Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2020 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Inégalité de salaire homme-femme au travail : que faire ? » Actualités

Article avocat Inégalité de salaire homme-femme au travail : que faire ?

L'inégalité de rémunération justifiée par des dispositions contractuelles plus favorables qu'un accord collectif

Par , Avocat - Modifié le 18-01-2018
La Cour de cassation a rendu un arrêt le 7 décembre 2017 (n°16-15109 et 16-15110), concernant des kinésithérapeutes qui invoquaient une différence de rémunération avec certains collègues qui leur semblait injustifiée au vue de leurs compétences identiques.

 

Dans les faits, les rémunérations variaient à cause d'un accord d'entreprise qui fixait une grille de salaires inférieure à certaines rémunérations contractualisées antérieurement. 

La Cour de cassation rappelle que, sauf disposition légale contraire, seules les dispositions plus favorables d'un accord collectif peuvent se substituer aux clauses du contrat. 

Il résulte de cette règle que constitue un élément objectif pertinent propre à justifier la différence de traitement entre les salariés engagés antérieurement à l'entrée en vigueur de l'accord et ceux engagés postérieurement, le maintien, pour les premiers, des stipulations plus favorables de leur contrat de travail.

Une différence de traitement justifiée par une clause du contrat de travail conclue antérieurement à un accord collectif  est donc objectivement pertinente. 

Néanmoins, depuis l'entrée en vigueur des Ordonnances Macron, afin de répondre aux nécessités liées au fonctionnement de l'entreprise ou en vue de préserver, ou de développer l'emploi, un accord d'entreprise peut aménager la rémunération. 

Il est par ailleurs prévu que l'accord se substitue de plein droit aux clauses contraires et incompatibles du contrat de travail. Le salarié reste libre de refuser la modification que cela engendre sur son contrat de travail, avec les conséquences qui peuvent en découler, mais cela constitue un moyen pour l'employeur d'uniformiser les salaires.

 

Source:
Cass. soc., 7 décembre 2017, n°16-15109 et n°16-15110

Maître Adeline Huron

Maître Adeline Huron

Avocat au Barreau de GRENOBLE

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Procédure Judiciaire
  • - Droit de la Protection Sociale
  • - Loi travail 2017

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.