Astreinte/Garde : mise en place, procédure, organisation

illustration aperçu dossier.svg

Astreinte/Garde : mise en place, procédure, organisation

Photo de Thibault Hospice

Rédigé par Thibault Hospice

Mis à jour le 12 juin 2024

32704 utilisateurs ont déjà consulté ce dossier

L'activité de votre entreprise nécessite que vos salariés restent joignables à tout moment ou que des périodes de garde soient mises en place, afin d'agir le plus rapidement possible. En raison de ces contraintes, vous pouvez envisager des astreintes. À cet effet, vous devez connaître l'ensemble de la procédure applicable. Nous faisons le point ensemble avec notre dossier complet.... Lire la suite

18,00€ TTC

Faites votre choix parmi les 2 options suivantes :

Ce dossier seul :

18€ TTC

ou

Illustration question

Ce dossier + tester notre formule CSE sans engagement !

Un juriste répond à vos questions + Accédez en illimité à tous nos documents dont celui-ci

Recommandé


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

En bref

Comment mettre en place une astreinte en entreprise ? (accord collectif, décision unilatérale)

L'astreinte peut être mise en place par application tout d'abord d'un accord collectif (en priorité un accord d'entreprise ou à défaut un accord de branche, ou la convention collective applicable).

À défaut, elle peut aussi être mise en place par une décision unilatérale prise par l'employeur, une fois que le Comité Social et Économique (CSE), s'il existe, a été consulté ainsi que l'agent de contrôle de l'inspection du travail informé.

Quelles indemnités ou primes pour les salariés sous astreinte ?

Les périodes d'intervention réelles du salarié sont considérées comme un temps de travail effectif et sont payées comme tel. Il en va de même pour le temps de déplacement accompli lors de la période d'astreinte.

L'astreinte, le temps d'attente, n'est pas un temps de travail effectif, car le salarié a la possibilité à ce moment-là de vaquer librement à ses occupations

Les heures d'intervention sont payées comme heures de travail alors que les heures d'attente qui ne sont pas du travail effectif vont donner lieu à une compensation sous forme financière ou de repos.

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Une de vos machines tombe en panne un week-end, mais l'agent de maintenance est de repos. Une telle panne est préjudiciable. Raison pour laquelle, instaurer des astreintes peut être une solution pour maintenir l’activité. Des règles sont à respecter (accord collectif, consultation du comité social et économique (CSE), etc.).

Plusieurs questions se posent : comment les mettre en place ? L’accord de vos salariés est-il nécessaire ? Peuvent-ils refuser d’en faire ? Comment sont-elles rémunérées : primes, repos ou autres modes de compensation ? Quelle est la différence entre une astreinte et une permanence ? Pouvez-vous supprimer les astreintes ? Les salariés ont-ils un droit acquis aux astreintes ? La suppression des astreintes constitue-t-elle une modification du contrat de travail ?

Contenu du dossier : 

Notre dossier traite des points essentiels suivants :

  • définitions : astreinte, temps d'attente, temps d'intervention, temps de travail effectif ;
  • mise en place : accord collectif, convention collective, décision unilatérale, avis du CSE ;
  • modification du contrat ou des conditions de travail ;
  • lieux où doivent s'effectuer les astreintes ;
  • modalités de programmation et d’information des salariés ;
  • refus du salarié ;
  • suppression des astreintes ;
  • rémunération et contreparties ;
  • droit à repos ;
  • organisation du temps de travail (temps partiel) ;
  • gestion des accidents ;
  • cas de la fonction publique.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

