Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Création de société, Modèles de contrat et de lettres dématérialisés » Etapes de la création d'entreprise » Article

Fiche pratique Etapes de la création d'entreprise

6 astuces pour faire parler de sa start-up !

Par Modifié le 19-01-2018


Le président Emmanuel Macron souhaite faire de la France, une véritable "Start-up Nation" en mettant l'accent sur l'entrepreneuriat.

Si l'on a constaté en 2017, une augmentation de 4,8% du nombre de créations d'entreprises par rapport à 2016, cela masque l'échec d'un grand nombre de start-ups qui ne parviennent pas à se pérenniser. La communication est un enjeu majeur du développement durable de sa start-up.

La manière dont le public évoque une start-up est un indicateur de sa croissance potentielle. Il est donc essentiel de savoir comment manier ce levier car une mauvaise politique marketing peut avoir des effets désastreux sur l'avenir d'une entreprise innovante.

Voici les clefs d'une campagne de communication réussie pour votre start-up !

A. Soigner le lancement de sa start-up

Après avoir défini l'offre proposée par sa start-up grâce à des études de marché et de la prospection commerciale par exemple, il convient de définir avec soin sa stratégie de lancement.

Une start-up qui aspire à une croissance rapide, se doit de définir un "pitch" adapté. Le pitch est la façon de définir et résumer brièvement les arguments phares permettant de faire la promotion de l'offre proposée par sa start-up.

Il doit être attrayant et concret dans la présentation des atouts de vos produits et de vos services. Il doit s'adresser directement à la typologie de clients ciblée par l'offre développée.

Le poids de ce pitch peut d'ailleurs être renforcé par une "story-telling". C'est une histoire ou une anecdote sur ce qui a poussé le ou les fondateurs de la start-up à se lancer dans le développement d'une offre innovante.

Le but étant de raconter les origines de la création de votre start-up de façon à ce que le public s'identifie à celle-ci et qu'il soit sensible à l'offre proposée.

B. Ne pas négliger le choix du nom commercial

A cela, il faut rajouter l'élaboration d'une véritable stratégie marketing qui passe notamment par le choix du nom commercial de l'entreprise. Le choix de la dénomination sous laquelle elle apparaît aux yeux du public est capital.

Cela permet d'éviter tout litige avec un concurrent et de développer une véritable marque qui compte dans le secteur d'activité sur lequel votre start-up évolue.

Le nom de l'entreprise est associé à l'offre que vous proposez (Uber…). Un nom facile à retenir et porteur d'un concept permet d'être plus facilement relayé, que ce soit dans la sphère médiatique ou par le biais du "bouche à oreille".

C. Rendre public la campagne de financement de sa start-up

Aux débuts de votre start-up, le recours à la publicité n'est pas forcément inutile mais il doit se faire à moindre coût.

Une solution alternative réside dans les campagnes de financement qui permettent à votre start-up, d'allier levée de fonds, attraction du public et captation de potentiels clients.

En effet, cela vous permet d'associer directement ces investisseurs au projet et d'en faire, pourquoi pas, des utilisateurs de l'offre que vous commercialisez.

Le crowdfunding, le crowdequity et le crowdlending sont des modes de financement participatif en plein essor. Annoncer leur mise en place permet de faire également parler de sa start-up.

D. S'assurer une présence efficace dans les médias traditionnels

Le reflet médiatique de votre société est également un vecteur d'expansion car cela permet de gagner de nouvelles parts de marché.

Si l'on met de côté l'utilisation traditionnelle des médias pour diffuser des spots ou des encarts publicitaires (TV, presse papier ou numérique), il est utile pour le dirigeant de start-up de promouvoir cette dernière à travers des interviews lors de passages dans une émission TV ou de radio.

Le choix du ou des médias sur lesquels la start-up est invitée est déterminant car il doit permettre de s'adresser au public ciblé par les offres commercialisées par votre entreprise. La presse spécialisée et les émissions à grande audience sont des options qui peuvent se révéler payantes.

Être médiatisé sous-entend une forme de publicité gratuite. Pour autant ce n'est pas évident pour une start-up de compter sur de telles invitations dans les médias traditionnels.

Aussi, il convient d'attirer la curiosité de ces médias en utilisant les données collectées auprès des utilisateurs de vos services et des clients de votre start-up. Cela permet d'en faire un sujet de société dont les journalistes sont en général très friands.

Les chiffres que vous compilez dans le cadre de votre start-up peuvent étayer un changement de mode de consommation, de nouvelles habitudes chez les consommateurs… Autant de thèmes pour lesquels les médias sont susceptibles de parler de vous.

E. Participer ou réaliser des événements autour de sa start-up

Organiser des événements, c'est capter l'attention du public mais pas n'importe lequel. C'est l'occasion de solliciter l'intérêt des "influenceurs"propres à la branche d'activité dans laquelle évolue votre start-up.

Les personnalités médiatiques qui adhèrent à votre projet, peuvent en faire la promotion auprès de leurs "followers". Se doter d'une égérie connue du grand public et qui parle à un maximum de générations est un atout non négligeable.

Pour ce faire, prenez soin de communiquer autour d'un événement que vous organisez, telle que la présentation d'un nouveau produit ou le lancement d'un nouveau service commercialisé par votre entreprise.

Il est également opportun de participer à des événements dédiés aux start-ups (salons, association d'entrepreneurs …) au cours desquels vous pourrez pratiquer le "networking".

Autrement dit, le développement d'un carnet d'adresses et d'un réseau professionnel. Cela est propice à l'expansion de votre start-up et à la conclusion de partenariat en vue d'élargir ses perspectives de croissance.

F. Utiliser les réseaux sociaux et le web à bon escient

Pour que votre start-up soit visible, elle se doit d'être présente et proactive sur les réseaux sociaux et internet. De nos jours, le site internet, le blog ou les comptes sur les différents réseaux sociaux, sont essentiels pour fidéliser sa clientèle, démarcher des prospects.

C'est pourquoi, il est indispensable d'alimenter les supports de communication dématérialisés. Le renouvellement régulier et l'ajout de nouveaux contenus permet de donner à sa start-up une meilleure visibilité par un bon référencement sur les moteurs de recherche.

Dès lors, les internautes sont susceptibles de tomber plus facilement sur votre site ou votre blog et ainsi prendre connaissance des offres de votre start-up.

Concernant les réseaux sociaux, un nombre conséquent d'abonnés sur les différents comptes de votre start-up (twitter, facebook, linkedin …) est gage de proximité avec vos clients, vos utilisateurs.

Publier régulièrement sur ces différents supports, des actualités touchant à votre société, en lien avec l'actualité et empreintes d'une touche d'humour, est un des meilleurs moyens pour faire parler de vous.

Attention toutefois, à la recherche du "buzz" à tout prix, car cela peut présenter des effets néfastes sur la e-réputation de votre start-up et son image publique. Instaurer un community management permet de réguler vos publications sur le web afin d'optimiser la façon dont le public les perçoit.

Au final, le fait de générer du trafic sur votre site internet permet de capter un nombre de visiteurs uniques pouvant parler en bien de votre start-up, voire, constituer une autre source de clientèle.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés