Une grande entreprise française de construction informatique a signé un accord avec les cinq grands syndicats représentatifs au plan national (CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT et FO) visant à mieux encadrer la pratique du télétravail.

Cet accord rappelle que cette pratique doit s'effectuer sur la base du volontariat et prévoit notamment que :

- l'employeur fournira aux télétravailleurs l'équipement nécessaire à l'exécution de leur prestation, et en assurera la maintenance,

- l'employeur s'engagera à rembourser aux télétravailleurs les frais qu'ils ont engagé,

- le télétravail sera toujours réversible,

- les télétravailleurs auront les mêmes droits que les autres travailleurs de l'entreprise,

- les télétravailleurs bénéficieront de plages de repos,

- la communication régulière entre la hiérarchie et les télétravailleurs permettra de préserver le lien social.