illustration logo

Entreprises en difficulté : connaître les aides et mesures adaptées

illustration aperçu dossier

Droit des affaires

Professionnel

COVID19

photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le 08 avril 2022


Entreprises en difficulté : connaître les aides et mesures adaptées

Accompagnement des entreprises en difficulté 

Les effets de la crise sanitaire continuent d’impacter les entreprises en difficultés financières. Ainsi, le plan d’action, mis en place depuis juin 2021, vise à faciliter la reprise des activités par les entreprises, en leur permettant de bénéficier d’un accompagnement spécifique.

À cela s'ajoutent les actions prises dans le cadre du plan de résilienceprésenté par le Premier ministre, Jean Castex le 16 mars 2022 afin de...

Lire la suite

Accompagnement des entreprises en difficulté 

Les effets de la crise sanitaire continuent d’impacter les entreprises en difficultés financières. Ainsi, le plan d’action, mis en place depuis juin 2021, vise à faciliter la reprise des activités par les entreprises, en leur permettant de bénéficier d’un accompagnement spécifique.

À cela s'ajoutent les actions prises dans le cadre du plan de résilienceprésenté par le Premier ministre, Jean Castex le 16 mars 2022 afin de limiter les impacts de la guerre en Ukraine. En effet, des mesures ciblées ont été prévues pour les secteurs (pêche, agriculture, BTP, entreprises exportatrices, transport) particulièrement exposés à l’augmentation du prix de l'énergie (électricité/gaz).


À ce titre, des aides financières ont été prolongées et/ou modifiées (prêt garanti par l’État, fonds de solidarité, chômage partiel, etc.). D’autres vont être supprimées puis remplacées (l’aide coûts fixes consolidation laisse place à l’aide “nouvelle entreprise consolidation). Enfin, de nouvelles aides exceptionnelles vont être créées (nouveau report de charges fiscales et sociales, bouclier tarifaire sur le prix de l’énergie, etc.).

Parallèlement à ces mesures temporaires, certaines procédures judiciaires ont évolué (procédures préventives des entreprises en difficulté financière, procédure collective simplifiée, etc.).

Ce dossier présente les différents dispositifs ainsi que les renseignements juridiques nécessaires pour que vous puissiez choisir l’aide adaptée à votre entreprise.


18,00€ TTC

photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le 08 avril 2022


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Découvrir nos abonnements

Testez notre solution gratuitement

Dans quels cas utiliser ce dossier ?

Les difficultés économiques de votre entreprise peuvent relever de différents facteurs : manque de trésorerie, dettes professionnelles, retard dans les échéances fiscales et sociales, perte d’un client, etc. 

Afin de pouvoir les traiter à temps et mettre en place des mesures adaptées à votre entreprise, il est nécessaire de savoir les identifier. En effet, pour éviter l’état de cessation de paiements ou la mise en place de procédure judiciaire (redressement/liquidation judiciaire), des aides et procédures préventives existent et vous permettent de vous faire accompagner par des tiers. 

Quelles sont les différentes aides aux entreprises pour faire face à l’épidémie de Covid-19 ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Quels sont les moyens de prévention des difficultés ? Comment sont-ils mis en œuvre ? Qui sont les tiers habilités à aider les entreprises dans la gestion de leurs difficultés économiques ? Quelles sont les mesures prises dans le cadre de la guerre en Ukraine ? 

Contenu du dossier :                        

Ce dossier contient des informations relatives :

  • aux aides exceptionnelles pour faire face à la crise sanitaire de Covid-19 ; 

  • au recours à l’activité partielle et l’activité partielle de longue durée

  • aux aides publiques mises en place ;

  • au droit de gage sur le patrimoine personnel du débiteur ;

  • à la rupture abusive du crédit ;

  • au recouvrement des créances ;

  • aux procédures d’alerte et leurs acteurs ;

  • au mandat ad hoc ;

  • à la conciliation ;

  • aux procédures de sauvegarde, de sauvegarde accélérée et de sauvegarde financière accélérée ;

  • aux mesures du plan de résilience économique et sociale.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

