Accueil » Droit de la presse, image & publicité » Droit de l'Image » Vie Privée » Actualités

Article avocat Vie Privée

Les sanctions des atteintes au droit à l'’image de la personne

Par , Avocat - Modifié le 30-03-2016
Le droit à l'image prévaut il sur la liberté d'expression ?

La liberté d’expression est une valeur essentielle à laquelle il est dérogé en cas d'atteinte au droit à l'image. 

Il n'existe pas de texte de loi qui pose le principe. 

Les juges se sont référés à l'article 9 du Code civil selon lequel : "chacun a droit au respect de sa vie privée" pour forger un droit à l'image des personnes. 

La jurisprudence juge que toute personne a, sur son image, un droit exclusif, grâce au droit au respect de la vie privée. 

Ce droit permet de s’opposer à la publication de son image, sans une autorisation expresse, préalable et spéciale. 

Ce principe est absolu. 

Ainsi, toute personne, même celle qui exerce des activités publiques, politiques, économiques ou professionnelles peut se prévaloir du droit à l'image. 

Peu importe également la tolérance dont la personne concernée a pu faire preuve à l’égard de la presse. 

Chacun est libre de :

- fixer les limites de ce qui peut être publié ;

- déterminer les conditions dans lesquelles ces publications peuvent intervenir.

Ainsi, il importe peu que la photographie litigieuse ait été prise sur la voie publique car même cette circonstance ne vaut pas renonciation à la protection de son image. 

La protection de l'image d'une personne prise dans un lieu publique dépend en réalité du cadrage de la photographie. 

En effet, les juges considèrent que si une personne participe à une manifestation publique, l'image n'est interdite que si elle est centrée sur la personne et isolée du contexte de la manifestation au cours de laquelle elle a été prise. 

Ainsi, s'il est possible de reproduire et diffuser une image captée dans un lieu public et lors d'une manifestation c'est à condition que celle-ci ne présente pas un cadrage restrictif ou n'isole pas la personne. 

Cet aspect technique relève d'une appréciation de chaque photographie au cas par cas, en fonction des situations et du contexte dans les lesquels elles ont été prises. 

Le cas échéant, la réparation de l’atteinte au droit à l'image se réalise par :

- L'octroi de dommages et intérêts dont le montant varie selon l'ampleur de l'atteinte et la générosité du juge ;

- L'interdiction de publication sous astreinte. 

Pour mémoire, l'atteinte au droit à l'image de distingue de l'atteinte au droit au respect de la vie privée et donne donc lieu à une indemnisation distincte et cumulative avec cette dernière. 

Enfin, l'auteur de cette atteinte peut aussi être condamné à une sanction pénale, en pratique une amende.

En effet, l'article 226-1 du code pénal puni d'un an d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende celui qui aura volontairement porter atteinte à l'intimité de la vie privée d'autrui en fixant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de celle-ci, l'image d'une personne se trouvant dans un lieu privé.

Lorsque de tels actes ont été accomplis au vu et au su des intéressés sans qu'ils s'y soient opposés, alors qu'ils étaient en mesure de le faire, le consentement de ceux-ci est présumé.

Le 16 mars 2016, la cour de cassation a jugé qu'il n'y avait pas de faute pénale dans le fait de diffuser, sans son accord, l’image d’une personne réalisée dans un lieu privé avec son consentement.

Ainsi, le fait de porter à la connaissance du public ou d’un tiers,  l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé n'est punissable que si l’enregistrement ou le document qui les contient a été réalisé sans le consentement de la personne concernée.

 

Par Anthony Bem

Avocat au Barreau de Paris

Source : Cour de cassation - Chambre criminelle, 16 mars 2016, n° 15-82676

Source

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Pour aller plus loin


Maître Anthony BEM

Maître Anthony BEM

Avocat au Barreau de PARIS

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit des Sociétés - Création Entreprise - Cessation Activité
  • - Droit Commercial
  • - Propriété intellectuelle, web & NTIC
  • - Droit de la Famille - Divorce
  • - Droit de l'Immobilier et de la Construction
  • - Droit Pénal
  • - Droit de la Consommation
  • - Droit des Assurances
  • - Droit Public
  • - Droit Routier, permis de conduire et automobile
  • - Droit International
  • - Droit de la Santé
  • - Droit Bancaire
  • - Droit des Transports
  • - Droit de la presse, image & publicité
  • - Droit de l'Environnement
  • - Droit du Sport
  • - Procédure Judiciaire
  • - Droit de la Protection Sociale

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés