Accueil » Droit de la Consommation » Droits du Consommateur » Forum

Forum Droit de la Consommation

Forum Droits du Consommateur

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


bonjour : derogation au port obligatoire du masque

Visiteur

Le 09-09-2020 à 09:43

visitor.pngVisiteur

bosheme2020-09-09 09:43:32

Bonjour,

 je suis travailleur handicapé avec deux lourde pathologie l'un asthmatique et l'autre claustrophobe, j'ai une attestation et une carte d'invalidité à 60 % et je dois porter un visière masque car je ne peux pas porter masque chirurgicaux à cause de ses pathologie et aujourd'hui on m'interdit certaines entrées de magasins. es qu'ils ont droit de le faire 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 09-09-2020 à 12:11

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Le décret n°2020-860 du 10 juillet 2020, article 2, énonce que les obligations de port du masque ne s'appliquent pas aux personnes en situation de handicap munies d'un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en oeuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus.

    Initialement cette dérogation se concevait avant tout pour les personnes ayant un handicap psycho-moteur et se rendant en établissement d'accueil spécialisé. Mais très vite a eu lieu un dévoiement de cette mesure dérogatoire, des médecins complaisants ont produit des certificats à tout-va. Au point qu'il a fallu que la Direction Générale de la Santé prenne position sur une compréhension restrictive de "personnes en situation de handicap"

    Alors s'agissant de l'asthme, déjà vous savez certainement que la maladie asthmatique consiste en une obstruction bronchique qui n'empêche pas tellement l'inspiration, la difficulté lorsque l'asthme est médicalement mal contrôlé par le traitement est une difficulté essentiellement expiratoire. On l'évalue d'ailleurs en mesurant ce que l'on appelle le débit expiratoire de pointe.

    Or, le port d'un masque de type masque médico-chirurgical n'est qu'un filtre et non un obstacle à l'expiration. Et la Société Pneumologique de Langue Française (SPLF) recommande le port du masque aux personnes atteintes d'affection respiratoire, y compris aux asthmatiques.

    Enfin, si l'on considère que le port du masque a pour objectif (aussi et peut-être avant tout) de protéger autrui, par exemple si vous êtes amené à tousser, à éternuer, une visière n'assure pas du tout la même protection barrière.

    La direction d'un magasin qui vous refuserait l'entrée ne fait qu'appliquer les consignes sanitaires. Et au passage rassurer la clientèle qui, portant quant à elle des masques, serait dans l'incompréhension des raisons pour lesquelles vous en seriez vous dispensé.

    Cela dit, si les forces de l'ordre étaient amenées à intervenir, par exemple dans les transports ou autre lieu imposant le masque, votre certificat médical et/ou RQTH devraient vous éviter une contravention ou du moins vous permettre d'en faire efficacement contestation.

    cordialement
    zen maritime


    Moderateur

    Le 11-09-2020 à 09:44

    En complément, lien vers l'arrêté 2020-00666 du préfet de police de Paris, mentionnant la dérogation au port du masque que doivent prendre en compte les forces de l'ordre.

    En cliquant ici => www.saintcloud.fr


    cordialement
    zen maritime 
    Visiteur

    Le 22-02-2021 à 11:47

    Merci pour vos informations d'ordre juridique, mais votre commentaire sur l'asthme, en revanche, dépasse visiblement vos compétences :

    si l'on ne peut expirer l'air contenu dans les poumons, l'inspiration est fatalement entravée elle aussi, n'est-ce pas ? Pas d'inspir sans expir. D'où la sensation de suffocation spécifique à l'asthme.

    Et la mesure du débit expiratoire, à ma connaissance, a toujours été plus facile à évaluer d'un point de vue mécanique parce qu'elle peut générer plus de pression que l'inspir ne génère de dépression (on peut souffler facilement la flamme d'une bougie, mais essayez, à même distance, de l'éteindre en inspirant...! ). Un médecin auscultant une personne asthmatique se focalise en tout cas plus spécifiquement sur l'inspir, non sur l'expir.

