Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Chômage - Pôle Emploi » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Droit ARE suite à deux démissions consécutives puis licenciement

Visiteur

Dimitri22 2017-07-13 09:46:24

Bonjour,

 J'ai travaillé 5 ans pour une entreprise puis ayant une autre opportunité ailleurs, j'ai donné ma démission.Durant la période d'essai, ne me trouvant pas bien là où j'étais, je change à nouveau pour une autre opportunité et je démissionne à nouveau.
La 3eme entreprise pour laquelle je travaille décidé de mettre fin à ma période d'essai au bout d'un mois et demi.
Ma question est: suis je éligible aux ARE? Pole emploi bute sur mon dossier en me disant qu'il y a une démission de trop (la deuxieme).


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    milou27 Le 13-07-2017 à 20:22

      + 1000 messages


    Bonjour,
    Je confirme que c'est la deuxime démission qui est en trop car si vous n'aviez pas repris ce deuxème emploi , la démission de l'emploi de 5 ans suivie de la rupture par l'employeur de l'emploi repris vous aurait permis de bénéficier du chomage (du fait que votre démission était légitime puisque vous avez occupé cet emploi pendant plus de 3 ans) 
    Pour effacer les effets de la 2eme démission et retrouver des droits , il faut travailler au moins 91 jours et perdre involontairement votre emploi (Fin de CDD)
    Vous avez déjà travaillé 1 mois 1/2 - il faut donc trouver un autre emploi d'1 mois 1/2 pour totaliser les 91 jours et ... perdre involontairement le ou les emplois repris  (Fin de CDD) 
    Membre

    Dimitri22 Le 14-07-2017 à 09:11

    Je ne comprends pas. Tout cela s'est passé sur un intervalle de temps de 3 mois. Si je démissionne 2 fois alors que j'ai 8 années d'activité, je perds tout parce que j'ai voulu trouver une opportunité et qu'on m'a licencier ??
    Moderateur

    milou27 Le 14-07-2017 à 17:31

    hélas pour vous , la règlementation Unedic est ainsi faite qu'on a pas le droit à l'erreur.
    L'espèce temps n'entre pas en ligne de compte - vous auriez très bien pu démissionné d'un emploi occupé pendant 30 ans - le résultat aurait été le même.
    La règlementation de Pole emploi ne permet qu'une petite exception lorsque le salarié quitte un emploi avant d'avoir travaillé 8 jours : - la rupture n'entraine alors aucune incidence sur les droits.
     
    0
    + -
  • Membre

    Dimitri22 Le 16-07-2017 à 20:28

      < 10 messages


    Si après avoir démissionné, la nouvelle boite avait mis fin à ma période d'essai, plutôt que moi démissionné, et si la 3eme boite avait elle aussi mis fin à ma période d'essai, alors, aurais-je eu droit au chômage?
    Moderateur

    milou27 Le 17-07-2017 à 06:17

    OUI aux 2 questions
    En fait comme je vous l'ai dit - du fait que vous avez démissionné d'un emploi occupé depuis + de 3 ans , vous auriez pu bénéficier du chomage si vous aviez perdu involontairement ou ou les emplois repris (Votre démission aurait été légitime)  
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    Dimitri22 Le 17-07-2017 à 11:21

      < 10 messages


    Pour récupérer l'intégralité de mon droit aux ARE, c'est à dire 24 mois, combien de temps dois je travailler ?
    Moderateur

    milou27 Le 17-07-2017 à 12:20

    91 jours (comptez en jours calendaires du 1er au dernier jour de chaque contrat repris )
    0
    + -
  • Membre

    Dimitri22 Le 17-07-2017 à 12:33

      < 10 messages


    C'est à dire 3 mois en comptant les samedi dimanche et jour de congé? Par contre ça doit sur du temps plein?
    Moderateur

    milou27 Le 17-07-2017 à 17:18

    OUI - c'est ça - tous les jours de la semaine y compris le dimanche et jour de repos .
    Peu importe que ce soit à temps plein ou a temps partiel
    mais en interim, il faut compter en heures de travail effectif ( Minimum 455 heures)
    Si mélange des deux (CDD + Interim) - il faut tout ramener en heures (minimum 455 heures)
    0
    + -
  • Membre

    Dimitri22 Le 22-07-2017 à 12:14

      < 10 messages


    L'idée c'est de débloquer les ARE pour un projet personnel
    Du coup prendre un CDI et se faire virer ça n'est pas dans mon tempérament.
    Du coup ce serait plus simple un CDD mais dois je cotiser 455 heures dans ce cas (pas un mix intérim + CDD mais uniquement CDD)?
    Ou alors trouver un chef d'entreprise qui me fasse un CDI avec accord de rupture à son initiative au bout d'un mois et demi ...?
    Moderateur

    milou27 Le 22-07-2017 à 16:55

    CDD ou interim - peu importe mais le décompte du temps de trvail effectué n'est pas le même -
    En CDD ; il faut compter en jours calendaires (du 1er au dernier jour
    du contrat)
    En interim : il faut compter en heures travaillées  - Minimum : 455 heures
    Si l'on reprend plusieurs emplois en alternant les CDD et l'interim , il faut nécessairement convertir en heures ou en jours pour voir si la durée minimale travaillée est atteinte (91 jours ou 455 heures)
    On peut convertir indiférement un CDD en heures et un contrat d'interim en jours
    Ex : CDD temps plein de 3 mois : 151,67h X 3 = 455 heures
    Contrat d'interim : 455 heures répartis sur 5 mois selon la fréquence des missions : 455/35h = 13 semaines = 3 mois = 91 jours de travail effectif.
    De ce fait si l'on reprend un CDD temps plein ou le temps de travail imposé est de 39h/semaine- les 455 heures sont atteintes en 11,66 semaines soit 82 jours  (82 X 5 ,57 = 456,74 heures)
    Difficile de trouver un employeur qui va rompre une période d'essai après 45 jours rien que pour faire plaisir au salarié (sauf si c'est un ami qui vous emploie )
    Il est plus facile de retrouver des emplois de courte durée en interim 
    +1
    + -
  • Membre