Entreprise en difficulté

icône case à cocher

Financer une entreprise en difficulté

icône case à cocher

Rupture abusive de crédit

icône case à cocher

Prêt direct de l'État

icône case à cocher

Exonération ou report de charges

icône case à cocher

Fonds de solidarité

icône case à cocher

Reprise entreprise en difficulté

icône case à cocher

Aides de l'État

icône case à cocher

Covid-19

icône case à cocher

Activité partielle

icône case à cocher

Charges sociales

icône case à cocher

Aide Renfort

icône case à cocher

Aide aux entreprises en difficulté

icône case à cocher

Recouvrement de créances

icône case à cocher

Prêt Garanti par l'État (PGE)

icône case à cocher

Chômage partiel

icône case à cocher

Aides relatives aux loyers des baux commerciaux

icône case à cocher

Plan de résilience

Le plan du dossier

  • I. Les moyens de gestion en amont des difficultés et le choix d’une solution

  • Présentation des moyens de prévention des difficultés

  • Mon entreprise rencontre des difficultés. Que puis-je faire en termes de restructuration pour éviter que sa situation n’empire ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés, puis-je rééchelonner mes crédits bancaires ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés. Je souhaite licencier des salariés pour motif économique avant que la situation n’empire. Que faire ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés. J’ai peur pour l’avenir. Y a-t-il un risque pour mes biens personnels si je n’arrive pas à payer mes créanciers professionnels ?

  • Je rencontre de graves difficultés financières, mes créanciers refusent de m’accorder un délai de paiement : que puis-je faire ?

  • Mon entreprise connaît des difficultés car ma banque a mis fin brutalement à un concours financier. Puis-je engager sa responsabilité ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés à cause de factures ne nous ayant pas été payées. Comment recouvrer au plus vite ces créances ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés passagères liées à la perte d’un gros client. Je pense pouvoir rétablir la situation mais j’ai besoin de gagner du temps. Quelles sont mes possibilités ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés, mais j'ai peur de demander une procédure : si cela devait se savoir, les choses pourraient empirer. Quelles options s'offrent à moi ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés sans pour autant être en cessation de paiements. Quelles sont les procédures envisageables ?

  • II. Les procédures d’alerte

  • Les alertes

  • Mon commissaire aux comptes m'a alerté de faits susceptibles de compromettre la continuité de l'activité. Il en a ensuite informé le président du tribunal de commerce parce que je n'en ai pas tenu compte. En avait-il le droit ?

  • Le président du Tribunal de commerce m’a convoqué à un entretien car les institutions représentatives du personnel l’ont alerté des difficultés de mon entreprise. Quels sont les risques ?

  • III. La désignation d’un mandataire ad hoc

  • Demander la désignation d’un mandataire ad hoc

  • Je souhaite demander la désignation d'un mandataire ad hoc ou d'un conciliateur auprès du président du tribunal de commerce. Je crains qu'il ne m'impose une procédure collective et publique. En aurait-il le droit ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés et un mandataire ad hoc a été saisi. Mes créanciers refusent de négocier. Puis-je les y contraindre ?

  • Je souhaite demander la désignation d’un mandataire ad hoc pour faire face aux difficultés rencontrées par mon entreprise. Puis-je choisir celui-ci ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés. J’envisage de recourir à un mandataire ad hoc. Vais-je être dessaisi de mes pouvoirs de gestion ?

  • IV. La procédure de conciliation

  • Demander une procédure de conciliation

  • J'ai effectué une demande de conciliation auprès du président du tribunal compétent et un accord a été trouvé avec mes créanciers. Suis-je obligé de le faire homologuer par le juge ?

  • Mon entreprise bénéficie d’une procédure de conciliation et mes créanciers me mettent en demeure de payer mes dettes. Puis-je obtenir des délais de paiement ?

  • À l'issue de la procédure de conciliation, aucun accord n'a pu être trouvé avec mes créanciers. Les difficultés rencontrées vont donc empirer. Puis-je demander l'ouverture d'une nouvelle procédure de conciliation ?

  • Je suis gérant d’une entreprise qui rencontre des difficultés temporaires. J’envisage une procédure de conciliation afin de repartir sur de meilleures bases. Est-ce que je serai dessaisi de mes pouvoirs de gestion ?

  • V. Les procédures de sauvegarde, de sauvegarde accélérée et de sauvegarde financière accélérée

  • Demander une procédure de sauvegarde

  • Demander une procédure de sauvegarde accélérée

  • Demander une procédure de sauvegarde financière accélérée

  • Je souhaite ouvrir une procédure de sauvegarde, quel tribunal dois-je saisir ?

