Accueil » Création de société, Modèles de contrat et de lettres dématérialisés » Etapes de la création d'entreprise » Article

Fiche pratique Etapes de la création d'entreprise

Marre du salariat : pourquoi ne pas devenir entrepreneur ?

Par Modifié le 23-02-2017


Il peut être délicat de quitter la sécurité que peut offrir le salariat. Pourtant, vous souhaitez devenir entrepreneur, porter un projet qui vous tient à coeur. Vous vous demandez comment vous pouvez effectuer cette transition. Sachez qu'il existe des solutions pour vous aider à devenir entrepreneur. 

A. Prendre du temps pour élaborer votre projet de création d'entreprise 

Lorsque l'on est salarié à temps plein, il peut être délicat de trouver du temps pour soi, pour réfléchir au mieux à votre nouveau projet professionnel. Sachez qu'il existe des mesures afin de vous dégager le temps nécessaire pour mettre sur pied votre future entreprise.

Tout d'abord, vous avez la possibilité de demander à votre employeur (2 mois avant la date de départ) un congé ou un temps partiel pour création d'entreprise si vous avez au moins 24 mois d'ancienneté dans l'entreprise. Cet aménagement est prévu pour une durée de 1 an (possibilité de prolonger pour une année supplémentaire). En cas de congé, vous ne touchez pas de rémunération contrairement au passage à un temps partiel.

1c'est le nombre d'année du congé pour création entreprise

Cette solution vous permet au terme du congé ou du temps partiel, en cas d'échec de votre projet, de retrouver un emploi similaire dans l'entreprise.

Pour en savoir plus sur le congé création d'entreprise

Bénéficier d'un congé pour création d'entreprise

Enfin, vous avez l'option de prendre un congé sabbatique. Ce congé n'est pas spécifique à la création d'entreprise. Les conditions ne sont pas les mêmes. Il faut notamment une ancienneté plus importante (36 mois) ou encore justifier d'une activité professionnelle de 6 ans minimum. Quant à sa durée, elle peut être comprise entre 6 mois et 11 mois. 

Pour en savoir plus sur le congé sabbatique

Profiter d'un congé sabbatique

B. Salarié-entrepreneur : parfait pour trouver un équilibre et tester son activité ! 

Si vous ne souhaitez pas tout quitter et garder votre emploi salarié étant un gage de sécurité pour vous, vous pouvez tout de même avoir une activité indépendante en plus de votre emploi. Cette possibilité peut être un bon compromis pour vous. Cependant, certaines conditions doivent être respectées.

Ce qu'il faut retenir pour pouvoir exercer une activité indépendante en plus de votre emploi est que cette activité ne doit pas concurrencer votre employeur. En effet, vous avez une obligation de loyauté envers ce dernier.

Vous devez surtout vérifier que votre contrat de travail ne contient pas une clause d'exclusivité, ou une clause de non concurrence. Concernant la première, elle peut vous interdire d'exercer une autre activité professionnelle pendant la durée d'exécution du contrat. Il peut être envisageable de contacter un avocat afin de vous assurer qu'elle est bien valable. Concernant la seconde, elle ne s'appliquera uniquement dans l'hypothèse où vous quittez votre emploi. 

Pour en savoir plus sur le cumul de statut « salariés-microentrepreneur »

C. La démission pour définitivement tourner la page du salariat  

Si vous êtes certain de vouloir vous lancer dans la création d'une entreprise, vous devez quitter votre emploi afin de consacrer 100% de votre temps au développement de votre activité. Cependant, il faut que vous soyez malin lors de la résiliation de votre contrat de travail. Vous avez 2 possibilités.

Tout d'abord, vous pouvez faire le choix simplement de la démission. Attention, ce choix peut avoir des conséquences négatives sur la création de votre entreprise. En effet, en démissionnant, vous vous fermez la porte aux aides financières que peut verser Pôle emploi.

Enfin, et c'est sûrement la meilleure solution, vous pouvez négocier une rupture conventionnelle avec votre employeur. Cela vous permettra tout d'abord d'avoir les mêmes droits qu'un salarié involontairement privé d'emploi. Surtout, vous pourrez prétendre aux différentes aides de Pôle emploi. 

Pour mieux comprendre la procédure et négocier au mieux une rupture conventionnelle.

Rupture conventionnelle : comprendre la procédure et la négocier

Je compare les différentes formes de société !



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés