Il est de jurisprudence constante que les fichiers créés par le salarié à l'aide de l'outil informatique mis à sa disposition par l'employeur pour les besoins de son travail sont présumés avoir un caractère professionnel. Il s'agit d'un présomption simple.

En effet, dès lors que le salarié identifie ses fichiers dans un dossier informatique intitulé PERSONNEL, la présomption disparaît et les fichiers sont clairement reconnus comme personnel.

Que se passe-t-il si le dossier s'intitule MES DOCUMENTS mais qu'il contient des pièces qui appartiennent à la vie privée du salarié?

 La Cour de Cassation est très claire : L'employeur a parfaitement le droit d'ouvrir lesdits fichiers informatiques sans violer le respect au droit de la vie privée du salarié. (Cour de cassation chambre sociale Audience publique du jeudi 10 mai 2012 N° de pourvoi: 11-13884 Publié au bulletin Cassation partielle).

Dans l'arrêt précité, le salarié avait stocké sur son disque dur des fichiers pornographiques et des vidéos de salariés prises à leur insu. Son licenciement a été justement prononcé pour faute grave pour avoir fait une utilisation détournée de son ordinateur professionnel en enregistrant des photos à caractère pornographique et des vidéos de salariés prises contre leur volonté la Cour de Cassation retient :

 " la seule dénomination "Mes documents" donnée à un fichier ne lui confère pas un caractère personnel" .

 Dans ce cas, l'employeur peut ouvrir les fichiers hors la présence du salarié et en présence d'un huissier si nécessaire.

contact: [email protected] - 83 avenue FOCH 75116 Paris - tél 0144051996