Accueil » Création de société, Modèles de contrat et de lettres dématérialisés » Etapes de la création d'entreprise » Article

Fiche pratique Etapes de la création d'entreprise

Créer son entreprise sans argent, c'est possible !

Par Modifié le 07-12-2018


Vous avez envie de créer votre entreprise mais un problème se pose : l'argent. Vous vous demandez s'il est possible de créer son entreprise sans apport ? La réponse est oui ! Il existe de nombreuses aides pour vous permettre de créer votre entreprise sans argent. D'ailleurs, de nombreux statuts juridiques ne requièrent pas d'apport minimum ! Explications.

A. Comment financer son entreprise sans argent ? 5 solutions possibles

Il existe de nombreuses activités pour lesquelles vous n'avez pas besoin d'apport au démarrage : les activités de services ou artisanales ne nécessitant pas de matériel onéreux, les activités intellectuelles tel que le conseil ou la formation, ou encore certaines activités libérales que vous pouvez exercer depuis votre domicile ou chez vos clients.

Si vous avez besoin de capital pour le démarrage de votre activité et que vous ne disposez pas des fonds nécessaires, il existe des solutions : aides de l'état, financement participatif ou prêt bancaire, à vous de décider quelle solution vous convient le mieux.

1. L'ARCE : l'Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise

Si vous êtes demandeur d'emploi et que vous percevez l'ARE (Allocation chômage d'Aide au retour à l'Emploi), vous pouvez demander à bénéficier de l'ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise), qui correspond à 45% des droits à l'ARE qui restent à verser. Cette aide est couplée à l'ACCRE qui consiste en une exonération partielle des charges sociales et à un accompagnement pendant les premières années de votre activité.

2. Le CAPE : Contrat d'Appui au Projet d'Entreprise

Le Contrat d'Appui au Projet d'Entreprise vous permet d'obtenir une aide particulière et continue, financière et matérielle, de la part d'une entreprise ou une association. Pour en bénéficier, vous devez suivre un programme de préparation à la création, ou à la reprise et à la gestion d'entreprise.

3. Le FISAC : Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce

Le Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce est un programme qui alloue des aides sur dossier, sous forme de subventions, aux commerçants, artisans et prestataires de services, sédentaires ou ambulants, qui souhaitent créer, maintenir, moderniser, adapter ou transmettre une entreprise de proximité.

Il existe également d'autres aides, souvent sous formes de subventions, délivrées selon des critères spécifiques de situation : création d'une entreprise en zone défavorisée, fonds d'aide aux femmes créatrices d'entreprise... Renseignez-vous auprès de vos collectivités locales pour connaître les aides auxquelles vous pourriez prétendre.

En parallèle de ces aides, vous pouvez demander un prêt d'honneur. A taux 0, sans garantie ni caution personnelle, ces prêts peuvent monter jusqu'à 50 000 EUR et sont délivrés par les associations Initiative France et Réseau Entreprendre. D'autres associations ayant pour vocation l'aide à la création d'entreprise, comme l'ADIE, proposent également des solutions de micro-crédit.

4. Le crowdfunding : idéal pour trouver des fonds et se faire connaître

Le crowdfunding, ou financement participatif, est une alternative à ces modes de financement traditionnels et permet de récolter les fonds nécessaires à votre lancement en faisant appel au grand public. C'est un excellent moyen de prendre la température du marché et de faire connaître votre produit. Plusieurs plateformes permettent de mettre en ligne votre projet et de proposer aux particuliers d'investir, souvent en échange d'une contrepartie.

5. Le prêt bancaire : la solution la plus classique

Enfin, la solution la plus connue est bien sûr de négocier un prêt bancaire. En arrivant avec un dossier solide et un apport constitué de ces aides, subventions et apports divers, vous pourriez bénéficier d'un effet de levier et obtenir le complément manquant pour démarrer votre activité dans les meilleures conditions.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés