Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits - Relations de Travail » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Conflits & Relations de Travail

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Harcèlement au travail

Visiteur

Marion Bozzetti Le 30-07-2021 à 18:40

Bonjour, j'ai 25 ans et je travaille en tant qu'ASH dans un hôpital depuis presqu'un an. Une de mes collègues ASH ne m'aime pas, pour seul motif que ma mère travaille elle aussi dans ce même hôpital et m'a aidé à avoir le poste.

Me considérant comme "la pistonnée", ma collègue s'en prend à moi presque quotidiennement, de façon indirecte (étant donné que nous n'avons pas les mêmes horaires). Travaillant souvent le jour après moi, elle critique constamment mon travail, auprès des autres collègues du service, mais surtout, auprès de ma cadre, qui m'évalue tous les trois mois, avant chaque renouvellement. Je m'implique réellement dans mon travail, fais en sorte que tout soit niquel. Même si il arrive que je puisse oublier une trace ou deux, car je suis humaine, elle se plaint constamment de mon travail, je suis donc sûre qu'elle invente des choses que je ne fais pas ou que je fais mal, pour avoir des raisons de me nuire.

Je tiens à préciser qu'elle est titulaire, contrairement à moi, qui suit toujours en cdd; mais elle n'est en aucun cas ma supérieure, nous sommes à poste égal. Ma cadre m'a convoquée aujourd'hui, pour parler de la situation, car elle a reçu un long mail, de cette collègue pour encore une fois lui rapporter que je ne fais pas bien mon travail, avec photos à l'appui. Même si je n'ai pas pu voir ces photos, étant donné ce que ma cadre m'a décrit, je suis sûre que ces photos sont prises à des moments qui ne reflètent pas la réalité, à des moments où elle-même aurait pu salir pour ensuite prétendre que j'ai laissé les lieux ainsi.

Que puis-je faire dans une telle situation ? Il est évident qu'elle fait tout, sous prétexte qu'elle ne m'aime pas, pour que je perde mon emploi. Et cela, avec un acharnement, j'irai même jusqu'a dire harcèlement, de manière injuste, et non justifiée, alors que j'en ai besoin pour vivre, et que j'aime mon travail. Cela me pèse énormément, car ma cadre m'a fait savoir que c'est moi qui devrait partir si la situation reste inchangée, étant donné que ma collègue est titulaire. 

Merci d'avance pour vos réponses. 

 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    FD Le 31-07-2021 à 06:41

      + 1000 messages


    Bonjour,
    Récoltez des preuves, des témoignages, puis faites-les remonter à votre hiérarchie en leur demandant de faire cesser cette situation. Si cela continu malgré tout ou si votre hiérarchie ne fait rien, déposez plainte pour harcèlement.
    Cordialement.
    0
    + -
  • Moderateur

    Zen Maritime Le 31-07-2021 à 06:53

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Est-ce que votre hiérarchie considère qu'il y a insuffisance professionnelle dans le travail auquel vous êtes affectée ? Avez-vous fait l'objet de reproches de la part de votre responsable, avez-vous reçu un avertissement, un blâme..?

    D'autre part, si vous vous estimez victime de harcèlement moral du fait d'une collègue, la démarche en hôpital est la suivante :

    - contacter la DRH, la gestion des situations de harcèlement relève à l'hôpital de sa compétence, et demandez à remplir ce que l'on appelle une "fiche de ressenti de harcèlement"

    - contacter le service de médecine de prévention et exposer auprès du médecin du travail les conséquences sur votre état moral de votre situation de travail et des conflits que vous vivez

    - saisir le CSE de l'hôpital (ex-CHSCT)

    en veillant dans les déclarations que vous ferez à n'exposer que des faits non contestables, et à supprimer tout ce qui n'est que des impressions.

    Exemples : "Une de mes collègues ASH ne m'aime pas", "je suis donc sûre qu'elle invente des choses" ce ne sont pas des faits objectivables, il faut vous en tenir uniquement à ce qui est factuel et/ou qu'une autre personne présente, assistant à la scène, pourrait témoigner avoir vu et entendu.  

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Conflits & Relations de Travail  ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page