Accueil » Droit de la Famille - Divorce » Divorce & séparation » Forum

Forum Droit de la Famille - Divorce

Forum Divorce & séparation

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Litige financier après séparation

Visiteur

Le 23-05-2022 à 22:31

Bonjour,

Ma mère a vécu pendant huit ans avec un homme qui est parti en 2018. Ensemble, ils ont acheté une maison et un véhicule, dans lequel mon ex beau-père s'est livré à divers travaux (cuisine, piscine, etc) lui coûtant une belle somme d'argent. Un an après la séparation, la maison a été vendue et l'argent divisé, mais sans prendre en compte la somme dépensée dans les travaux. En gros, l'ex-conjoint de ma mère lui réclamerait une belle somme d'argent pour amortir ce coût des travaux qu'il aurait financé et ainsi les diviser en deux. Il dit qu'il lui aurait prêté cette somme de façon gentille et lui réclame maintenant.

À savoir :
- Lors de la vente de la voiture commune, ma mère n'a pas rendu la moitié de l'argent à son ex-conjoint, afin d'acheter un autre véhicule.
- De mémoire, ils étaient sous PACS.
- Ma mère n'a jamais reçu le moindre document officiel quelconque (injonction, courrier recommandé ou autre).
- Il n'y a aucun document qui prouve que son ex-conjoint lui aurait prêté de l'argent.

Aujourd'hui, presque quatre ans après la séparation et presque trois ans après la vente de la maison, il menace ma mère d'avoir un dossier complet en sa faveur et lui donne rendez-vous par SMS au tribunal dans les prochains mois, au motif qu'elle lui devrait de l'argent gentillement prêté. A-t-elle de quoi s'inquiéter ?

Merci.

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Le 24-05-2022 à 17:19

      + 10 messages


    [...] Bonjour,
    S'il n'a aucune preuve qu'il lui a donné l'argent (accord, virements bancaires...) alors il n'y a pas de quoi s'inquiéter
    Membre

    Le 24-05-2022 à 17:42

    Il n'y a aucune trace écrite, pas de virement puisque son ex-conjoint a directement payé les ouvriers responsables des travaux et non ma mère, pas de reconnaissance de dettes non plus. Peut-être juste une facture de la vente de la voiture commune vendue en janvier 2019, qu'il ne doit pas posséder. C'est tout.

    En revanche, son ex-conjoint la harcèle (et je ne dis pas ça pour défendre ma génitrice) de SMS et d'appels, lui demandant constamment de signer une reconnaissance de dettes (jusqu'hier jour de la menace au tribunal) alors que soit elle refuse ou soit elle ne répond pas, de la rencontrer pour mettre au point le plan de remboursement, et s'exécute même à un vrai tabassage moral à mon sens (exemple : "J'ai bien fait de te quitter" "J'étais avec une femme hier au restaurant, je vais finir ma vie avec elle, on a parlé de toi et on a bien rigolé !" "Je te laisse dans des déboires sentimentaux et tes emmerdes financières") et se permet même quelques allusions sexuelles. Juridiquement, je ne sais absolument pas ce que cela vaut, mais humainement, je trouve ça plus que limite. Surtout vu le contexte, en sachant qu'il est parti en trompant ma mère après huit années, et cette dernière a souffert comme jamais et ne s'en est jamais vraiment remise.
    Membre

    Le 24-05-2022 à 17:51

    Il ne lui a pas prêté de l'argent, il a dépensé de l'argent pour améliorer un bien indivis. Pour qu'il y ait un prêt d'argent, il faut qu'il y ait un transfert de fonds.

    Peut-être que pour un prêt, le créancier peut aller au tribunal sans avocat (à vérifier), auquel cas il risque effectivement de se planter.

    Mais s'il prend un avocat, ce dernier comprendra très vite que cette histoire de prêt n'est pas le bon angle d'attaque, puisque ce prêt n'existe pas, mais invoquera l'article 815-13 du Code civil, qui vise à l'équité du partage lorqu'un indivisaire à amélioré à ses frais le bien indivis.

    Ici, l'omission du financement des travaux me semble être l'omission d'un bien immatériel dans le partage (une créance d'amélioration), qui devrait ouvrir droit à un simple partage complémentaire (article 892), et non à une action en complément de part pour cause de lésion dans le partage (article 889).

    Il me semble donc qu'il y a lieu de s'inquiéter, si la partie adverse prend un avocat.
    Membre

    Le 26-05-2022 à 21:36

    Alors il peut bien gagner... Je suis noir de colère, ce type n'a fait que faire souffrir ma mère et l'humilier, la rabaisser, en ne s'excusant jamais, et alors qu'elle l'oublie et que tout va mieux, ce déchet revient à la charge trois ans après pour lui demander des dettes alors qu'il disait en faire abstraction lors de la rupture. Forcément, ma mère n'a pas cette somme de côté et n'a rien fait pour prévoir au cas-où, puisqu'elle ne se doutait de rien.

    Il est abjecte, et si je le recroise plus jamais je ne m'écraserais comme je le faisais autrefois, enfant. J'espère que la justice sera en sa défaveur et qu'il se mordra la poussière le jour venu. Déchet.

    Afficher les 4 commentaires

    0
    + -
  • Visiteur

    Le 26-05-2022 à 15:57

      + 150 messages


    Bonjour,
    Que votre mère doive de l'argent ou pas, ce n'est pas une raison pour que son ex-conjoint l'inonde de SMS et d'appels téléphoniques malveillants. Si elle ne souhaite pas porter plainte pour harcèlement pour le moment, elle peut déposer une main courante. Puis, elle en adresse une copie à son ex-conjoint, accompagnée d'un courrier exigeant qu'il cesse de l'importuner. En recommandé bien sûr et en gardant une copie.
    Membre

    Le 26-05-2022 à 21:31

    Bonjour, merci pour vos conseils. Ma mère a quand même de quoi s'inquiéter niveau financier ?
    Visiteur

    Le 27-05-2022 à 03:23

    Bonsoir,
    Le mieux est de consulter un avocat avec tous les documents concernant la maison vendue. Je ne suis pas spécialiste dans ce domaine mais peut-être y-a-t'il un délai max pour entamer une action de partage complémentaire dont parle Rambotte plus haut.
    0
    + -
  • Membre

    Le 26-05-2022 à 16:37

      + 200 messages


    Bonjour
    Elle peut aussi bloquer son numéro pour ne plus recevoir de messages.et même changr de numér de téléphone
    Membre

    Le 26-05-2022 à 21:30

    Je prends note. Ma mère a quand même de quoi s'inquiéter niveau financier ?
    Moderateur

    Le 26-05-2022 à 22:57

    Bonjour,
    "Ma mère a quand même de quoi s'inquiéter niveau financier ?"

    Cela vous a déja été comletement répondu par Rambotte precedement.

    "
    Il me semble donc qu'il y a lieu de s'inquiéter, si la partie adverse prend un avocat."
    Membre

    Le 30-05-2022 à 11:52

    L'action en complément de part pour cause de lésion de plus d'un quart dans le partage se prescrit en deux ans à compter du partage. Mais cette lésion correspond à une mauvaise évaluation des biens dans le partage.

    C'est pourquoi un avocat recherchera plutôt l'omission d'un bien, conduisant à un nouveau partage pour ce bien omis. Et là il ne devrait pas y avoir prescription. Sauf que ce bien n'est pas un bien matériel, comme une maison, mais une créance, un droit à être indemnisé.

    Afficher les 5 commentaires

    +1
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page