    Dimitri22 Le 06-08-2017 à 09:49

      < 10 messages


    Comment avoir la certitude, dans mon cas, d'être à 24 mois d'ARE avant de quitter involontairement son emploi? J'ai lu qu'il y avait une réforme à prise d'effet septembre 2017. Les règles d'indemnisation vont elles changer?
    Moderateur

    milou27 Le 06-08-2017 à 16:27

    Certaines choses vont changer , notamment la durée d'indemnisation pour les personnes entre 50 et 55 ans .
    Ainsi que la méthode de décompte de la durée d'affiliation (ce qui rejoint votre question précédante) sans que cela entraine des changements notables
    --Désormais seuls les jours travaillés seront pris en compte
    Ainsi les 91 jours calendaires deviennent 65 jours travaillés sur la base de 5 jours travaillés par semaine
    et les 122 jours deviennent 88 jours travaillés.
    De même, les périodes en absence ne seront plus assimilées à des périodes d'affiliation sauf pour certaines absences (congés payés, maladie,maternité , congé parental etc..)
    Les congés sabbatique ou absence non répertoriée ne seront plus assimilés à des périodes d'affiliation prises en compte pour ouvrir des droits. (ça me parait plus logique qu'avant)
    Pour vous , pas de changement notable , il faut toujours travailler 455 heures en Interim pour effacer les effets d'une démission ou bien 65 jours travaillés en contrat CDD.
    Je vous invite à parcourir la nouvelle réglementation :  www.unedic.org notammeent la fiche 1 -
    0
    + -
  • Membre

    Stéph. Le 05-07-2020 à 15:19

      + 10 messages


    Bonjour, je suis actuellement dans la même situation : j’ai démissionné d’une entreprise pour laquelle je travaillais depuis 9 ans et que j’ai quitté pour un nouveau cdi. Malheureusement, je ne me sens pas bien dans cette nouvelle entreprise et étant encore en période d’essai, je pense à démissionner pour pouvoir être disponible rapidement pour une nouvelle entreprise. Cependant, cela veut dire que je démissionne de 2 cdi en peu de temps. Je n’aurais donc pas droit à des indemnités pôle Emploi ? Pourtant, si je démissionne demain, je suis en période d’essai donc j’ai le droit de quitter l’entreprise sous 48h. Ça ne change rien ? Merci par avance pour vos réponses.
    Moderateur

    milou27 Le 05-07-2020 à 16:42

    Bonjour stéph
    Contrairement à ce que vous pensez , la rupture d'une période d'essai du fait du salarié est assimilée par Pole emploi à une perte volontaire d'emploi (comme une démission)
    Seule la rupture du fait de l'employeur à n'importe quelle date ouvrirait droit au chomage.
    Membre

    Stéph. Le 05-07-2020 à 17:23

    Ah ok, merci pour votre réponse. Bon, ben je suis dans la m**** :(
    0
    + -
  • Visiteur

    Nanoushka Le 24-09-2020 à 17:56

      visiteur


    Bonjour,

    Je trouve cette discussion et les réponses très intéressantes notamment celles de @Milou27 que j'ai suivi sur plusieurs forum. 

    Mon cas est un peu similaire mais j'ai peut-êtrer besoin d'une confirmation.

    Pour situer le contexte, 2019 est ma première année de travail en France, je viens d'Italie

    Le 31 août 2020 J'ai démissionné d'un CDI que j'avais depuis un an pour pouvoir préparer un projet à l'étranger. Je sais que pour annuler cette démission et toucher l'ARE il me faudra travailler 65 jours. J'ai donc entammer un CDD depuis le 7 septembre 2020  mais je ne m'y sens vraiment pas bien et je suis encore en période d'essai. 

    Je compte mettre fin à cette période d'essai mais ma question est : Après cette 2ème démission, est il toujours possible de travailler 65 jours pour annuler les effets de ces 2 démissions ou mes droits à l'allocation chômage (ce que j'ai côtisé depuis que je travaille , soit 1 ans) seront-il définitivement supprimés ?


    Je vous remerice par avance pour vos réponses.  


    Moderateur

    milou27 Le 24-09-2020 à 18:31

    Bonjour Nanoushka

    Je confirme qu'à la suite de la perte volontaire du dernier emploi occupé, il est possible de retrouver des droits en retravaillant pendant au moins 65 jours et à la condition de perdre involontairement le ou les emplois repris (fin de CDD)
    .
    A compter du 1/01/2020 - le calcul du montant de l'indemnisation et sa durée seront modifiés 
    SJR : Total des salaires bruts perçus pendant une période de référence limitée aux 24 derniers mois précédant la perte involontaire du dernier emploi/ nombre de jours calendaires compris entre le 1er jour travaillé et le dernier dans la période de référence. 
    .


    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Chômage - Pôle Emploi ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page