Dans un avis récent, la CNIL et ses homologues européennes délivrent quelques régles de bonne conduite à adopter en matière de respect de la vie privée. Les CNIL européennes demandent aux prestataires de réseaux sociaux notamment de :
 

- définir des paramètres par défaut limitant la diffusion des données des internautes ;
 

- mettre en place des mesures pour protéger les mineurs ;
 

- supprimer les comptes qui sont restés inactifs pendant une longue période ;
 

- permettre aux personnes, même si elles ne sont pas membres des réseaux sociaux, de bénéficier d'un droit de suppression des données qui les concernent ;
 

- proposer aux internautes d'utiliser un pseudonyme, plutôt que leur identité réelle ;
 

- mettre en place un outil accessible aux membres et aux non membres, sur la page d'accueil des réseaux sociaux, permettant de déposer des plaintes relatives à la vie privée.