    Personnellement, toujours est-il que je ne trouve pas de très bon aloi d'expliquer à la personne atteinte d'un mal comment elle se sent. Et à plus forte raison pour minimiser sa situation, qu'on ne connaît manifestement que par des articles. Entre l'expérience et la théorie, il y a un monde. Mais merci pour la partie juridique.

    Cordialement 

    Galion
    Moderateur

    Le 22-02-2021 à 13:12

    @ Galion,

    Je ne prétendais aucunement me mettre à la place de ce que ressent une personne asthmatique intervenant sur ce forum, jamais je n'aurai prétention à me substituer à son vécu personnel. 

    Je rappelais simplement que dans la physiopathologie de l'affection asthmatique, et de façon particulièrement évidente lorsque se manifeste une crise, les poumons se trouvent forcés en inspiration avec une obstruction des bronches limitant l'expiration. La difficulté respiratoire inhérente à l'asthme est pour cette raison usuellement décrite comme une dyspnée expiratoire. Cela dit vous avez raison que la dyspnée peut devenir continue, aux deux temps de la respiration, mais il s'agit plutôt dans ce cas d'un asthme qui existe depuis longtemps et qui a été négligé, avec un traitement mal adapté pour contrôler la maladie bronchique.

    Mais tout cela peu importe, le fond de la question était plutôt de savoir si cela peut justifier une dérogation valable au port du masque.

    L'association "Asthme & Allergies" dont le site est référentiel pour les patients répond ceci : l'asthme n'est pas une cause de dérogation et, même si parfois ressenti comme gênant le port du masque ne peut pas occasionner de symptômes respiratoires particuliers chez les asthmatiques.

    Ce qui est aussi la position rapportée au nom de la SPLF (société de pneumologie de langue française) notamment par le Pr Andrejak (médecin spécialiste en pneumologie et réanimateur), membre par ailleurs au HCSP (Haut Conseil de la Santé Publique) établissant recommandation du port du masque chirurgical aux patients ayant des pathologies respiratoires chroniques, y compris pour les patients asthmatiques.

    Autrement dit, il y a lieu peut-être de mettre en garde le médecin traitant un peu laxiste qui, par complaisance, fournirait un certificat dérogatoire non justifié, ce serait possiblement une négligence fautive de sa part de n'avoir pas clairement informé son patient et de l'avoir, en quelque sorte, dispensé d'un moyen de protection nécessaire.

    Un certificat médical est un acte médical qui engage la responsabilité de celui qui l'établit. Et comme déjà souligné, la DGS (Direction Générale de la Santé) a vivement rappelé aux médecins ce qu'il convient d'entendre par handicap dérogatoire, de sorte à éviter des "certificats de confort".

    Mais ici sur le forum il ne s'agit que d'éléments informatifs pour qui veut les entendre et peut les comprendre. Libre à vous de vous raconter les choses autrement.

    cordialement
    zen maritime
     

    Afficher les 9 commentaires

    +1
    + -
  • Membre

    Le 03-10-2020 à 14:14

      + 10 messages


    Si tu n'as de certificat médical pour prouver ta bonne foi, c'est normal que des magasins t'interdisent l'entrée, par contre si tu en as un ça n'est pas normal.
    Cordialement, 
    Moderateur

    Le 03-10-2020 à 14:41

    En fait je trouve qu'il y a une difficulté d'arbitrer,

    le fait de porter un masque a une fonction de protéger les autres, au cas où l'on éternue, où l'on tousse, où l'on postillonne en projetant dans l'air ambiant des micro-gouttelettes de sécrétions pouvant être vecteur de virus

    le fait de porter un certificat médical ne protège pas les autres, et que l'on soit asthmatique n'est pas en soi une condition dérogatoire qui dispenserait de porter de masque et autoriserait à exposer les autres

    Raisons pour lesquelles la DGS (direction générale de la santé) a dû repréciser auprès du corps médical quels types de handicap justifient réellement un certificat dérogatoire au port du masque

