Accueil » Droit de la Protection Sociale » Assurance Maladie » Forum

Forum Droit de la Protection Sociale

Forum Assurance Maladie

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Mi temps thérapeutique et arrêt maladie

Visiteur

Sophie4 Le 26-08-2021 à 18:41

Bonjour, J aimerais connaître les textes de loi et savoir si j ai raison 
J ai été en mi temps thérapeutique d octobre 2020 a fin mai 2021 date a laquelle la cpam avait décider que je devais reprendre le travail à temps complet, néanmoins entre temps mon epaule a relâcher donc mon médecin m'a de nouveau mi en arrêt complet a partir du 24 avril
La cpam n a pas pris en compte cet arrêt (envoyer en temps et en heure) et a laisser filer le mi temps thérapeutique jusqu a échéance donc depuis il ne paye plus mon employeur ( subrogation) et n admette pas leur erreur .Il me demande de faire un recours de la décision du médecin de la Cpam alors que je crois savoir et je pense avoir raison quand je dit que l arret du 24 avril aurait du stopper le mi temps thérapeutique et recalculer sur le di arrêt 
Que dois je faire ? 
Carrêt mon employeur du coup me demande de rembourser les mois que la cpam n ont pas verser et arrete de me payer

 


Répondre au sujet

Attention : les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées. Si vous êtes victime d'un litige et avez besoin d'agir immédiatement, vous pouvez résoudre votre litige en ligne ou faire appel à un avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Zen Maritime Le 26-08-2021 à 21:06

      + 1000 messages


    Bonjour,

    C'est toujours compliqué lorsqu'au même moment, dans une même période de temps, il y a d'un côté le médecin conseil du service médical de l'assurance maladie qui décide de mettre fin à un arrêt de travail (en l'occurrence votre arrêt à temps partiel) tandis que d'un autre côté il y a cette coïncidence où votre médecin traitant prend une décision radicalement opposée en vous prescrivant un arrêt complet de travail.

    Il aurait fallu que votre médecin traitant se rapproche alors du médecin-conseil pour expliquer l'aggravation soudaine de l'état de votre épaule justifiant qu'il vous repasse en arrêt complet. A défaut de quoi la contradiction entre l'avis du médecin-conseil et l'avis de votre médecin traitant est certainement apparue au regard de la CPAM comme un conflit de pouvoirs, dans lequel votre médecin entendait avoir le dernier mot. Cela explique peut-être que l'arrêt du 24 avril n'ait pas été pris en compte...

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page