Cette année, ce jour tombe le 7 avril 2014. Ce jour n'a pas été décidé par hasard : il change en fonction de l'écart salarial et est organisé lorsque la moyenne du salaire des femmes atteint celui que les salariés du sexe masculin ont gagné au 31 décembre. Conclusion : les femmes ont mis 1 an et 4 mois à atteindre le niveau de rémunération des hommes de l'année 2013.

Cette journée est l'occasion de revenir sur la réalité et de rappeler que les salariées touchent un salaire qui est 28% inférieur à celui de leurs collègues masculins (moyenne nationale en 2010).

Pour qu'elles puissent vérifier si elles font l'objet d'une inégalité de salaire, les femmes ont désormais à leur disposition un simulateur leur permettant de mesurer l'éventuel écart de rémunération.

En effet, le ministère du Droit des femmes a lancé, en ce jour d'Equal Pay Day, une application (nommée Leadership pour Elles) comprenant notamment un simulateur d'écart salarial et un mode d'emploi de la négociation salariale. Considérant que "les différences de confiance en soi entre femmes et hommes peuvent expliquer jusqu'à 4,5 des 25 points de l'écart salarial", le Gouvernement souhaite "coacher" les femmes au travail dans la bataille contre l'inégalité de rémunération.

Selon Najat Vallaud-Belkacem, l'idée est de fournir aux femmes "des conseils simples efficaces, détaillés et gratuits" afin de "provoquer une prise de conscience", via un quiz d'autodiagnostic sur le niveau de confiance en soi de ses utilisatrices.

S'agit-il d'un simple gadget ou d'un véritable outil permettant de réduire les écarts de revenus ? Même si cette application n'aura sans doute que très peu d'effet sur la réduction des écarts de salaire en entreprise, permettre aux femmes de "se comparer aux hommes et de prendre conscience de sa valeur, c'est essentiel", pour faire progresser l'égalité salariale estime la Ministre du Droit des femmes.

"Info-plus" Agir contre l'inégalité salariale

Même si booster la confiance en soi des femmes est essentiel, cela ne suffit bien évidemment pas à réduire ou faire disparaitre les inégalités de salaire.

Que l'inégalité soit fondée sur le sexe ou sur un tout autre critère, il est important d'agir pour faire appliquer l'égalité salariale.

Pour que la discrimination salariale soit établie, le salarié doit prouver une inégalité de traitement alors que son collègue de travail se trouve dans une situation identique.

Dans un premier temps, il est recommandé de s'adresser directement à l'employeur. A défaut de réponse, ou de réponse satisfaisante,  il est envisageable d'exercer une action en justice devant le Conseil de prud'hommes.

Lors de cette procédure, il est recommandé de se faire assister d'un avocat, qui peut être choisi après demande de devis, pour être certain de choisir son avocat de façon éclairée.