Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit Représentant du Personnel » Délégué du Personnel (DP) » Forum

Forum Forum CSE DP Syndicat CHSCT

Forum Délégué du Personnel (DP)

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Mandat expire dans six mois refus du changement de poste

Visiteur

HBCM 2019-10-18 23:18:19

Bonjour, je suis éducatrice spécialisée en milieu ouvert depuis 17 ans pour une association loi 1901. Depuis 5 ans je signale à mon chef de service et à mon directeur les propos hostiles d’un collègue à mon encontre. J’ai même fait un droit d’alerte en 2016 pour demander à mon employeur que mon collègue cesse de me sermonner continuellement en réunion. La réaction de ma direction a été de le défendre. Il est comme moi délégué du personnel. Ces 5 années ont démontré que je suis seule face à un système à la solde de mon employeur. J’ai même eu du mal à trouver un représentant du personnel pour m’assister lors de ma convocation récente avec lui suite à mon énième lettre de signalement de propos vexants et humiliants de ce même collègue. Finalement un Délégué Syndicale m’a accompagné. Suite à cet entretien j’ai reçu un courrier deux jours après (remis par le secrétariat à rendre dans les six jours) me proposant cinq réaffectations immédiates que j’ai refusé. Je suis bien à mon poste depuis 9 ans. Mon climat de travail est hostile uniquement en réunion d’équipe. La direction ne veut pas dire au collègue de cesser de m’importuner car elle pense que je souffre d’un sentiment d’harcèlement. Elle estime que mes différents chefs de service et directeur n’ont jamais entendus de propos harcelant du collègue. Elle ne veut pas interroger mes autres collègues qui participent aux réunions et qui pourraient confirmer mes dires. Mon employeur estime que la parole de ces cadres est suffisante pour démontrer qu’il n’y a pas d'harcèlement. Ce début de semaine, une collègue m’apprend qu’elle a eu un entretien avec le directeur de la structure qui lui a dit qu’elle n’a pas le choix, je devrais prendre son poste et elle le mien. Elle a refusé, il lui a dit : il n’y a pas de négociation. C’est comme ça et c’est tout. Tu n’as rien à dire juste à accepter. Cette dernière s’est effondrée devant lui. Elle n’a rien lâché et continua de refuser le changement de poste. Malgré cela il lui a dit qu’elle n’avait pas le choix et qu’elle devra l'accepter. Je suis la principale intéressée et je n’ai toujours pas eu de retour de mon courrier de refus qui date d’il y a une semaine. Après cette entretien, ma collègue en pleurs m’a appelé. Je l’ai donc dirigé vers le CSE. Que dois je faire ? Continuer à attendre que la direction m’impose par courrier le poste de leur choix ? Je suis encore salariée protégée six mois après la date d’expiration de mon mandat (15/10/19). Mon employeur peut-il me réaffecter sur un autre poste sans mon accord? Merci d’avance pour vos futurs réponses

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Visiteur

    azjaen Le 28-10-2019 à 11:30

      + 10 messages


    Bonjour, je vous conseille de prendre rdv avec la médecine du travail et faire part de votre être par rapport à cette situation d'harcèlement. Je vous conseille également, si vous avez fait par à la direction ou quiconque de votre mal être, preuves écrites ou témoins qui pourra témoigner en votre faveur si toute fois il faudra saisir les prud'hommes. Cordialement.
    Visiteur

    azjaen Le 28-10-2019 à 11:34

    mal être, veuillez m'excuser.
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez des questions sur le sujet Délégué du Personnel (DP) ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Retour en haut de la page


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés