Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit Routier, permis de conduire et automobile » Code de la Route : vos droits » Forum

Forum Droit Routier, permis de conduire et automobile

Forum Code de la Route : vos droits

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Conduite en période de covid 19 et prise de STupéfiant

Visiteur

Babiolle 2020-03-25 22:55:22

Bonjour, smiley-embarassed.gif



Pendant la période de confinement, j'ai reçu un contrôle routier gendarmerie en revenant du travail ( fin de missions, chomage ! ) et chez mes parents pour leurs courses et aider avant isolement totale .

Il en a résulté un défaut d'assurance, le gendarme appel donc mon assurance (sur ma demande car je savais que j'étais assuré ) . L 'assurance lui répond pas de soucis mais en attendant ce gendarme décide de faire le tour de la voiture en ne signalant aucun soucis, mais regardant a deux fois .

Puis formule la possibilité d 'un test salivaire anti THC ( pendant le corona virus , mais ou sont les test corona ??), ou je dis oui car le refus est vraiment puni . ( même si je sais déjà le résultat )

Je me retrouve possitif et je ne lui cache pas la situation d'avoir fumer occasionellement et que je suis suivi par ALia ( centre d'addictologie avec médicament pour un handicap )

Après 72h je me reseigne de la loi qui a changé, a 120H de rétention de permis et décision du préfet en vigueur ( le gendarme me retourne vers la préfecture et je précise q'un rappel a la loi aurait pu être possible mais que la leçon est comprise. cependant le gendarme me dit cela sert a çà mais ne me dit pas ' on va juste vous faire un rappele a la loi " non rien juste attendre les résultats émis peu de temps après ) .

Le gendarme m 'envoi dans la journée un sms, en me disant juste résultat positif au test THC du Laboratoire en vue du premier test salivaire effectué dans le véhicule du fonctionnaire.

Puige faire une demande de contre -expertise ? ( en sachant que je prend des médicaments en risque 3 pour la conduite, donc pouvant jouer sur le faite de cannabinoide dedans ) si oui le délai de demande est -il passait a 5 jours ouvrable comme l'alcool ? et pouvons nous le faire apres 1 a 2 mois pour evacuer le thc du sang et en raison du confinnement du covid 19 ?

Je lui est expliqué que se retrait de permis me fait donc une perte de mon travail et durant certe période de Covid 19 ( habitant en basse campagne, je n'ai donc plus moyen de faire mes courses de premières nécessitées et ma femme n'a pas le permis )

Je suis actuellement a 72 a 85H du dépistage . si vous pouviez répondre assez vite surtout si le délai de demande de contre expertise est de 5 jours ouvrables . (soit 120H )

et autre question : il n'existe pas de taux pour le THC, mais en dessous de 50ng/ml apperement certains tribunaux comme le 49 peuvent relaxé les personnes qui prouvent le délai supérieur des 6h sous influence des cannabinoides ( et avec ma situation je me demande si je ne peut pas avoir certain droit , handicap et suivi dans un centre d'addictoligie ) ????

Bien a vous dans l 'attente d'une réponse rapide . ( étant encore dans une période des 80H )

 


Répondre au sujet

Attention : les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées. Si vous êtes victime d'un litige et avez besoin d'agir immédiatement, vous pouvez résoudre votre litige en ligne ou faire appel à un avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Tisuisse Le 26-03-2020 à 07:01

      + 1000 messages


    Période de confinement ou non, période de chômage ou non, conduire sous l'emprise de substances interdites contenant du THC (drogues) reste un délit peu importe si votre dernier joint remonte à 10 minutes ou à 10 jours, c'est interdit, c'est tout. A vous de prendre vos dispositions en conséquence surtout quand son permis est son outil de travail indispensable.

    Pour le reste, voyez un avocat car votre inconscience risque de voue coûter très, très cher. Seul votre avocat pourra trouver un éventuel vice de procédure qui ferait capoter me dossier. En attendant, la rétention administrative puis la suspension administrative de votre permis ne seront ni négociable ni aménageable., pas de permis blanc possibe même en période de confinement. Les courses ? il faudra vous les faire livrer ou louer une voiturette sans permis.
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page