Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits - Relations de Travail » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Conflits brimades et exigences non contractuelles

Visiteur

LauraCoulmon 2020-08-04 20:05:32

Bonjour, Je suis employée depuis janvier 2020 dans l’entreprise où j’exerce encore actuellement. Depuis peu, je suis sujette à réflexions brimades sous entendus de la part de mon employeur. Je vous explique : Je suis comptable. Le poste a l’accueil ne cesse de voir partir ses nouvelles recrues. De ce fait cela implique que je dois m’occuper de ces taches sans trop avoir le choix. Cela implique le standard, la vente client direct la gestion et envoi des commandes du site internet. La préparation et commande des professionnels, donc beaucoup de manutention préparations etc.... Depuis mars, je ne peux réaliser mon travail correctement, je suis donc pour être dans les délais URSSAF et autre obligée de travailler durant ma pause repas. J’ai dû aussi remplacer ma collègue responsable SAV durant ses congés. J’accumule donc depuis mars 3 postes. Jusque là aussi déplaisant que cela puisse être je ne voyais pas comment faire autrement. Depuis juin, dès lors que je suis présente toutes ces taches me sont imposées. Ma relation avec mon directeur qui jusque là n’était pas conflictuelle (bonjour au revoir quelques mots échangés de temps en temps) Mais depuis peu j’ai le droit à des : c’est moi qui commande point J’ai eu le malheur une fois de déposer un dossier mutuelle pour un salarié (mutuelle obligatoire) sans par avant lui montrer. Il s’est emporté me demandant qui avait signé. Sauf que comme j’ai essayé de lui expliquer ce formulaire n’est pas soumis à signature. Et que jusque là j’ignorais qu’il fallait l’en aviser. Il m’a menacé de licenciement à repris le dossier et a vérifié mes dires Je n’ai depuis ma prise de poste pas accès (un droit de consultation) aux comptes bancaires. Lors des taches effectuées non couvertes par mon contrat de travail il me refuse soudainement l’accès à la réserve. Ce soir, et c’est ce qui me pousse à vous écrire Il m’a réclamé les clés du coffre, chose pour laquelle j’ai acquiescé. Au moment du départ lors de la fermeture de l’entreprise il tend la main en me disant sur ton déplacé LES CLÉS! c’est la dernière fois que j’ai à vous les demander deux fois. Je lui dit donc que je ne m’étais pas opposé au fait qu’il les récupère la première fois Il les prend et me pousse verbalement à partir. Je lui demande à nouveau des explications sur le pourquoi de son comportement et il me répond aller dehors c’est fini on y va. Je suis en vacances ce soir, il me dit donc au 17, chose à laquelle j’ai répondu ok d’accord bonne soirée j’ai eu le droit à une engueulade devant la société. J’ai tenté de calmer les choses en lui expliquantque je ne comprenais absolument pas pourquoi il était mécontent ni même cette réaction exagérée. J’ai eu pour réponse que si je ne comprenais pas c’était mon problème et que contente ou pas c’était pareille. Alors clairement je n’ai pas envie d’y retourner. J’effectue des taches de secrétariat, de manutentionnaire, de préparatrice de commande, de réceptionniste, de standardiste en plus de mon poste de comptable. Je n’en peux plus physiquement et maintenant moralement cela devient compliquée. Je ne suis pas de nature une personne affectée rapidement j’ai plutôt tendance à laisser courir. Je dis ce que je pense si on me le demande, ou je me dispense de le faire. Je suis respectueuse, plutôt investi. J’ai demandé si mon travail était mal fait, la réponse a été non ! Que puis-je faire ? Comment puis-je partir de cette boîte sans être pénalisée derrière et ne pas pouvoir percevoir mes Droits dans l’attente de retrouver un poste. Que puis-je refuser ? En vous remerciant pour vos réponses

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Alainverce Le 04-08-2020 à 21:19

      + 1000 messages


    Bonjour.

    Il faudrait déjà envoyer un courrier recommandé AR listant tout ce qui ne va pas, ne correspond pas à votre contrat signé de comptable, les brimades et l'irrespect constant.

    Demander évidemment que cela cesse, et que si ça devait persister il en assumerait les conséquences.

    Si après ce courrier rien ne change, vous pourriez prendre acte de la rupture en envoyant un deuxième courrier expliquant que rien n'ayant changé (ou que ça a empiré) vous être contrainte de constater l'impossibilité qui vous est faite de travailler normalement avec le respect mutuel qui est du.

    Mais ce n'est pas simple, car après vous devrez passer par les Prud'hommes pour faire valoir votre droit, et ce n'est pas à la portée ni dans les compétences de tout le monde.

    Je ne saurais trop vous conseiller dans un premier temps de vous mettre en rapport avec une permanence syndicale de votre choix qui pourrait directement vous aider et vous conseiller.

    Il faudrait aussi que vous puissiez amasser les preuves de vos reproches, car il les faudra si vous allez au ribunal.

    Cdt.
    Visiteur

    Lauracoulmo Le 04-08-2020 à 22:37

    Bonsoir et merci pour votre retour La lettre ne changerait rien. Ma collègue a quitter l?entreprise pour harcèlement moral. La plainte est en cours d?instruction. La comptable que je remplace l?a aussi vécu (je ne l?ai appris qu?après) Cette lettre risquerait donc d?accroître son comportement irrespectueux. Je souhaite mener aussi une action mais après mon départ pour ne pas vivre un enfer. Pensez vous que l?inspection du travail peut m?aider ?
    0
    + -
  • Moderateur

    Alainverce Le 05-08-2020 à 11:23

      + 1000 messages


    Si vous venez sur un site juridique et ne voulez rien entendre ou faire de ce qu'on vous conseille, libre à vous.

    Si je vous ai conseillé de faire ce courrier c'est qu'il est essentiel et sera nécessaire si vous voulez aller aux Prud'hommes.

    Vous ne voulez pas non plus entendre parler de syndicat.

    Mais vous voulez vous tourner vers l'inspection du travail alors que dans votre cas précis elle ne peut strictement rien et vous renverra vers les Prud'hommes où vous vous ferez débouter pour n' avoir suivi aucun conseil !

    Pardonnez mon ton, mais quand on a pris le temps d'étudier une question et d'y répondre et qu'on nous répond qu'on ne fera rien de ce qui est conseillé, on a le droit d'être agacés...

    Bonne chance.
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Conflits & Relations de Travail  ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page