Accueil » Création de société, Modèles de contrat et de lettres dématérialisés » Etapes de la création d'entreprise » Article

Fiche pratique Etapes de la création d'entreprise

4 aides à la création d’entreprise pour bien débuter

Par Modifié le 13-03-2020


Les aides à la création d'entreprise sont nombreuses et de différentes natures. Leur contribution au développement de votre business est importante. Cependant, il est parfois difficile de s'y retrouver face à la multitude d'interlocuteurs et d'organismes pouvant intervenir. Voici un état des lieux afin de vous éclairer sur les différents financements à la création d'entreprise.

A. Aides financières pour faciliter vos premiers investissements

Ces aides financières vous permettront d'obtenir des financements afin de vous aider dans vos premiers investissements. Elles prennent la forme de prêt à des taux avantageux ou encore de crédits. Plusieurs organismes sont susceptibles de vous verser ces aides financières suivant votre situation personnelle.

Par exemple, la Nacre (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise) prend la forme d'un prêt à taux zéro et sans garantie, sur 5 ans maximum, financé par votre région. L'objectif étant de vous aider dans les premiers mois de votre activité. Ce prêt doit être combiné à un autre prêt dont le montant et la durée doivent être supérieurs ou égaux à ceux du prêt à taux zéro.

Pôle emploi contribue également à vous aider si vous êtes demandeur d'emploi. Il s'agit de l'Arce (Aide à la reprise et à la création d'entreprise). Si vous touchez des allocations chômage, ces dernières peuvent vous être versées en 2 fois sous la forme de capital. Le montant est égal à 45% du montant des droits à l'Allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) restant à verser lors du début de l'activité.

Enfin, des aides financières spécifiques peuvent être octroyées pour les créateurs d'entreprise handicapés par l'Agefiph ou encore pour les jeunes créateurs.

B. Acre : une aide pour un allègement de charges sociales

Sachez que l'Aide à la création ou à la reprise d'une entreprise (Acre) permet d'obtenir un allègement voire une exonération des cotisations sociales (en fonction des revenus d'activité) ainsi qu'un accompagnement lors des premières années.

Peuvent notamment en bénéficier : les jeunes entre 18 et 26 ans, le demandeur d'emploi indemnisé ou susceptible de l'être, le bénéficiaire du RSA (Revenu de Solidarité Active) etc. Les formalités sont simples, il vous suffit de remplir un formulaire Cerfa. 

C. Aides fiscales pour les entreprises, leurs dirigeants et associés 

Il existe de nombreuses aides fiscales dont certaines concernent directement la création de l'entreprise ainsi que les dirigeants et les associés de la société.

Concernant les mesures fiscales impactant l'entreprise, elles prennent essentiellement la forme d'une exonération d'impôt pendant une certaine période. Elles peuvent notamment être octroyées au regard de la zone géographique de la création, ou encore, consister en des allègements fiscaux pour les entreprises innovantes (JEI).

D. Aides au recrutement pour vous aider à embaucher

Vous souhaitez recruter mais craignez que le montant des cotisations sociales ne soit trop lourd à assumer. L'Etat a mis en place plusieurs aides au recrutement afin d'inciter les jeunes entrepreneurs à embaucher.

Ces aides prennent la forme d'une prime versée à l'employeur ou encore d'une exonération de certaines cotisations sociales patronales.

Plusieurs contrats ont vu le jour afin d'inciter au recrutement, comme par exemple le contrat d'apprentissage, le contrat de professionnalisation. Ils peuvent constituer des alternatives non négligeables pour vous aider à maintenir une trésorerie à flot.

Pour aller plus loin




© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés