BRÈVE Licenciement économique individuel : contester une procédure abusive

Texas Instruments supprime 517 emplois en France


Par Rédaction Juritravail - Modifié le 20-12-2012

Texas Instruments va supprimer 517 des 541 emplois du site de l’usine de micro processeurs de Villeneuve-Loubet, près de Nice. Au moins 100 sous-traitants seront également impactés en France par cette restructuration.

Texas Instruments va supprimer 517 des 541 emplois du site de l’usine de micro processeurs de Villeneuve-Loubet, près de Nice. Au moins 100 sous-traitants seront également impactés en France par cette restructuration.

Ces suppressions d’emplois  s’inscrivent dans le cadre d’une restructuration mondiale entrainant au total 1 700 pertes d’emplois.

Une des raisons qui a conduit Texas Instruments à supprimer ces emplois est la décision d’Apple et de Samsung de développer en interne leurs propres microprocesseurs pour smartphones et tablettes numériques.

Selon Christian Tordo, directeur général France du groupe américain, cette décision a fermé 50 % du marché à Texas Instruments.

Le site de Villeneuve-Loubet est spécialisé dans la production de ces microprocesseurs, activité dont Texas Instruments cherche désormais à se désengager afin de se concentrer sur les applications pour les voitures et la domotique.

Dans l’usine de Villeneuve-Loubet, seule une équipe de 27 personnes affectée au développement dans le domaine des télécommunications n’est pas concernée par ce plan mais devront quitter ce site. Cette usine constitue l’unique site de recherche-développement de Texas-Instruments en France.

Les activités commerciales basées à Boulogne-Billancourt seront conservées.


« Info-plus » L’obligation de mettre en place un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE)

Dans les entreprises de 50 salariés et plus, l’employeur a l’obligation de mettre en place un plan de sauvegarde de l’emploi dès qu’il envisage de licencier au moins 10 salariés sur une même période de 30 jours.

Lorsqu’il a procédé pendant trois mois consécutifs à des licenciements économiques de plus de 10 salariés sans atteindre 10 salariés dans une même période de 30 jours, tout nouveau licenciement économique qu’il envisage l’oblige à mettre en place un PSE (article L. 1233-26 du Code du travail).

De même, quand l’employeur a procédé au cours d’une même année civile à des licenciements économiques de plus de 18 salariés au total, sans avoir mis en place de PSE, tout nouveau licenciement économique envisagé au cours des trois premiers mois de l’année civile suivante entraine la mise en place d’un PSE (article L. 1233-27 du Code du travail).

Et vous, pensez-vous que le PSE de Texas-Instruments prévoit suffisamment de mesures de reclassement ?

 


Source : Le Monde, le 19 décembre 2012

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

loader Juritravail