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Membre

    Le 08-02-2021 à 10:48

      < 10 messages


    refuser l'entrée dans un magasin, mairie ..... à une personne en situation d'handicap munie d'une attestation de non port du masque s'expose à une plainte pour discimination.
    concernant l'attestation médicale : le médecin stipule que son patient de ne peux porter un masque du a sa pathologie....... en aucun cas, il ne peux, n'est obliger de marquer la pahologie..; le secret médical doit être préservé.
    le masque est innéficace sous la pluie. les ouvriers travaillant en extérieur ne peuvent pas travailler avec un parapluie et n'ont que deux masques par jour de leur employeur
    le masque est un filtre testé bactérie et non pour un virus, et les barbu veuiller vous raser
    personne ne respecte le protocole de mise en place du masque, même pas les minitres, qui l'enlèvent et le pose sur leur pupitre à tour de role.... comment expliquer les contaminations ahurissant depuis le port obligatoire du masque
    moi je préconise à la place d'un masque un casque intégral de moto, sera plus efficace
    Moderateur

    Le 08-02-2021 à 12:36

    Bonjour,

    "le masque est un filtre testé bactérie et non pour un virus" vous n'avez pas bien compris, ce que le masque anti-projections vise à arrêter ce ne sont pas les microbes pris isolément ce sont les postillons, les gouttelettes sécrétoires que l'on émet par exemple en éternuant, en toussant, et qui peuvent être autant de charges d'une grande quantité de virus si celui qui tousse ou qui éternue en est porteur

    notons à ce sujet que les gens que l'on voit fréquemment porter un masque sous le nez n'ont pas bien compris non plus, ils n'ont pas compris que la face externe du masque recueille tout ce qu'ils ont pu croiser de particules sécrétoires éventuellement émises par quelqu'un d'autre, de sorte qu'avec le masque sous le nez ils respirent directement tout ce qu'il y a eu de déposé sur la face extérieure de leur masque

    "
    comment expliquer les contaminations ahurissant depuis le port obligatoire du masque" le port du masque n'est que l'un des dispositifs, entre autres, dans les mesures sanitaires, aucune mesure à elle seule ne suffit, c'est un ensemble de mesures qu'il s'agit d'appliquer ensembles

    si à la fois on s'attable pour déjeuner, que l'on enlève pour cela le masque, que l'on se côtoie d'un peu près, que l'on se passe à boire sans s'être lavé les mains, que l'on parle ou que l'on rit un peu fort un peu près, et que l'on finisse en allant griller une cigarette en groupe... vous vous demandez vraiment "
    comment expliquer les contaminations..." ?

    cordialement
    zen maritime

     
      
    Membre

    Le 08-02-2021 à 14:46

    re
    bonjour,
    beaucoup de gens n'ont rien compris comme Martine Zen le dis...
    travaillant dans l'agro alimentaire, masque imposé depuis 2006, donc aguerri a la debilité des Pro masque qui eux n'ont rien compris
    je n'est pas le Covid puisque confiné par un gouvernement qui comme les pro masques n'ont rien compris.. si j'éternu, je respecte les gestes barrières et j'éternue ou tousse dans le coude comme apris .... depuis 2006 et contrairenement à ces imbéciles de pro masques qui sous prétexte qu'ils ont un masques, crache à travers le masque, sur mon épaule et me contamine
    bien sur ces Pro masques qui n'ont rien compris utilise leur masque pendant 4 heures au boulot, ils ont droit seulement à deux masques par jour, vont au toilette nettoie leur cuvette de toilette et ressorte avec le même masque, en mettant sur leur protection anti con, des matières fécales, leur reste sur le nez encore queleques heures.
     vous les pro masques vous n'avez rien compris
    je ne suis pas anti masque, je vous expliqe que plus de 90 % de pinguoin comme tous ses Pro masque qui n'ont rien compris que le fait de ne pas respecter le protocole de mise en place d'un masque, pas celui du gouvernement qui n'est qu'une version allégé. et c'est pourquoi que le masque est plus dangereux
    aujourd'hui on dit les masques fait masion ... pas bon
    demain;.... masque chirugicaux ... pas bon...
     dommage qu'on est atteint du virus de l'ignorance
    les restaurants ont respecté le protocle du gouvernement.... on fait croire aux gens  que qu'on en mange, on a plus de masque... plus de masque donc contamination, d'ou la fermeture de ces commerces
    Pro masque ont toujours rien compris....... le pinguoin qui enlève sont masque, comme vous dites, ne respectent pas le protocole (HACCP) met son masque sur la table, dans la poche etc... va au toilette, sans se laver les mains, et ressort avec le même. Même moi, contrairement à vous, aguerri dans la mise en place d'un masque (comme pour les personnels de santé, qui connaissent eux aussi le protocole, pas les imminents profeessseur qui passe à la télé), il n' y a pas de possibilités de respecter un protocole
    Pour info : on utilise dix à quinze masque dans l'agro-alimentaire par persoone, par jour.
    conclusion : masque ... oui
    mais pas comme on l'utillise dans les pays, soi-disant développer, à moins de fermer son clapper, pour évter de postilloner sur son voisin
    la ceinture de sécurité dans les voitures, ont fait certe moins de mort.... mais ce n'est pas sous prétecte qu'on a une ceinture qu'on prend volontairement les arbres et les murs...
    Les PRO masques eux, décident pour tous le monde, et dise masque donc vous pouvez prendre les arbres et les murs puisques vous êtes protégé
    masque au travail, c'est un EPI l'entrerpise ( là le gouvernement) doit s'assurer que l'imposition de cet élément, (soi-disant de sécurité) ne nuit pas à la santé du salarié.
    aucune étude n'a été faites, pour la simple raison, que beaucoup de salarié pourai porté plainte pour mise en danger de la vie d'autrui.
    mettez un casque intégral de moto, ca vous permettra de ne plus respecter les distance, car plus efficace qu'un masque tester .. 90 % bactérie (pas virus)
    au départ c'était 10 % de gens contaminé, peut-être maintenant 20 %, on impose une stupidité aux autres 80 %..... LOL
    NEWS : quand on rejette ses propres bactéries dans son masque... ben pas de problème, se sont les notres... QUESTION comme pour l'herpès, le fait de cracher du virus COVID 19, ne risque t-ont pas de propager encore et encore
    multiplier un virus à l'intérieur de soi.... ????? Moi, quand j'ai une poussée d'herpès labial ou occulaire, non seulement je ne touche pas mon visage, et je prend du Zovirx en comprimé. Contrairement à baucoup de médecin qui prescrive la crème, et n'explique pas à leur patient qu'il ne faut pas tartiner et la aussi se laver les mains etcc..
    la différence en une personne asiatique et européenne... non seulement quand ils mettent leur masque, après ils ne le touchent pas toutes les 2 minutes en touchant tous les objets, et surtout se taisent
    un juste équilibre entre Pro et anti masque aurai été préférable
    lavage des mains à gogo et distanciation...
    Membre

    Le 08-02-2021 à 14:59

    j'oubliai.....
    un masque chrirugical protège l'autre et non soi-même.
    les études le disent....
    les Pro masque qui n'ont rien compris devrait s'instruire
    j'ai des artcilcles non censurés puisque le problème du masque je le connais depuis 2006, et même licencié en 2018 pour non port de masque par mon entreprise condamné par le tribunal qui a imposé un masque pendant tout le temps de travail en chambre froide

    Afficher les 4 commentaires

    -1
    + -
  • Visiteur

    Le 14-02-2021 à 12:54

      visiteur


    Pour info, si tu as un certificat médical et la carte handicapée alors ils ne peuvent pas te faire sortir et s’ils veulent appeler la police alors laisse les faire. Tu es dans tes Droits. Ca m’arrive très souvent et comme je suis en droit, ils finissent par accepter. Ils ont pas le choix car je ne pars pas.
    Moderateur

    Le 14-02-2021 à 16:50

    Bonjour,

    N'oubliez pas tout de même que l'opiniâtreté à faire valoir un droit peut parfois se rapprocher d'une façon dangereuse de se montrer borné(e).

    Je pense particulièrement aux handicaps dont les chiffres récemment publiés indiquent que le risque, en cas de covid, peut se trouver multiplier jusque par 10 fois d'être hospitalisé(e), et jusqu'à 20 fois d'en décéder.

