Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits - Relations de Travail » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Conflits & Relations de Travail

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Collègue me hurle dessus

Visiteur

Le 21-09-2022 à 10:47

Bonjour,
Je suis en CDI depuis presque 3ans dans une entreprise, depuis quelques mois, un collègue s'en prends régulièrement à moi, il est très susceptible niveau vocabulaire! La première fois il s'est enervé disant qu'il deteste le manque de respect etc juste parce qu'il avait mal compris ce que je voulais lui dire par rapport au boulot (je n'ai rien dis cette fois la j'étais sur le c*l lol), on a ensuite discutés tout les deux pour essayer de regler le problème (moi je n'avais pas de problème donc je pensais que c'était réglé apres la discussion). La deuxieme fois il ma hurlée dessus disant que je n'était q'une princesse, que j'ai un caractère de merde etc, il me parlait aussi de manque de respect donc je lui ai demandée quand je lui aurais manqué de respect il me réponds donc "jamais mais c'est pour te prévenir", il a aussi menacer d'arrêter de travailler avec moi, il ma dit que quand nous avions discuté la derniere fois a propos de la dispute il avait fait semblant d'être neuneu et gentil avec moi pour voir mon 'vrai caractère' (je trouve ca dingue).. Donc ici je suis allée voir le patron, il ma donnée des conseils pour essayer de calmer les choses, et ma dit qu'il parlerait a mon collègue pour qu'il se calme.. Cela a marché une semaine ^^ Aujourd'hui il me crie dessus et sur un collègue a cause d'un simple câble, déforme mes paroles et me traite de débile ! J'ai envie de démissionner...!
Je peux faire quoi ? Demander au patron de le remettre vraiment a sa place ? 
Merci beaucoup pour vos réponses! (En avance)

 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Le 21-09-2022 à 12:55

      + 1000 messages


    Bonjour,
    Oui, commencez par signaler ce comportement par écrit à votre employeur. Soyez très factuelle ("il m'a dit ceci ou cela tel jour, il a affirmé ne plus vouloir travailler avec moi"). Essayez d'avoir un ton aussi neutre que possible et de rester calme. L'idée est de ne pas donner l'impression que vous avez un comportement qui alimente le conflit ou que vous cherchez à régler des comptes.
    Si jamais il fait une nouvelle crise, restez calme et essayez de faire venir un supérieur ou du moins des collègues non partie prenante comme témoins. Si ce n'est pas possible, allez-voir un supérieur. Au moins ça vous évitera de rester dans la pièce où se trouve le singe hurleur.
    Ne demandez pas à votre employeur de "le remettre vraiment à sa place", mais d'agir pour mettre fin à une situation qui dégrade vos conditions de travail. Dites-lui que vous ne comprenez pas la source de l'hostilité de votre collègue. Suggérez des solutions : peut-être a-t-il des problèmes personnels qui lui font perdre le contrôle de ses émotions, peut-être l'équipe a-t-elle besoin d'une formation pour apprendre à gérer les conflits, peut-être faut-il mettre en place une médiation...
    +2
    + -
  • Moderateur

    Le 21-09-2022 à 16:11

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Un mot quand vous dites à propos du comportement de ce collègue "je trouve ca dingue", il arrive que ce ne soit pas loin d'une réalité, vous seriez certainement surprise si vous saviez combien il existe de personnes sous suivi médical et traitement médicamenteux pour troubles de l'humeur, instabilité émotionnelle, agressivité.

    Il convient à mon avis d'avoir cela présent à l'esprit dans les circonstances critiques, tout comme l'on ne peut ignorer en cas d'altercation entre des conducteurs de véhicule que possiblement l'un d'eux est peut-être sous l'emprise de substances.

    Le conseil d'Isadore est donc particulièrement judicieux, de surtout rester calme, qu'il y ait si possible des témoins, et de recourir au besoin à l'évitement en quittant le lieu où se trouve l'énervé qui vous crie dessus hors de lui, on ne sait pas ce qu'il lui reste de capacité à se contrôler.

    J'ajoute que, outre qu'il hurle, le fait de tenir des propos humiliants et/ou injurieux (disant que "j'ai un caractère de merde","
    me traite de débile") cela au point de dégrader vos conditions de travail ("envie de démissionner") cela devient du harcèlement moral au travail. A votre place, et puisqu'un autre collègue pourrait aussi en témoigner, je n'hésiterais pas trop à aller déposer plainte plutôt que de laisser un furieux continuer de la sorte.