Astreintes

icône case à cocher

Mise en place

icône case à cocher

Accord collectif

icône case à cocher

Convention collective

icône case à cocher

Décision unilatérale

icône case à cocher

Temps d'attente

icône case à cocher

Temps d'intervention

icône case à cocher

Récupération

icône case à cocher

Contreparties

icône case à cocher

Repos

icône case à cocher

Modèle de clause

icône case à cocher

Suppression

icône case à cocher

Suspension

icône case à cocher

Temps partiel

Le plan du dossier

  • I. Procédure de mise en place des astreintes
  • Comment la loi définit-elle l'astreinte ?
  • Quel est l'intérêt du recours à l'astreinte ?
  • Quels points doivent figurer dans l'accord collectif ou la décision de l'employeur ?
  • L'employeur peut-il décider unilatéralement de mettre en place des astreintes ?
  • Une clause d'astreinte dans un contrat de travail suffit-elle ?
  • Quels sont les éléments pertinents pour identifier l'existence d'un temps d'astreinte ?
  • L'employeur peut-il prévoir que le salarié sera d'astreinte pendant ses jours de repos ?
  • L'employeur peut-il imposer le temps d'attente lié aux astreintes au sein de l'entreprise ?
  • Où l’employeur doit-il faire effectuer la période d’astreinte aux salariés ?
  • Mettre en place des astreintes constitue-t-il une modification du contrat de travail du salarié ?
  • L'employeur doit-il obtenir l'accord du salarié qu'il souhaite soumettre à des astreintes ?
  • Comment faut-il informer le salarié des astreintes programmées et réalisées ?
  • L'employeur peut-il licencier un salarié qui refuse de se soumettre à des astreintes ?
  • Existe-t-il un droit acquis à l'exécution d'astreintes ?
  • L'employeur peut-il supprimer les astreintes mises en place ?
  • Le temps d'astreinte implique-t-il la possibilité de vaquer à des occupations personnelles ?
  • II. Astreintes : rémunération, droit à repos, gestion des accidents, temps partiel
  • Quels types de compensation peuvent être accordées au salarié d’astreinte ?
  • Quelle est la rémunération pour le temps d'intervention ?
  • Le temps d'astreinte doit-il être rémunéré comme du temps de travail effectif ? Quel est son impact sur la gestion du temps partiel ?
  • L'employeur risque-t-il une sanction s'il ne verse pas de compensation ?
  • Temps d'intervention pendant une astreinte : comment composer avec le temps de repos du salarié ?
  • Le temps d'astreinte doit-il être intégré dans le calcul du temps de repos quotidien et hebdomadaire ?
  • L' intervention réalisée durant d'astreinte a-t-elle un effet sur le temps minimum obligatoire de repos ?
  • L’accident d’un salarié pendant une période d’astreinte constitue ou non un accident du travail ?
  • La fonction publique est-elle concernée par les astreintes ?

Ce dossier contient également

letter

1 Modèle de lettre

contract

2 Modèles de contrats

fiche-express

2 Fiches express

La question du moment

L'employeur peut-il prévoir que le salarié sera d'astreinte pendant ses jours de repos ?

Exception faite de la durée d'intervention, la période d'astreinte est prise en compte pour le calcul de la durée minimale de repos quotidien (11 heures consécutives) et des durées de repos hebdomadaire (35 heures consécutives). Par conséquent, le salarié peut être d'astreinte un jour de repos (1). S'il ne réalise aucune intervention, il n'obtient pas de temps de repos supplémentaire.

Si une intervention a lieu pendant la période d'astreinte, le repos intégral doit être donné à compter de la fin de l'intervention, sauf si le salarié a déjà bénéficié entièrement, avant le début de son intervention, de la durée minimale de repos continue prévue par le Code du travail (2).

Dans le cas où l'intervention faite au cours de l'astreinte répond aux besoins de travaux urgents pour organiser des mesures de sauvetage, pour prévenir des accidents imminents ou réparer des accidents survenus au matériel, aux installations ou aux bâtiments de l'établissement, le repos hebdomadaire peut être suspendu et il peut être dérogé au repos quotidien.

Lorsqu'une intervention a lieu durant un jour de repos hebdomadaire, le salarié doit bénéficier d'un repos compensateur d'une durée égale au repos supprimé.

La dérogation au repos quotidien est possible à condition que des périodes au moins équivalentes de repos soient accordées au salarié.

Lorsque l'octroi de ce repos n'est pas possible, une contrepartie équivalente doit être prévue par accord collectif.

L'administration rappelle que l'employeur doit toutefois veiller à ne pas placer systématiquement le salarié en position d'astreinte durant ses périodes de repos. Il s'agit d'un abus pouvant être sanctionné (3).

Le mot de l'auteur

Le 12/06/2024

Dès lors que le salarié peut vaquer librement à ses activités personnelles entre ses interventions, il est soumis au régime de l'astreinte et ne peut en aucun cas demander la requalification de la période en temps de travail effectif (Cass. soc., 28 février 2024, n°22-21406).

Le 07/06/2023

Le salarié doit pouvoir vaquer à ses occupations personnelles en dehors des périodes d'intervention. Toutefois, si l'employeur impose des contraintes d'une intensité qui ont clairement un impact objectif et significatif sur les occupations personnelles du salarié, cela sera considéré comme du temps de travail effectif (Cass. soc., 26 octobre 2022, n° 21-14178).

Le 24/11/2021

Les astreintes ont pour principal objectif de répondre aux situations d'urgence. L'employeur est contraint de jongler entre les jours de repos, les durées maximales de travail à la journée et la semaine, impactant ainsi le montant du salaire. En comprendre le mécanisme est primordial. Notre dossier est à jour des dernières jurisprudences en la matière.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Illustration avis

Ce que pensent nos clients :

4.5

Note moyenne sur 2 avis

  • le 29/09/2017

    Très clair

  • le 30/11/2023

    Dossier complet et clair

Pour aller plus loin

Nos actualités en lien avec : "Astreinte/Garde : mise en place, procédure, organisation"

Par David Poroes Pereira le 16/07/2024 • 207210 vues

Pour les besoins de votre activité, vous envisagez d'avoir recours au travail de nuit dans votre entreprise. Comment mettre en place le travail de nuit ? Quels horaires pouvez-vous fixer aux...



Par Yoan El Hadjjam le 20/06/2024 • 6987 vues

Depuis le 1er novembre 2023, tout employeur doit communiquer obligatoirement certaines...


Par Yoan El Hadjjam le 14/06/2024 • 9404 vues

100 ans après la création du premier Village olympique, la France est une nouvelle fois terre...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences