Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Conditions de Travail » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Droit de retrait

Visiteur

Tissia31310 2019-11-30 07:02:18

Bonjour,

 Et merci d'avance aux personnes qui pourront m'éclairer.

Je vous explique ma situation : je suis auxiliaire de vie auprès d'une personne lourdement handicapée.

Je travaille depuis 1 an et demi auprès d'elle et depuis mon arrivée je subis les pressions de sa soeur : harcelement morale, menaces de me faire virer, courriers à ma hiérarchie dans le but de me faire sanctionner.

Sa soeur a eu des problèmes avec toutes les personnes de l'équipe. Il y a 1 an elle a agressé physiquement une de mes collègues en la poussant...


Ma hiérarchie est au courant de cette situation, de nombreuses plaintes et témoignages ont été déposé à la gendarmerie à son encontre ... 

Aujourd'hui cette personne debarque avec son frère de Russie pour 5 jours non stop..j'ai demandé à ma hiérarchie de me mettre en doublon pour ne pas être seule avec ces 2 personnes car je ne me sentais pas en sécurité (physique et psychologique)..elle m'a dit que c'était impossible et m'a proposé de me retirer du planning le temps qu'ils étaient la. Chose que j'ai accepté mais ils m'ont ensuite prévenu que je ne serais pas payé.

Ma question : est ce que ce motif est raisonnable pour demander mon droit de retrait et par le fait mon maintient de salaire


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Zen Maritime Le 30-11-2019 à 07:12

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Le droit de retrait ne peut s'exercer que face à un danger grave, c'est-à-dire de nature à entraîner un accident ou une maladie dont les conséquences seraient graves et définitives, à tout le moins pouvant entraîner une incapacité.

    cordialement
    zen maritime 
    Membre

    Tissia31310 Le 30-11-2019 à 07:19

    Bonjour 

    Merci pour votre réponse.
    Je ne peux pas être sûre de ce qu'il se passera mais je n'ai pas envie d'attendre de me faire agresser ou de subir des pressions pour me retirer de la situation.
    La gendarmerie est déjà intervenu 2 fois à ma demande quand la situation devenait ingérable...
    Moderateur

    Zen Maritime Le 30-11-2019 à 07:30

    Je comprends bien que cela puisse vous angoisser, je ne vois pas d'autre solution  dans ce cas que de consulter votre médecin traitant pour troubles anxieux et qu'il vous arrête pendant une semaine.

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Moderateur

    Alainverce Le 30-11-2019 à 09:02

      + 1000 messages


    Bonjour.

    Vous dites "la gendarmerie est déjà intervenue deux fois ... de nombreuses plaintes ont été déposées, etc".

    Il faudrait savoir quel degré de gravité ou de menaces avérées tout cela a démontré.

    Et quelles suites ont ét données à vos plaintes (plaintes au Procureur ou simples mains-courantes ?).

    Car même si Zen a raison, un ensemble de faits prouvés peut justifier que votre sécurité est en jeu lorsque cette (ou ces) personne(s) sont présentes lorsque vous travaillez.

    Mais avez vous averti votre employeur de tous ces faits par courrier recommandé AR ?

    Parce que ce dernier a une obligation de veiller à votre bien être et votre sécurité au travail, c'est la loi, et il ne peut pas se décharger de cette mission en vous mettant au repos sans salaire !

    Cdt.

    Membre

    Tissia31310 Le 30-11-2019 à 12:04

    Bonjour

    En premier lieu j'ai déposé une main courante ensuite j'ai été entendu à la gendarmerie car elle avait déposé plainte contre moi il faut savoir qu'elle a déposé de nombreuses plaintes déjà auparavant. J'ai été entendu  2 fois en tant que témoin où j'ai signalé le harcèlement que je subissais mais aussi la maltraitance envers sa s?ur.
     ma hiérarchie est au courant de cette situation qui dure depuis des années puisque lors de mon entretien d'embauche il m'avait déjà prévenu. ? chaque confrontation avec cette personne je leur ai rendu compte par mail ils sont donc au courant de tout ce qui se passe...
    Lors de mon témoignage à la gendarmerie j'avais comme appuie 2 écrit de mes collègues qui rendaient compte également de la situation compliquée
    Moderateur

    Zen Maritime Le 30-11-2019 à 12:59

    @Tissia31310,

    le problème dans cette situation, si vous exercez un droit de retrait et que votre employeur vous conteste ce droit et ne vous paye pas, estimant que vous ne couriez pas de danger grave justifiant un retrait 

    est-ce que vous pensez que vous irez alors jusqu'en justice pour essayer de vous faire reconnaître votre droit et obtenir le paiement de ces 5 jours ?

    Il me paraît plus immédiat de voir comme je vous le suggérais avec votre médecin traitant s'il veut bien comprendre la situation et vous arrêter 5 jours.

    cordialement
    zen maritime  
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Conditions de Travail ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page