Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits - Relations de Travail » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Employeur ivre dans événement d'entreprise

Visiteur

vivienducoin 2020-08-02 19:21:09

Bonjour,
J'ai un petit souci, je pose d'abord le contexte : le responsable de mon lieu de travail (mon responsable, donc) a organisé une petite fête pour l'anniversaire d'un collègue, APRES les heures de travail (le soir), dans le lieu de travail même et avec alcool.
Déjà, il a autorisé les fumeurs à fumer à l'intérieur, déjà je tique : est-ce que cela est illégal ou pas ? S'il y a un incendie ou autre à cause de ça, c'est quand même limite non ?
Ensuite, verre sur verre, on finit la soirée à trois avec mon collègue et mon responsable, et ce dernier est complètement ivre.
Il commence alors à me poser des questions pièges sur mon aisance dans l'entreprise et, sachant que je ne lui ai pas donné les réponses qu'il voulait entendre (alors qu'il me demande habituellement d'être franc et de communiquer s'il y a un problème), il m'a très mal parlé, avec un ton qu'il sait très bien être le mauvais à utiliser avec moi, car est au courant de mes soucis de santé psychologiques et que je vois régulièrement un médecin psychiatre.
Je me suis senti très mal alors, je refusais de répondre alors qu'il insistait sur ces questions, car : 1) je refuse d'argumenter avec quelqu'un qui est complètement ivre, 2) si je lui répondais, je savais que ça allait partir très loin et faire plus de dégâts dans la situation.
Je me suis senti souillé psychologiquement, piégé et bloqué avec un responsable complètement ivre, envie de pleurer, j'ai pris ça comme une attaque.
Je me suis senti clairement en danger (pour ne rien cacher, le soir même en rentrant chez moi, j'ai fait une crise de nerfs tellement violente que j'ai failli faire une bêtise).
Ma question principale est donc la suivante : sachant qu'on était hors des heures de travail, MAIS dans le lieu de travail même, qu'il y a eu ivresse de la part de mon responsable et attaque personnelle un peu violente, y a t-il des choses à faire législativement pour "calmer" mon responsable et lui faire clairement comprendre ce qu'il a fait ? Qu'il m'a fait beaucoup de mal psychologiquement à ce moment-là ?
Merci d'avance pour vos lumières !

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Alainverce Le 02-08-2020 à 20:10

      + 1000 messages


    Bonjour.

    Que voulez-vous faire ?

    Vous étiez dans le cadre d'une soirée privée.

    Ce qui s'est dit, peu importe les circonstances, reste du domaine privé et aucune infraction relevant de la justice n'ayant été constatée, je ne vois pas où la loi pourrait être invoquée avec des chances de succès.

    Fumer dans une soirée privée n'est pas interdit, tout comme boire, et vous aviez je pense la possibilité de partir afin de ne pas participerjusqu'au bout à une ambiance qui vous semblait délétère.

    Or vous dites vous même être resté jusqu'à la fin avec les deux dernieres personnes.

    Je ne vous juge évidemment pas, j'essaie juste de vous faire comprendre que la justice n'a rien à voir là-dedans.

    Cdt.
    0
    + -
  • Moderateur

    Zen Maritime Le 02-08-2020 à 21:22

      + 1000 messages


    Bonjour,

    J'ai un avis un peu différent de celui d'Alainverce du fait que l'événement a un lien avec le travail puisqu'il s'agit d'une fête entre collègues et sur le lieu même du travail, ce qui de mon point de vue engage la responsabilité de l'employeur.

    Imaginons que quelqu'un reparte imbibé de la soirée et ait un accident de voiture, on s'interrogerait alors sur l'éventuel manquement de l'employeur à ses obligations de sécurité relativement à l'article L4121-1 du Code du travail, et sur l'éventuelle transgression du responsable de Vivienducoin relativement à l'article R4228-20 sur l'introduction de boissons alcoolisées dans l'entreprise.

    D'autre part il y a eu des précédents où même si un événement festif a lieu hors du site de travail et hors des heures de travail peut néanmoins s'appliquer le Code du travail. Un salarié par exemple ne saurait prétexter qu'il était en contexte privé pour dénigrer et discréditer son supérieur en la présence de collègues. J'ai en mémoire un licenciement qui a été validé en justice pour cette raison de manquement à la loyauté qui est dûe. 

    Je présume selon la même logique qu'un responsable hiérarchique n'a pas à provoquer de malaise relationnel avec ses subordonnées, d'autant que cela devient même abus de faiblesse s'il sait pertinemment que la personne qu'il provoque est suivie médicalement pour des difficultés psychologiques avec une santé mentale fragile. L'alcool ne saurait servir de circonstance atténuante à ce responsable, c'est en général tout le contraire : un facteur aggravant pour qui est sujet à des écarts comportementaux.

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Conflits & Relations de Travail  ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page