Accueil » Droit du Travail Salarié » Chômage - Pôle Emploi » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Chômage - Pôle Emploi

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Fin de CDD + rupture d'un CDI

Visiteur

Le 19-04-2016 à 17:47

Bonjour,

 

Ayant travaillé 6 ans en CDI dans une SSII, j'ai démissionné pour reprendre un cdd de 4 mois. A la fin de ce CDD, j'ai bénéficié de l'allocation chomage. Au bout de 1 an de recherche, j'ai trouvé un CDI et je suis actuellement en période d'essai. Ma question : si je rompt ma période d'essai, est ce que je bénéficie du reliquat de mes allocations chomages ? Je vous pose la question car c'est ce passage ci-dessous de la convention qui me dit "non" et j'aimerai être sur de la réponse car je ne sais pas si j'ai bien compris le texte : La démission ou la rupture de la période d’essai à l’initiative du salarié d'une activité au cours ou au terme d'une période n'excédant pas 91 jours est présumée légitime si cette activité a été entreprise postérieurement à un licenciement, une rupture conventionnelle, une fin de contrat de travail à durée déterminée ou une fin de mission temporaire n'ayant pas donné lieu à une inscription comme demandeur d'emploi.

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 21-04-2016 à 07:07

      + 1000 messages


    Bonjour,
    Si vous êtes resté incrit comme demandeur d'emploi : "Présumée Légitime " veut dire que la rupture du contrat de votre fait avant d'avoir travaillé 91 jours (de date à date - tous contrats repris confondus) ne vous prive pas de la reprise de vos droits.
    Il faut déclarer les revenus perçus au cours du mois et rester inscrit comme demandeur d'emploi.
    l'indemnisation reprendra . 
     
    Membre

    Le 23-04-2016 à 22:27

    Bonjour Milou27. 
    Je vous remercie de votre réponse. Cependant, ce n'est pas ce morceau de l'article qui me pose problème. C'est surtout la suite de cet article que j'ai peut être compris de travers : 
    "si cette activité a été entreprise postérieurement à une fin de contrat de travail à durée déterminée n'ayant pas donné lieu à une inscription comme demandeur d'emploi." (j'ai enlevé les cas du texte qui ne correspond pas à mon cas pour plus de compréhension).
    Si ce morceau de texte "
    n'ayant pas donné lieu à une inscription comme demandeur d'emploi" se rapporte à "une fin de contrat de travail à durée déterminée", alors je ne devrais pas touché les indemnités chomage, car cette activité a bien été postérieur à un fin de CDD, mais je me suis inscrit comme demandeur d'emploi.
    En tout cas, c'est ce que j'ai compris sur ce texte... mais est ce que j'ai bien compris ou bien je ne comprends pas du tout le français ( Dans ce cas, il faut peut être que je retourne à l'école ) ? smiley-tongue-out.gif
     Je suis désolé de vous poser cette simple question de français, mais cette phrase n'est pas du tout clair pour moi.
    Moderateur

    Le 24-04-2016 à 07:42

    Dans votre parcours  on peut analyser la situation comme suit :
    1° Démission d'un CDI occupé pendant 6 ans pour reprendre un CDD de 4 mois mené à son terme : Vous avez effacé l'effet de la démission du CDI puisque le CDD a duré plus de 91 jours ou 455 heures
    puis ouverture de droits pendant 24 mois
    Reprise CDi que vous souhaitez interrompre .- vous êtes resté inscrit comme demandeur d'emploi.
    1°  Du fait que vous avez travaillé moins de 91 jours depuis l'ouverture des droits , vous pouvez mettre fin volontairement à l'emploi repris et bénéficier d'une reprise des droits
    Vous relevez d'une autre règle qui n'est pas répertoriée dans l'accord d'application n° 14 sur les démissions légitimes
    EXTRAIT :

    3. n?êtes pas en situation de chômage volontaire.

    ?’ A compter du 1er octobre 2014, le départ volontaire de la dernière activité professionnelle est présumé légitime lorsque vous justifiez de moins de 91 jours ou de 455 heures de travail :

    depuis la date de la dernière ouverture de droit;ou depuis la dernière date à laquelle les allocations ont été refusées.

    LIEN : www.pole-emploi.fr

    0
    + -
  • Membre

    Le 25-04-2016 à 09:57

      < 10 messages


    ok merci de votre réponse, Milou27.
    Cela me permet d'avoir une vision plus clair de ma situation. smiley-smile.gif
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Chômage - Pôle Emploi ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page