Accueil » Droit Pénal » Crime Délit » Forum

Forum Droit Pénal

Forum Crime Délit

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


[Résolu] Est-ce un viol ?

Visiteur

Le 04-05-2021 à 12:53

Bonjour,

j'ai 23 ans aujourd'hui et j'avais 21 ans au moment des faits. Une amie m'accuse deux ans plus tard de l'avoir violée sans raconter ce qu'il s'est passé et en m'attribuant une blessure que je n'ai jamais faite. On a bel et bien fait l'amour à ce moment là mais à aucun moment je me suis dit que c'était un viol (merci de lire jusqu'à la fin). Elle n'a pas porté plainte mais le raconte à plusieurs de mes amis.

J'avais reçu à cette époque pendant que je révisais à la bibliothèque des messages de sa part m'indiquant qu'elle se sentait mal, elle m'annonçait qu'elle avait fait un mois en hôpital psychiatrique et qu'elle avait un peu bu dans ses messages. J'étais déjà au courant qu'elle voyait un psy et qu'on lui avait diagnostiqué une dépression avant ça. J'essaye tant bien que mal de la rassurer mais elle continue de m'envoyer des messages. Elle m'appelle pour me dire de venir mais je lui dis que je ne peux pas car j'ai mes partiels le lendemain, elle insiste et je cède, je lui dis que je passerai un court moment.

J'arrive une quarantaine de minute plus tard en vélo l'après-midi, elle m'ouvre la porte de son petit appartement et me semble tout à fait lucide et consciente, on discute pendant une heure assis sur son lit, à la fin elle sourit et rit. On a discuté de choses tout à fait normales (musique/film/livre), je me dis que ça va mieux et décide de partir mais elle me demande de rester encore un peu. J'accepte malgré moi et on continue de discuter allongés sur son lit. À un moment elle se colle à moi en mettant sa jambe sur la mienne et me fixe intensément dans les yeux. Je comprends ce qu'elle veut, on s'était déjà embrassé à une soirée et on avait essayé de faire l'amour chez elle sans que ça rentre. C'était avant qu'elle soit diagnostiquée de ses problèmes ; on s'était dit le lendemain qu'on était pote et qu'il valait mieux oublier ça. Bref, j'ai envie de l'embrasser à ce moment là mais je préfère lui demander si elle est sûre qu'elle en a vraiment envie et si ça va mieux. Elle me répond que oui, on est pote, que c'est pas grave. À ce moment là je me dis qu'il n'y a aucun problème car elle m'a donné son consentement et que la discussion qu'on avait eu avant m'indiquait qu'elle allait mieux. On commence à s'embrasser, elle me demande si je veux aller plus loin, (je ne me souviens plus exactement comment elle l'a formulé), je réponds que oui, elle enlève sa culotte. Je mets un préservatif car elle le demande, il me semble qu'à cette époque j'en gardais toujours un (celui donné par la fac) dans la pochette de mon sac au cas où une situation comme ça devait arriver en soirée mais je crois aussi que c'est elle qui m'en a passé un, je ne suis plus sûr.

Pendant l'acte je lui demande à plusieurs reprises si ça va, elle me répond que oui, elle me donne aussi plusieurs suggestions comme aller plus vite, moins vite. À un moment, elle monte sur moi, je ne me pose pas de question, pour moi il n'y a aucun problème.
On revient en missionnaire et voyant dans son regard qu'elle ne semble plus prendre de plaisir et que l'heure passe, je lui demande si elle veut arrêter, elle ne me répond pas et semble hésitante, je m'explique ça par le fait qu'elle doit en avoir marre, que mon inexpérience ne lui donne pas de plaisir et qu'elle ne veut pas me vexer. Je lui dis que je n'arriverai pas à finir de toute façon, je me retire, enlève le préservatif sans avoir fini, le pose par terre et m'allonge à côté d'elle. (suite dans le prochain message)


Répondre au sujet

Répondre Répondre

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page