La rupture anticipée du CDD n’est possible que dans des cas limitativement énumérés :

- Faute grave
- Rupture d’un commun accord
- Force majeure


Face à la multiplication des retards, vous devez dans un premier temps envoyer un R/AR à votre salarié afin de prononcer un avertissement à son encontre.

Si les retards se poursuivent après le prononcé de cette première sanction, vous pouvez entamer la procédure de licenciement pour faute grave.

Toutes les étapes de la procédure classique de licenciement disciplinaire doivent être respectées : convocation à entretien préalable, entretien préalable, et lettre de licenciement motivée par la poursuite des retards après la 1ère sanction.