  • Lors de l’ouverture de la procédure de sauvegarde, quels spécialistes sont désignés par le tribunal ?

  • Je me trouve en période d’observation suite à l’ouverture d’une procédure de sauvegarde et un de mes créanciers me demande le paiement d’une dette. Suis-je tenu de le rembourser ?

  • À l’issue de la sauvegarde de mon entreprise, le tribunal m’informe qu’un plan de continuation ne peut pas être envisagé. Mes difficultés ne vont donc pas être réglées. Que puis-je faire ?

  • Mon entreprise rencontre des difficultés et lors de l’ouverture de la procédure de sauvegarde, un créancier a déclaré sa créance. Je conteste toutefois celle-ci. Quels sont mes recours ?

  • Mon entreprise bénéficie d’une procédure de sauvegarde et la banque m’a appelé en garantie en tant que caution solidaire de mes dettes professionnelles. En a-t-elle le droit ?

  • Je souhaite demander l’ouverture d’une procédure de sauvegarde. Puis-je choisir l’administrateur judiciaire qui sera désigné ?

  • VI. Les dispositifs exceptionnels : les aides liées à la crise sanitaire et à la crise ukrainienne (plan de résilience)

  • Les aides aux entreprises

  • Mon entreprise rencontre des difficultés liées à la crise sanitaire. Puis-je bénéficier d’un report de mes échéances fiscales ?

  • Comment bénéficier des aides liées à la crise sanitaire et économique pour la création ou la reprise d'entreprise ?

  • En quoi les aides "coûts fixes rebond" et "nouvelle entreprise rebond" consistent-elles ?

  • Je tiens un commerce multi-activités, ai-je droit à une aide spécifique ?

  • Qu'est-ce que l’aide à la reprise ou la création visant à soutenir les entreprises ayant repris ou créé un fonds de commerce en 2020 ?

  • Mon entreprise est-elle éligible au prêt garanti par l'État (PGE) ?

  • Suis-je fondé à demander une aide provenant du fonds de solidarité ?

  • Quelles aides pour m’accompagner dans la digitalisation de mon activité ?

  • Comment bénéficier de l’aide “renfort” ?

  • En quoi consiste l'aide "coûts fixes consolidation" et l'aide "nouvelle entreprise consolidation" ?

  • Quelles aides pour répondre à la hausse des prix de l’énergie ?

Ce dossier contient également

letter

8 Modèles de Lettres

fiche-express

12 Fiches express

fiche-express

2 Formulaires CERFA

La question du moment

Mon entreprise rencontre des difficultés liées à la crise sanitaire. Puis-je bénéficier d’un report de mes échéances fiscales ?

La direction générale des finances publiques (DGFIP) accompagne les entreprises en difficulté en mettant en place des mesures exceptionnelles. Les dispositifs ne sont plus mobilisables actuellement. 

Le 1er juin 2021, le ministre de l'Économie, des finances et de la relance avait annoncé l'allongement du report des dettes fiscales (1). Les services des impôts des entreprises (SIE) pouvait octroyer des délais de paiement des dettes fiscales. Cela se faisait sur simple demande et ce, quelle que soit la taille, ou le secteur d'activité, de l'entreprise. Ce report pouvait atteindre 36 mois pour les petites et moyennes entreprises (PME) redevables des impositions exigibles entre le 1er mars et le 31 décembre 2020 (2).

La demande devait initialement être effectuée avant le 30 juin 2021 (3). Toutefois, il était possible de se rapprocher de la commission des chefs des services financiers (CCSF) qui pouvait trouver de nouvelles modalités afin de reporter les dettes fiscales. 

Enfin, des plans d'apurement avaient été mis en place. Ils regroupaient à la fois les dettes sociales et fiscales. Il s'agissait de la CCSF, chargée d'accorder ces plans. La durée maximale de ce dispositif avait été exceptionnellement allongée de 36 à 48 mois (4). Quelle que soit la taille ou le secteur d'activité, les entreprises pouvaient y avoir droit dès lors qu'elles étaient débitrices auprès de plusieurs créanciers publics. 

