Accueil » Droit du Travail Salarié » Chômage - Pôle Emploi » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Chômage - Pôle Emploi

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Chomage après arrêt maladie prolongé

Visiteur

Le 29-06-2022 à 19:08

Bonjour à tous et à toutes

Je vous contacte

J’ai dans un premier temps travaillé pour une première entreprise de Janvier 2014 à Septembre 2018. J’ai ensuite fait une coupure d’une 10aine de jours avant de commencer en Octobre 2018 dans l’entreprise dans laquelle je suis actuellement en CDI.

Suite à une situation particulièrement délicate et contentieuse avec l’entreprise, j’ai reçu un arrêt maladie prolongé de 9 mois. Je m’apprête à quitter cette entreprise de ma propre initiative. Compte tenu de ma situation et de mes projets à venir, je souhaiterais pouvoir bénéficier du chômage.

Dans la mesure où le départ de l’entreprise actuelle se fera à mon initiative, je ne serai pas éligible à l’obtention du chômage immédiatement. Je vois alors 3 façons de pouvoir l’obtenir :

è Option 1 : Attendre les 4 mois de carence pour faire une demande à pôle emploi en prouvant que je n’ai pas été en mesure de trouver un autre emploi

è Option 2 : Trouver un cdd (le plus court possible ? y compris 1 mois) puis postuler à pôle emploi

è Option 3 : Trouver un CDI et rompre la période d’essai (à l’initiative de l’entreprise) puis postuler à pôle emploi

 

Je me pose les 3 questions suivantes :

1.       Les trois options citées sont-elles correctes ? (j’ai notamment un doute concernant l’option 2)

2.       Existe-t-il d’autres options que je n’ai pas considéré pour obtenir le chômage ?

3.       Compte tenu de mon arrêt maladie prolongé, est ce que cela causera un problème d’éligibilité au chômage ou une réduction potentielle de mes Droits ?

 

Merci d’avance pour votre aide


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 30-06-2022 à 07:57

      + 1000 messages


    Bonjour

    Option 1 :  Le fait d'attendre 4 mois sans emploi ne suffit pas à permettre l'ouverture de droits .
    C'est une idée reçue 
    Il faudra prouver que vous avez recherché activement un emploi pendnat ces 4 mois 
    Pour mettre toutes les chances de votre côté ,  il faut reprendre un ou plusieurs emplois courts ou bien entreprendre une formation qualifiante
     
    Option 2 - Pour neutraliser les effets d'une démission et retrouver des droits , il faut retravailler au moins 65 jours (3 mois) et perdre involontairement le ou les emplois repris (fin de CDD ou mission d'interim) 

    Option 3 - C'est la solution la plus envisageable

    Le fait de quitter volontairement un emploi occupé depuis plus de 3 ans pour reprendre un CDI qui est rompu par l'employeur (à n'importe quelle date) ouvre droit au chomage indemnisé
    Peu importe si vous avez été en arrêt maladie au cours de ces 3 ans d'affiliation , l'arrêt maladie est assimilée à une période travaillée 
    Membre

    Le 02-07-2022 à 13:45

    Merci beaucoup pour votre retour Milou.

    J'en profite pour rebondir sur certains de vos points:

    Concernant l'option 1, est-il aussi possible d'effectuer la demande avec un projet entrepreneurial plutôt qu'en justifiant des recherches classiques et des formations qualifiantes?

    Concernant l'option 3. Cette dernière est-elle soumise aux mêmes prérequis que l'option 2? A savoir que durant la période d'essai / CDI, il faut à minima attester de 65 jours de travail?

    Merci beaucoup pour votre aide précieuse
    Moderateur

    Le 02-07-2022 à 17:29

    Bonjour

    Le fait de créer sa micro entreprise pendant le délai d'attente de 121 jours ne sera pas suffisant puisqu'elle ne pourra générer qu'un très faible chiffre d'affaire au début de son lancement

    C'est différent lorsque la micro-entreprise existait déjà lors de la démission et affiche une progression constante de son activité pendant les 121 jours d'attente (le bouche à oreille fonctionnait déjà)

    mais tout ceci restera à l'appréciation souveraine de la commission paritaire régionale de Pole emploi qui tranche au cas par cas ....

    (beaucoup d'auto-entrepreneurs peinent à vivre de leur activité)

    A noter qu'il existe aussi la "démission reconversion" beaucoup plus sécurisante pour les créateurs d'entreprise qui veulent se lancer 

    LIEN : https://www.pole-emploi.fr/candidat/mes-droits-aux-aides-et-allocati/allocations-et-aides--les-repons/le-nouveau-site-pour-orienter-le.html

    L'option 3 ouvre droit au chomage indemnisé si vous démissionnez d'un emploi occupé depuis plus de 3 ans pour reprende un CDI qui serait rompu par l'employeur à n'importe quelle date (avant ou après 65 jours de travail, peu importe)
    Pour justifier la dizaine de jours sans emploi (entre les 2 contrats) il est plus prudent de demander au nouveau employeur qu'il vous délivre une promesse d'embauche antidatée (datée d'avant la démission) 
    Les textes Unedic ne précisent rien au niveau de la durée d'une pose entre les 2 contrats  
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Chômage - Pôle Emploi ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page