    Pour commencer et prendre date, écrivez un courrier recommandé avec avis de réception à votre employeur pour lui signaler que sa précédente intervention n'a pas ramené l'individu au calme, pas plus d'une semaine, et que vous attendez à présent que votre employeur prenne toutes les mesures qui lui incombent de par la loi pour faire cesser une situation devenue de harcèlement moral, à la fois par la répétition d'atteintes à votre dignité (exemples), de propos injurieux (exemples), d'attitudes agressives (exemples), retentissant sur l'équilibre au travail et votre santé.

    Pour preuves du retentissement sur votre santé prenez rendez-vous en visite à la demande auprès du médecin du travail, que ce soit colligé dans votre dossier médical de santé au travail. Et si décidemment l'employeur ne fait rien d'autre, envisagez de voir votre médecin traitant sans attendre de développer des symptômes d'anxiété à en perdre le sommeil. La prescription d'un arrêt de travail ira dans le sens des preuves du retentissement sur votre équilibre et votre santé.

    cordialement
    zen maritime 

     
    +2
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    Le 22-09-2022 à 10:15

      < 10 messages


    Merci beaucoup pour vos conseils ! La même après midi ou j'ai posté le message, j'ai pu parler avec mon employeur, qui a fait venir la personne concerné pour qu'on puisse en discuter, malheureusement pour moi, ça a été une grande humiliation, j'en ai pris plein les dents et il m'ettait impossible d'en placer une..! Mon collègue n'a fait que crier, et quand j'essayais de crier plus fort que lui, il me cassait sans cesse, disant que je dois vraiment avoir des problemes comportementaux pour réagir ainsi, il a beaucoup menti et inventé des paroles qui n'était pas les miennes.. Enfin bref, il a quitté la piece en me faisant des remarques encore une fois. Mon patron lui, n'a rien dit...! il la laissé m'écraser sans soucis... Puis il m'a dit qu'il allait essayer de faire en sorte qu'on ne travaille plus ensemble, mais pour moi cette solution ne sers a rien surtout si quelqu'un doit faire le piegon voyageur entre nous (puis au bout de 4gueulante je sais que ca recommencera...) J'ai réfléchi puis 1heure apres je lui ai dis que s'il été d'accord j'aimerais faire une rupture conventionnelle car tout cela ne me va pas, ce n'est pas normal !! il ma dit de bien réfléchir... de laisser passer la nuit... Enfin bon je vois bien que ca l'embete mais s'il ne règle pas les problemes je ne veux pas y laisser ma santée! Il me semblait qu'un employeur devait proteger ses salaries.....
    La rupture est elle une bonne solution ?
    Qu'attendre de mon patron comme solution ou sanction ?
    Membre

    Le 22-09-2022 à 15:16

    Bonjour,
    Impossible de vous dire ce que l'on peut attendre de votre employeur, vous êtes la seule à le connaître ici. Le comportement de votre collègue peut justifier une sanction, mais rien ne garantit que ladite sanction va mettre fin à son comportement.
    La solution du "pigeon voyageur" n'est pas une mauvaise idée, au moins à titre temporaire. Cela vous évitera d'être en contact permanent.
    L'attentisme de votre employeur pendant la dispute peut s'expliquer si vous avez essayé de crier plus fort que votre collègue. Il n'avait peut-être pas envie de se briser les cordes vocales à essayer de hurler encore plus fort que vous deux réunis. Il a peut-être préféré attendre que ses deux salariés se calment.
    En cas de nouvelle confrontation devant votre supérieur, il vaut mieux essayer de vous tourner calmement vers votre employeur en lui demandant d'intervenir, et sans chercher à répondre aux accusations.
    Un employeur doit protéger ses salariés, mais il a affaire à deux salariés qui s'accusent mutuellement de choses et d'autres... Et visiblement guère de moyens de savoir si les torts sont partagés. Même si vous démontrez que vos accusations sont vraies, cela ne prouve pas que celles de votre adversaire sont totalement fausses.
    La rupture conventionnelle n'est pas une mauvaise solution si vous estimez nécessaire de quitter l'entreprise. Seule vous pouvez savoir si cela vous convient.
    Si vous estimez que votre santé est menacée, vous pouvez en parler à votre médecin traitant et au médecin du travail. Le premier peut vous mettre en arrêt maladie si c'est nécessaire, ou faire un courrier pour le second, qui lui peut préconiser des mesures.
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Conflits & Relations de Travail  ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page