Les entreprises qui ne bénéficiaient pas d'un plan d'apurement des dettes, ou de report pouvaient également contacter leur service des impôts des entreprises (SIE) pour avoir plus d'informations et demander des délais de paiement des impôts directs. Les impôts indirects, tels que la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) et le prélèvement à la source, n'étaient pas compris dans les aides.

Le Premier ministre, avait annoncé (5) de nouvelles aides exceptionnelles à destination des secteurs de la restauration, de l'hôtellerie, de l'événementiel et des agences de voyages qui ont subi une perte de chiffre d'affaires (CA) d'au moins 30% (pour les mois de décembre 2021 et janvier 2022). Ainsi, les entreprises de moins de 250 salariés pouvaient bénéficier d'une aide au paiement des cotisations salariales pour les mois de décembre 2021 et janvier 2022 d'un montant égal à 20% de leur masse salariale. Par ailleurs, les entreprises des mêmes secteurs qui subissaient une perte de plus de 65% du CA pouvaient être exonérées de charges patronales. 

Ainsi : 

  • pouvaient bénéficier de l'aide au paiement des cotisations à hauteur de 20% de la masse salariale, les entreprises qui avait perdu plus de 30% de leur CA en décembre 2021 et janvier 2022, par rapport à 2019 ; 

  • avaient droit à une aide au paiement des charges salariales à hauteur de 20% et une exonération de cotisations patronales, les entreprises ayant perdu plus de 65% de leur CA sur ces mêmes mois, par rapport à 2019. 

À noter : Dans un communiqué de presse du 28 janvier 2022 (6), le Gouvernement a présenté une nouvelle aide financière exceptionnelle (AFE) à destination des travailleurs indépendants (dont les micro-entrepreneurs) touchés par la crise sanitaire. Pour bénéficier de cette aide, les indépendants et les micro-entrepreneurs devraient : 

  • avoir une perte de plus de 50% du CA ;
  • ne pas bénéficier du dispositif des coûts fixes.  

À savoir : Dans le cadre du plan de résilience, annoncé par le Premier ministre Jean Castex (7), un nouveau report de charges fiscales et sociales sera mis en place pour les entreprises impactées par la crise ukrainienne et rencontrant des difficultés en raison de l'augmentation des prix de l'énergie. 

Le mot de l'auteur

Le 08/04/2022

Ce dossier est à jour des dispositifs à destination des entreprises en difficultés en raison de l'épidémie de Covid-19 et des effets de la guerre en Ukraine.

Le 23/03/2022

Ce dossier propose une fiche consacrée aux mesures du Plan de résilience économique et sociale présenté le 16 mars 2022, et détaille les aides aux entreprises impactées par la hausse du coût de l'énergie et des matériaux de construction.

Le 19/01/2022

L'État continue d'accompagner les entreprises en difficulté en modifiant/créant des aides financières exceptionnelles afin de les adapter aux secteurs les plus fragilisés, à l'instar de l'aide "renfort" (discothèques, bars et restaurants, etc.).

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 48 h !

Illustration avis

Ce que pensent nos clients :

5

Note moyenne sur 2 avis

  • le 16/06/2017

    Très intéressant

  • le 25/10/2021

    Je suis satisfaite de ma commande. j'ai davantage de détails précis sur le dossier concern... Lire plus

    Je suis satisfaite de ma commande. j'ai davantage de détails précis sur le dossier concerné que je n'aurai pas pu obtenir ailleurs ou par pôle emploi.

Pour aller plus loin

Nos actualités sur le thème Prévenir les difficultés dans l'entreprise

Par L'équipe Juritravail le 13/07/2022 • 1290 vues

Mercredi 16 mars dernier, le Premier ministre Jean Castex a présenté un plan d'urgence destiné à limiter les impacts de la guerre en Ukraine, sur les entreprises françaises et le pouvoir d'ach...


Par L'équipe Juritravail le 13/07/2022 • 6562 vues

Le Premier ministre Jean Castex présentait, le 16 mars 2022, un plan d'urgence destiné à limit...


Par L'équipe Juritravail le 08/07/2022 • 1658 vues

Le plan d'urgence présenté le 16 mars 2022 par le Premier ministre Jean Castex est destiné à ...


Par L'équipe Juritravail le 30/06/2022 • 506 vues

Les conditions d'application des nouvelles mesures relatives aux entrepreneurs individuel en diff...


Voir toutes les actualités

20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences