Accueil » Droit Bancaire » Compte Bancaire » Forum

Forum Droit Bancaire

Forum Compte Bancaire

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


opposition sur compte

Visiteur

Le 06-08-2021 à 10:08

Bonjour,
début juin mon conjoint et moi avons fait appel à plusieurs organismes de rachat de crédits qui nous proposaient des prix exhorbitants. Nous avons donc demandé à notre banque s'il accepteraient de nous faire le rachat. S'étant mis dans une situation financière compliquée chacun de notre côté nous avons demandé s'il y avait possibilité de racheter nos crédits à 2. La directrice de l'agence bancaire à accepté. Le 12 juin nous sommes allés signer le contrat de rachat et avons appris que la condition pour que le rachat nous soit accordé soit que mon conjoint ouvre un compte dans l'agence et y domicilie son salaire et deuxième condition que nous souscrivions à plusieurs de leur produits. Je reçois un appel de la directrice quelques jours plus tard me demandant pourquoi à l'êge de 20 ans j'ai été mise sous curatelle. Je lui ai indiqué que ceci n'avait rien à voir avec un aspect financier et que ceci était une affaire privée. Début juillet nous avons la surprise de constater que certains de nos crédits pour lesquels nous avons fait ce rachat n'étaient pas payés aux organismes et que nos mensualité étaient toujours prévues en prélèvement sur notre compte nous reprenons donc rendez-vous à la banque pour éclaircir tout cela. Le 3 juillet notre conseillère nous dit que les chèques ont bien étés envoyés et que même si nous payons les mensualités de juillet, celles-ci nous seront remboursées. Aucune nouvelles de la banque jusqu'à fin juillet.J'ai demandé un rendez-vous et ai préciser que si nous conitnuions à payer les crédits en plus de celui que nous avions fait chez eux nous serions contraints de fermer les différents produits qu'ils nous ont forcés à ouvrir pour récupérer l'argents que nous devions avoir de base en trésorerie mais qui a servi finalement a continuer de payer nos crédits. Le compte que mon conjoint à été forcé d'ouvrir s'est retrouvé à l'ouverture à découvert de 670, sachant qu'en mettant le premier salaire il allait avoir un blocage de 3 semaines pour pouvoir être crédité elle a d'ores et déjà fait passer tous les prélèvements maison et autre sur ce compte. Mon conjoint n'avait par conséquent aucune ressource au mois de juillet malgré son salaire de plus de 2000. S'étant présenté à la banque à deux reprises pour demander ne serait-ce que des espèces qu'on lui a refusé il a dû, pour palier à tout cela, prendre des sous dans sa réserve de crédit. A mon rendez-vous le 24 juillet la directrice de l'agence m'a torpilléé d'entrée, s'était permise avant ma venue de suligner toutes les dépenses autres que celles de la banque et de me dire "subjectivement" que nous étions des cas sociaux ayant été sous curatelle qu'elle aurait mieux fait de ne pas aider et que mes projets notamment d'avoir des enfants je pouvais m'assoir dessus qu'elle a mis sa place en jeu pour nous aider et que si elle avait vu du "Lidl" sur mon relevé elle n'aurait rien dit ! Je n'ai pas pu en placer une, ni pour demander pourquoi nos crédits n'étaient pas tous payés ni pour expliquer la raison pour laquelle mon conjoint a dû utiliser sa réserve de crédit. Elle a fini en me disant "soit on coupe toutes vos cartes aujourd'hui et on met les comptes en opposition jusqu'à ce que j'estime que celle-ci puisse être levée ou vous prenez votre dossier et vous allez vous faire racheter ailleurs par la concurrence! Et fermer les produits que l'on vous afait ouvrir? La blague ! vous vous moquez de nous vous ne nous respctez pas! Si vous faites cela vous partez avec vos cliques et vos claques!". J'ai appris également lors de ce rendez-vous que les chèques n'étaient finalement partis aux organismes que le 2 juillet et non en juin comme on nous l'avait dit. Les numéros des chèques m'ont été donnés pour preuve et la directrice me demande aujourd'hui d'appeler moi-même les organisme afin de savoir ou en est le dossier. Je dois donc travailler à leur place... Aujourd'hui nous sommes le 6 août, j'ai continué de payer mes crédit non réglés ce mois-ci et doit commencer de payer le nouveau crédit caisse d'épargne. Mes comptes sont toujours en opposition je dois faire mes virements par l'agence qui nous coûtent 4 chacun (pour ça par contre on peut dépenser pas de soucis!) notre directrice nous affirme que les cartes électrons qu'elle nous a commandé fonctionnent (car j'ai quand même demander si on avait le droit de s'acheter à manger) or non elles ne fonctionnent pas le compte étant en opposition nous n'avons donc même pas de minimum vital. La directrice m'a dit cette semaine qu'elle ne lèvera l'opposion aux compte que dans 5 mois minimum quand elle estimera qu'elle peut être levée. En gros "l'aide" qu'elle nous a apporté nous coûte très cher financièrement et psychologiquement. Nous sommes à présent à sa mercie à se faire piétiner et à ne plus pouvoir nous alimenter sauf en nous faisant d'autres d'aides ailleurs alors que pour les placements bancaires, les frais de virement et les frais bancaires abusif pour un profil comme le mien dépenser l'argent ne pose pas de problème. Je ne sais ni quoi faire ni vers qui me tourner. Ont-ils le droit d'agir de la sorte et de ne pas nous laisser de minimum vital?

 


Répondre au sujet

Répondre Répondre

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page