Lorsque le recours par l'employeur à des heures complémentaires a pour effet de porter pour plusieurs mois la durée de travail du salarié, employé à temps partiel, au niveau de la durée légale, le contrat à temps partiel doit être requalifié en contrat à temps plein.

En pratique : si votre salarié engagé à temps partiel effectue régulièrement des heures complémentaires, il est nécessaire de vérifier au fur et à mesure le nombre d'heures complémentaires effectuées (par la tenue d'un fichier par exemple) pour que vous puissiez vous apercevoir rapidement si le nombre d’heures complémentaires réalisées dépasse la durée légale sur plusieurs mois et risquerait donc de donner lieu à requalification du contrat à temps plein.

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail