Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits - Relations de Travail » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Conflits & Relations de Travail

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


negeciations de licenciement

Visiteur

GIUDICELLI Le 02-09-2005 à 12:56

bonjour,
voila j'ai un serieux probleme avec mon emplyeyr qui est une association d'aide a domicile je suis assistante de vie aupres de personnes agees, il y a trois semaines je me suis vu etre convoquee et mise a pieds conservatoire du 10/08 au 31/08 avec maintien de salaire ceci m'ayant ete verbalement pour "maltraitance "j'ai egalement eu une autre lettre tout remis en main propre d'entretien préalable le 22/08 pour les explications avec sous entendu de licenciement je viens de recevoir le compte rendu de cette entretien qui m'informe d'une sanction disciplinaire de 6 jours sans solde et reprise du travail le 8 septembre alors que dans la lettre elle precise que je ne lui ai pas montre une quelquonque prise de conscience de mon comportement quelle dit abusif que dois je faire vu que c'est une faute professionelle et non lourde non respect des horaores de travail chez unze personnes les autres etant tres satisfaites de celui ci merci

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Dominique Le 02-09-2005 à 21:54

      + 200 messages


    Bonsoir,

    La mise à pied conservatoire n'est pas une sanction, mais une simple mesure provisoire prise dans le cadre de la procédure disciplinaire menant généralement au licenciement. Elle oblige le salarié à quitter l'entreprise jusqu'au prononcé de la sanction. Elle doit faire référence à la sanction qui est envisagée et préciser son caractère conservatoire.

    Pendant la période de mise à pied, le salarié n'a pas à être rémunéré. Cependant, si finalement il est décidé de ne pas le licencier pour faute grave et de prendre une sanction de moindre importance, voire de renoncer finalement à toute sanction, l'employeur est redevable de la rémunération qui aurait dû être perçue durant la mise à pied.
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Conflits & Relations de Travail  ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page