Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Conditions de Travail » Vol, Drogue, Alcool au travail et vie privée » Actualités

Brève Vol, Drogue, Alcool au travail et vie privée

Utilisation de la cigarette électronique : effets bénéfiques ou nocifs pour la santé ?

Par - Modifié le 19-02-2013

Une polémique autour de la cigarette électronique se développe depuis quelques mois. Malgré une multitude d'information (articles, études…) il semble difficile de se positionner sur son effet réel.

Dans le doute, le principe de précaution est de rigueur, car il faut souvent plusieurs années pour identifier les risques pour la santé liés à l'exposition de certaines substances (comme ce fut le cas avec l'amiante, le plomb dans la peinture, le bisphénol A, etc.), y compris en cas d'exposition passive au travail.

La cigarette électronique est née suite à la loi anti-tabac qui interdit sur tout le territoire Français, depuis le 1er janvier 2008, de fumer dans tous les établissements recevant du public, dont le lieu de travail. Son objectif est d'accompagner les fumeurs dans leurs besoins sociaux (repas entre amis au restaurant, boire un café dans un bar, en discothèque, travailler dans un espace clos, etc.).

La  cigarette électronique, qui a souvent une forme rappelant celle de la cigarette (ou la pipe), vise à diminuer l'impact du tabac sur la santé. Elle simule les sensations liées à la fumée et au tabac. Elle contient de la nicotine, un liquide de vaporisation ainsi que des arômes.

Elle se compose d'un générateur électrique de vapeur (atomiseur), d'une batterie et d'un réservoir comprenant le liquide.

L'utilisateur de la cigarette électronique inhale puis expire le mélange de vapeur et d'air en formant un nuage reproduisant la fumée du tabac. Précisons qu'il n'y a pas de combustion, donc pas de fumée, mais simplement un nuage de vapeur.

Pour autant, la cigarette électronique n'est pas sans risque pour le fumeur et son entourage. Aucune étude officielle et scientifiquement pertinente n'ayant été réalisée, la cigarette électronique n'a pas été homologuée et ne peut donc pas être considérée comme un "produit de santé" permettant le sevrage tabagique, comme le sont actuellement les patchs anti-tabac.

En effet, elle ne dispose d'aucune autorisation de mise sur le marché. A ce titre, les pharmacies ne sont pas autorisées à en vendre en tant que produit de sevrage tabagique.

Selon une étude menée durant 3 mois par le Comité départemental des maladies respiratoires du département de Dordogne et le centre d'examens de santé de Périgueux, sur les usages de la cigarette électronique, grâce à elle 11% des participants ont totalement arrêtés le tabac et tous ont diminué leur consommation.

Néanmoins, faute d'avoir porté sur un nombre significatif de participants et une durée plus importante, les résultats de l'étude ne peuvent être considérés comme pertinents.

Rappelons que l'Agence française de sécurité sanitaire de produit de santé (Afssaps) ainsi que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ne recommandent pas la consommation de ce type de produit. En effet, l'utilisation de cigarette électronique n'écarte pas le risque de dépendance, sans compter les effets nocifs à long terme de l'inhalation de la vapeur modifiée.

En tout état de cause, l'ensemble des "études" réalisées visent l'impact de l'utilisation de la cigarette électronique sur la consommation de tabac. Aucune réflexion ne fait mention de l'éventuel aspect nocif pour la santé de l'utilisateur et de son entourage.

L'Afssaps a rappelé que la nicotine est classée dans la catégorie des "substances très dangereuses" par l'OMS. La cigarette électronique contenant de la nicotine, elle reste dangereuse pour la santé de l'homme !

Enfin, soulignons que l'un des leaders de la vente de cigarettes électroniques informe les utilisateurs que "ce produit doit rester hors de portée des enfants et est déconseillé aux femmes enceintes, ainsi qu'aux personnes présentant des troubles cardio-vasculaires". Son absence de nocivité est donc écartée.

« Info-plus »  L'interdiction générale de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif

Une interdiction générale de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif est prévue par le Code de la santé publique (article L3511-7 du Code de la santé publique).

Sont considérés comme produits du tabac les produits destinés à être fumés, prisés, mâchés ou sucés, qu'ils soient constitués de tabac ou non, à la seule exclusion des produits qui sont destinés à un usage médicamenteux.
En effet, l'article L3511-1 du Code de la santé publique dispose que "sont considérés comme produits du tabac les produits destinés à être fumés, prisés, mâchés ou sucés, dès lors qu'ils sont, même partiellement, constitués de tabac, ainsi que les produits destinés à être fumés même s'ils ne contiennent pas de tabac, à la seule exclusion des produits qui sont destinés à un usage médicamenteux".

Aussi, les dispositions relatives à la lutte contre le tabagisme s'appliquent à la cigarette électronique, laquelle n'est pas un médicament. Ces dispositions étant applicable dans l'entreprise, l'utilisateur de la cigarette électronique doit respecter les mêmes interdictions que le fumeur de tabac.

Sources : Etude du Comité départemental des maladies respiratoires de la Dordogne 30 novembre 2012 ; Communiqué de presse ANSM

Notre dossier

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Vol, Drogue, Alcool au travail et vie privée ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

  • drjulo - Visiteur Le 20-02-2013 à 01:19

    "Sont considérés comme produits du tabac les produits destinés à être fumés, prisés, mâchés ou sucés" 

    Définition du Larousse de "Fumer" : Brûler du tabac, ou quelqu'autre substance (...)

    La cigarette electronique ne brûle rien. Elle ne fait que produire de la vapeur, ce qui est différent et ne rentre donc pas dans le cadre de cette loi. Il n'y a pas la moindre particule de fumée qui se dégage. Pour un site "Juridique", on aurait pu s'attendre à mieux !

    Je vous laisse rechercher la définition exacte des mots "priser", "mâcher" et "sucer" pour compléter la démonstration. Enfin ... Peut-être certain font-ils des trucs bizarres avec leur ecig ;)
  • eGo-Cigarette - Visiteur Le 21-02-2013 à 15:10

    +1 drjulo

    Sans parler du fait qu'un gain en productivité est a envisager pour les vapoteurs: au lieu de perdre 20 minutes pour aller fumer (descendre, ascenseur, discuter, ascenseur, remonter, etc...) les employés pourront vapoter tout en travaillant.

     
  • Tatiana5656 - Visiteur Le 26-05-2013 à 17:41

    Malheureusement, les études ne sont pas suffisamment nombreuses et c'est bien cela qui pose problème. De plus les quelques études qui ont été réalisées le furent par des acteurs du secteur ou par un secteur voisin touché par l'apparition de la cigarette électronique. Voici un article qui pourra vous en dire d'avantage sur la e-cigarette :  ego-c  
    Peut-être cela sera-t-il utile à certains pour mieux comprendre le fonctionnement de la cigarette électronique.

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité