Accueil » Droit du Travail Salarié » Embauche, Contrat de Travail » CDD - Contrat de Travail » Signature du CDD » Actualités

Actualité Signature du CDD

Le CDD d’objectif : le dernier né des CDD

Par - Modifié le 30-07-2008


La loi de modernisation du marché du travail n°2008-596 du 25 juin 2008 permet aux entreprises d’embaucher un cadre ou un ingénieur (au sens des conventions collectives), pour une durée déterminée afin d’exécuter une mission précise (objet défini ou objectif).

Attention : l’employeur ne peut recourir au CDD à objet défini/d'objectif que si un accord collectif de branche étendu ou un accord collectif d’entreprise l’y autorise.


Durée du CDD :

La durée de ce CDD à objet défini correspond au temps de la mission devant être accomplie par le salarié.

Durée minimale : la durée du CDD ne peut être inférieure à 18 mois.
Durée maximale : la durée du CDD ne peut être supérieure à 36 mois.

Renouvellement : le CDD à objet défini ne peut pas être renouvelé.


Forme du CDD :

Contrat écrit : le CDD d'objectif doit être établi par écrit.

Clauses obligatoires : le CDD d'objectif doit comporter les clauses obligatoires pour tout CDD ainsi que les clauses spécifiques de ce contrat :
- mention « contrat à durée déterminée à objet défini »,
- intitulé et références de l’accord collectif qui l’institue,
- clause descriptive du projet,
- mention de la durée prévisible du projet,
- définition des tâches pour lesquelles le contrat est conclu,
- événement ou résultat déterminant la fin du contrat,
- délai de prévenance de l’arrivée du contrat et, le cas échéant, de la proposition de poursuite de la relation de travail en CDI,
- possibilité de rompre le contrat à la date d’anniversaire de sa conclusion par le salarié et l’employeur,
- droit pour le salarié, si l’employeur rompt le contrat, à une indemnité égale à 10 % de la rémunération totale brute.


Fin du CDD :

Délai de prévenance : le contrat de travail se termine, en principe, à l’issue de la mission. A cet égard, l’employeur doit respecter un délai de prévenance d’au moins 2 mois avant que le CDD ne prenne fin.

Rupture anticipée : l’employeur et le salarié ont la possibilité de rompre le CDD avant l’issue de la mission :
- au bout de 18 mois,
- puis à la date d’anniversaire de la conclusion du contrat (soit au bout de 24 mois).
L’employeur ou le salarié doit justifier d’un motif de rupture légitime.

Versement d’une indemnité : à l’issue du contrat ou lorsque l’employeur rompt celui-ci avant son terme, le salarié a droit à une indemnité d’un montant égal à 10 % de sa rémunération totale brute.

A noter : ce nouveau type de CDD est institué de façon expérimentale pour une période 5 ans.

Pour aller plus loin


Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Signature du CDD ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés