Accueil » Droit Pénal » Condamnation » Forum

Forum Droit Pénal

Forum Condamnation

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Relation sexuelle avec un médecin

Visiteur

Le 04-02-2022 à 16:39

Bonjour,
J'aimerais savoir si le fait d'avoir une relation, non-pas avec sa patiente, mais tout de même avec une patiente de son cabinet médical de psychiatrie (suivie par un autre médecin, donc) était condamnable ou posait dumoins un problème déontologique.

Il y a quelques temps, j'ai rencontré un homme qui de façon assez hasardeuse, s'est avéré être l'associé de mon psychiatre, lui-même étant psy également. Nous avions commencé un tout début d'histoire sur un mode assez passionné. Je savais qu'il avait des démêlés avec la justice dans le sens où il avait eu une relation sexuelle avec une ancienne patiente, ce qu'il reconnaissait comme étant une faute déontologique de la part d'un psy, mais celle-ci l'accusait d'agressions sexuelles pour se venger de la rupture. Bien qu'il détienne quelques preuves comme quoi il s'agit de diffamation, il était pris dans une procédure lourde et un procès doit avoir lieu en mars. 

La semaine dernière, il m'a fait comprendre par message que la situation avait empiré, qu'il lui arrivait quelque chose de très dur et qu'il m'expliquerait mais ne m'a pas donné de détails. Il m'a juste dit qu'il avait rendez-vous avec son avocate l'après midi même et qu'il m'appellerait ensuite. Néanmoins, il n'a pas appelé et est totalement injoignable depuis 5 jours. Comme cette rupture nette de contact est survenue juste après le rdv avec l'avocate, ma question est, cette dernière aurait pu l'enjoindre de ne plus me contacter, pour ne pas risquer d'aggraver la situation aux yeux du juge? Comme je ne suis certes pas sa patiente mais tout de même une patiente de son cabinet médical, je me demandais si cette hypothèse était valable... je suis inquiète car tout allait bien entre nous et cherche une raison à ce silence. Merci d'avance pour votre aide 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 04-02-2022 à 17:00

      + 1000 messages


    Bonjour,

    A ce que vous relatez il semble que vous ayez reçu un tout dernier message avant qu'il n'ait eu rendez-vous avec son avocate. Message où il vous faisait part de la survenue de complications dans son histoire et le procès à venir.

    Manifestement il a opté depuis lors pour vous tenir en dehors de ces complications et rester hors de contact, mais vous en donner une raison est impossible, peut-être à l'incitation de son avocate considérant le dossier déjà suffisamment chargé, ou peut-être pas, nul ici n'a de boule de cristal et de faculté divinatoire.

    cordialement
    zen maritime 
    Membre

    Le 04-02-2022 à 17:36

    Merci pour votre retour. Il ne s'agissait pas de requérir des facultés divinatoires mais4de savoir si d'un point de vue juridique, la recommandation de se tenir éloigné de moi au vu de la situation était plausible.
    Moderateur

    Le 04-02-2022 à 17:51

    S'il y a eu préconisation de la part de l'avocate, en faisant cette supposition, je dirais que cela portait vraisemblablement sur l'impératif de s'en tenir à une relation strictement professionnelle que ce soit avec toute patiente ou patient du cabinet, et que ce soit de sa patientèle ou de celle de son confrère.

    C'est du domaine du plausible, cela n'a rien d'avéré.

    cordialement
    zen maritime
     
    0
    + -
  • Moderateur

    Le 04-02-2022 à 18:29

      + 1000 messages


    Bonjour.

    "savoir si d'un point de vue juridique, la recommandation de se tenir éloigné de moi au vu de la situation était plausible."

    Si c'est une recommandation de l'avocat il n'y a rien de juridique l'autorisant ou l'interdisant.

    Le rôle de l'avocat est aussi de donner des conseils.

    Pour l'instant vous ne pouvez avoir que des hypothèses.

    Cdt.
    Membre

    Le 04-02-2022 à 19:22

    J'emploie peut-être les mauvais termes, je voulais dire "venant de l'avocate" en effet... Le conseil ici aurait été celui d'éviter de me contacter... 
    Sinon j'imagine que la détresse liée à la situation ne doit pas aider... 
    Cdt
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page