Accueil » Droit des affaires » Droit des Sociétés - Création Entreprise - Cessation Activité » Diriger et contrôler » Expert Comptable et Expertise Comptable » L'expert-comptable pour les entreprises » Article

Fiche pratique L'expert-comptable pour les entreprises

Quand avoir recours à un expert-comptable ?

Par Modifié le 25-10-2011


De par son rôle et sa mission au sein de l’entreprise, l’expert-comptable est un partenaire central du chef d’entreprise. Pour autant, toutes ses missions ne sont pas toujours connues, et l’on ne sait pas toujours quand avoir recours à un expert-comptable. Début d’explication avec ce guide pratique.

A. A-t-on l’obligation de recourir à un expert-comptable ?

A cette question, la réponse est simple : non. La réalisation et l’établissement des documents comptables et fiscaux ne nécessitent pas la présence d’un expert-comptable, même si au quotidien, la majorité des TPE/PME préfère y avoir recours pour plusieurs raisons.

D’une part, d’un point de vue financier, le recours à un expert-comptable est souvent plus économique, les TPE/PME n’ayant pas le temps ni les compétences de réaliser ces missions en interne. D’autre part, l’expert-comptable possède une véritable expertise du monde de l’entreprise, et s’impose souvent comme un conseiller du chef d’entreprise. Il l’aide ainsi dans ses choix fiscaux, juridiques, sociaux ou organisationnels, ce qui en fait un partenaire privilégié et souvent indispensable.

B. L’expert-comptable s’adapte à tout type de structure

La forme juridique et le secteur d’activité représentent des spécificités qui nécessitent une connaissance précise de chaque statut. Mais là aussi, les experts-comptables ont la capacité à répondre à toutes les demandes et à intervenir auprès des TPE comme des grandes entreprises, quel que soit le statut ou le secteur d’activité.

Certes, vous pourrez aisément trouver sur Internet des cabinets spécialisés sur tel ou tel secteur d’activité (la tenue d’un commerce possédant ses spécificités comptables par exemple, spécificités qui sont radicalement différentes de l’exercice d’une profession libérale), mais sachez qu’un expert-comptable ne peut accepter une mission qui ne fait pas partie de son champ de compétence.

C. Le choix de votre expert-comptable ?

Choisir un expert-comptable ne doit pas se faire à la légère, et doit découler des missions que vous souhaitez lui confier. Si ces missions sont d’ordre social, juridique, fiscal et comptable, les prix peuvent effectivement varier.

Veillez donc bien, lorsque vous contactez plusieurs experts-comptables, à bien comparer les différentes propositions en vous assurant que les prestations réalisées soient identiques.

D. Comment changer d'expert-comptable ?

Avant de changer d’expert-comptable, il faut tout d’abord rompre le précédent contrat (lettre de mission), en respectant certaines règles et conditions :

Si vous souhaitez rompre la lettre de mission en fin d’année, une indemnité de rupture de l’ordre de 25 % des honoraires prévus pour l'exercice en cours est à prévoir. Si vous ne souhaitez pas renouveler la mission, vous devez en informer votre expert-comptable par lettre recommandée avec accusé de réception 3 mois au moins avant le 1erjour de l'exercice comptable suivant.

Une fois ces règles respectées, vous pourrez alors contacter un autre expert-comptable. Sachez toutefois qu’un expert-comptable ne peut accepter la reprise d'un dossier sans en avoir informé le confrère actuellement en place.

Article rédigé par L-Expert-comptable.com

 

Publicité

Autres thèmes associés



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés