGRI TEMPO mis indirectement en cause dans cet article, je souhaiterais apporter des précisions importantes pour compléter votre information:
    - L'agence intérim que je dirige, n'est pas spécialisée dans l'intérim de salariés Polonais. Nous sommes spécialisés dans l'intérim rural et proposons à nos clients des salariés Français issus de notre bassin d'emploi.  
    -  Dans le cadre de notre activité, nous sommes confrontés à des besoins de saisonniers pour des activités manuelles relativement pénibles. Nos clients font appel à nous car ils ne trouvent pas suffisamment de personnes pour cette activité. Ne pouvons nous même pas répondre à leur besoin par manque de candidats sur ces secteurs, nous les mettons en relation avec une agence Polonaise d'intérim. 
    - Nous avons fait le choix de cette agence après nous être rendu sur place pour avoir les garanties nécessaires de sérieux. En effet, ils nous ont garanti et apporté la preuve que leurs salariés étaient bien payés et que la prestation respectait le cadre réglementaire Européen et Français.
    - De ce fait, IL N'Y A PAS D'ECONOMIE de charge à faire. Si effectivement les cotisations sociales Polonaises sont moins importantes, le client doit payer les frais d'hébergement et de déplacement de ses intérimaires.
    - Au final, cette solution ne vient pas concurrencer la main d'oeuvre locale par un soit disant dumping social mais permet à des entreprises d'avoir des salariés qu'elles ne trouvent plus en france. Il n'y a pas que les villes qui manquent de main d'oeuvre, beaucoup d'artisans des territoires ruraux souffrent de ne plus trouver de salariés. 
  • etiennes - Visiteur Le 04-12-2012 à 11:18

    Ayant longtemps vécu en Pologne, je suis toujours énervé de la façon dont les médias et syndicats français dénigrent les travailleurs polonais.
    La Pologne possède de très bonnes universités, et donc du personnel très qualifié. Il est donc tout à fait justifié de permettre aux personnes de talent à venir travailler en France.

    Ayant aussi une formation d'ingénieur agricole je comprends aussi tout à fait la justification de la société agri tempo, car le recrutement de saisonniers est souvent très difficile.

    Il faut voire le fond du problème avant d'attaquer un système. Les conclusions hâtives sont souvent bien fausses, et portent à la confusion du publique.

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité