Accueil » Professionnel » Droit pénal

Forum Condamnation

Photos à caractère sexy entre majeur et mineur

Forum Condamnation

Bienvenue sur le forum Condamnation. Vous avez des questions ou vous souhaitez échanger avec d'autres internautes sur le forum de Juritravail ?
Inscrivez-vous pour poser gratuitement vos questions juridiques, apporter des réponses à d'autres membres, et participer aux fils de discussions.

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Visiteur

Le 02-03-2023 à 20:13

Bonjour,

 

Si un majeur m’a partagé des photos et que j’allais être majeure l’année où cela s’est produit (17 et 21 ans)mais que j’étais CONSENTANTE à recevoir des photos à caractère « sexy » de sa part (sans lui en envoyer en retour), cela est-il illégal d’avoir en ma possession des photos dénudés d’un majeur alors que je suis mineure ? Bien cordialement

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Le 02-03-2023 à 21:40

      + 1000 messages


    Bonjour,
    Pas pour vous. Il pourrait être accusé de corruption de mineur, ou autre chef d'inculpation selon le niveau des photographies en question et le contexte.
    Si vous êtes désormais majeure, comme vous n'avez pas l'air de vouloir déposer plainte.
    Il serait en revanche illégal de diffuser ces images sans le consentement de leur auteur. Mais vous pouvez les regarder ou même les afficher dans votre chambre si ça vous amuse.
    Visiteur

    Le 03-03-2023 à 02:48

    D?accord mais s?il a demandé plusieurs fois mon consentements et que j?ai insisté auprès de lui, il encoure quand même une peine ? Maintenant je suis majeure mais ca m?intrigue tout de même puisque la majorité sexuelle était à 16 ans, et pour moi un acte sexuel non consenti est pire que des photographies. C?est un peu ambigu à mon sens?
    Moderateur

    Le 03-03-2023 à 04:33

    Bonjour,

    Isadore vous a répondu, le fait pour cette personne de vous proposer à vous étant alors mineure de telles photographies pourrait être considéré comme une proposition à caractère sexuel et possiblement un acte corrupteur, délibérément incitatif. En pareil cas le fait que vous ayez alors plus de 15 ans rend l'infraction non aggravée mais elle n'en reste pas moins une infraction de nature sexuelle commise sur une personne mineure. Que la personne mineure ait exprimé un consentement à voir/recevoir les photos en question  n'annule pas qu'il y ait pu y avoir acte de corruption.

    cordialement
    zen maritime 
    Membre

    Le 03-03-2023 à 07:27

    Pour compléter : la "majorité sexuelle" n'existe pas (enfin si, elle est à 18 ans). Il y a juste un âge où la loi considère qu'un mineur :
    - est moins vulnérable ;
    - et donc peut éventuellement consentir à une relation avec un majeur.
    Mais un mineur, quel que soit son âge, reste un enfant. Et il appartient donc à l'adulte de s'assurer que ses activités sexuelles avec cet enfant ne sont la source d'aucun préjudice. Dans le doute, il faut attendre que l'enfant devienne un adulte.
    La loi a pour but d'éviter que les adultes se prévalent d'un consentement non éclairé de l'enfant, et non un consentement obtenu par ignorance, pression, manipulation...
    Ladite majorité sexuelle n'existe tellement pas pour les mineurs que la loi prévoit des cas où un enfant ne peut avant 18 ans consentir à avoir des relations à caratère sexuel : avec un professeur, avec un de ses parents ou grands-parents...

    Afficher les 4 commentaires

    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page