Accueil » Droit du Travail Salarié » Embauche » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Embauche, Contrat de Travail

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Non respect de la promesse d'embauche

Visiteur

Le 07-01-2020 à 09:18

Bonjour,

En octobre dernier, à la suite d'entretiens concluants avec une nouvelle compagnie, j'ai signé une promesse d'Embauche pour un CDI (statut cadre).
La rémunération, date de prise de poste, description du poste y sont mentionnés.
Cette promesse d'embauche a été signée à la main pour mon futur employeur et par moi meme.

A la suite de cette promesse d'embauche, nous avons également signé un contrat de travail.

Deux jours avant la date de prise de poste, mon nouvel employeur m'a appelé pour me dire que suite à la rupture de contrat avec un client, il ne pouvait plus me prendre au sein de sa compagnie, évoquant un report "indéfini" de la date de démarrage.

Je comprends que le non respect de la promesse d'embauche peut etre assimilé à un licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Puis je demander une compensation financiere à ce titre ?
Quelle serait cette compensation svp ?

Je vous remercie,

Bien cordialement,
Pierre

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 07-01-2020 à 09:39

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Vous dites qu'il y a eu un contrat de travail signé avant même l'entrée en fonction ? Et vous dites que deux jours avant vous avez été appelé, il n'y a eu qu'un appel téléphonique ? rien d'écrit ?

    Le problème que j'entrevois s'il ne vous a rien notifié par écrit et si cet employeur est retors, il pourrait éventuellement prétendre que vous ne vous êtes jamais présenté au jour prévu d'entrée en poste !?

    cordialement
    zen maritime 
    Visiteur

    Le 07-01-2020 à 10:32

    Bonjour, merci pour votre retour.

    En effet à la suite de cet appel j'ai envoyé un mail pour résumer la situation mais n'ai pas eu de retour à ce mail.


    Néanmoins cela m'a mis dans une situtation précaire (sans emploi, sans chomage suite à la démission de mon poste précédent) et j'ai aussi mis fin à l'ensemble des autres processus de recrutement.

    L'employeur pourrait donc prétendre que je ne me suis pas présenté mais n'aurait il pas fallu qu'il me notifie mon absence à la suite de cela ?

    Les prud'hommes risquent ils de ne pas recevoir mon argument sous ce pretexte ?

    Je vous remercie,

    pierre
    Moderateur

    Le 07-01-2020 à 10:49

    Pourriez-vous nous dire ce que vous avez écrit dans votre mail ? Avez-vous parlé du préjudice que représentait pour vous cette rétractation de dernière minute annoncée au téléphone par votre employeur..?

    Autre chose, je reviens sur le fait qu'un contrat (dites-vous) avait été formé et signé. Je voudrais bien l'avis de Milou27 dans un pareil cas car ce n'est plus la rétractation d'une offre de contrat, c'est une rupture de contrat (?)

    Par formation d'un contrat un employeur est engagé à devoir fournir le travail prévu et la rémunération qui va avec. Je ne sais pas quand était fixée la date d'entrée en fonction mais je me demande si l'employeur ne vous devrait pas le salaire depuis cette date prévue pour l'entrée en fonction (?)

    Milou, si tu passes par ici...

    cordialement
    zen maritime 
    Visiteur

    Le 07-01-2020 à 10:58

    Merci pour votre retour.

    Le mail que j'ai rédigé reprend l'information transmise, à savoir le fait que j'ai été informé que je ne pourrais pas débuter mon CDI en date prévue et que j'attends de ce fait des nouvelles de mon employeur quand à la date de démarrage.

    En aucun cas je n'ai annoncé que je renoncais à mon CDI.
    Ce mail est d'ailleurs resté sans retour.


    J'ai mis ensuite 3 mois à retrouver une situation stable, mais ai été grandement lésé par le fait que j'ai mis fin à l'ensemble des autres procédures de recrutement lorsque j'ai signé la promesse d'embauche.

    De ce fait je ne sais pas si je peux reclamer des indemnités de licenciement (3 mois de salaire) ou bien d'autres réparations ?

    Merci pour votre aide,

    Pierre

    Afficher les 8 commentaires

    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Embauche, Contrat de Travail ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page