    Aussi je vous suggère de ne pas inciter sans y réfléchir chaque détenteur d'une carte de personne handicapée et d'un certificat à aller s'exposer inconsidérément dans tel ou tel magasin et s'obstiner à palabrer, que ce soit avec les vigiles ou avec la direction, puis les forces de l'ordre, si le compromis le moins risqué est de supporter le port d'un masque le temps de faire quelques courses.

    Se montrer (le plus) intelligent n'est pas interdit par le droit.

    cordialement
    zen maritime 
    Visiteur

    Le 22-02-2021 à 14:22

    Zen Maritime. Il est hors de question de mettre un masque sous prétexte que le vigil ou autre responsable insiste que la personne qui a un certificat médicale mette un masque. Il faudrait réfléchir rien que 2 secondes pour comprendre que si la personne à ce certificat, ce n?est pas pour faire .... le monde. Mais bien pour sa santé. Donc personnellement, j?irai jusqu?au bout pour faire valoir ce droit. C?est facile de dire que c?est rien de porter un masque le temps de faire ses courses. Trop facile de le dire mais faut se mettre à la place du handicap pour le comprendre. Un peu d?empathie et de compassion est devenu un luxe avec ce covid. A bon entendeur.
    Moderateur

    Le 22-02-2021 à 14:36

    @ Layan,

    Vous écrivez "si la personne à ce certificat, ce n'est pas pour faire .... le monde. Mais bien pour sa santé", or dans le cas de Bosheme auquel nous répondons ici, c'est au contraire au détriment de sa santé car cette personne est atteinte d'asthme.

    Je vous incite à relire le fil de messages depuis le début et attentivement, vous comprendrez certainement.

    "personnellement, j'irai jusqu'au bout..." tant que cela n'engage que vous mais ce n'est pas le cas, moins encore si vous incitez une personne asthmatique - facteur de risque de gravité en cas de contamination virale - à se défaire de cette protection que peut représenter le port du masque

    L'enjeu n'est pas d'obtenir raison en tenant tête à un vigile, ce serait du niveau de la vétille, surtout lorsque l'on est atteint comme Bosheme d'une pathologie reconnue par le HCSP comme un facteur de risque de faire une forme grave de covid. 


    cordialement
    zen maritime 

    Afficher les 10 commentaires

    -1
    + -
  • Membre

    Le 23-02-2021 à 22:03

      < 10 messages


    sans melanger et surtout de répondre qu'a la moitié, facile..Travailler dans l'amiante, c'est pas du tout dangereux..... dire d'il y a vingt ans et pourtant du chemin a été fait bouffer son masque ou l'amiante n'est pas mortel ok..je n'ai pas le COVID et si jamais je l'ai, se sera parce que j'ai cotoyé des gens qui mahleureusement ne savent pas utiliser des masques. (surement que vous n'en faites pas parti)J'ai averti les deux ou trois directeurs de magasin en précisant que j'ai une dérogation de non port de masque. Les vigils et le personnel des magasins ont été informés par ses directeurs.Le temps des courses, je mets mon masque et quand je vois que ça part en cacahouetes, je le descend simplement sous le nez et le remonte (au début, je laissais le Caddie et je sortais dehors, alors que je ne croix pas, comme vous à cette mascarade), je ne suis pas coller à d'autres clients, d'ailleurs malentendant, je suis de toute façon couper du monde (vous le conprendrez sans doute plus tard..)

    Quand on voit, cette petite heure de course.. c'est pas le bal masqué, mais un bal de faux culs..maque dans le supermarché ..... : ou dérogation du masque (SUJET INITIAL)je ne vais pas vous expliquer le protocole puisque vous le connaissez. Vous faites vos courses, en sortant de la voiture, vous avez votre masque puisque vous ne l'avez pas accrocher au rétro.mahlheureusement il pleux. Heureusement vous êtes la seule  à avoir un parapluie pour faire vos courses, contrairement à tous les propageurs de Covid. vous prenez votre caddy, bien sur vous prenez le soin de nettoyer "la poignée" (vu toutes les proprétés qu'il y a dessus). Une fois à l'intérieur du supermarché, vous prenez le soin de l'enlever en respectant le protocole et remettez un autre (puisque mouillé,, devenu innéficace et dangereux...).Si par hasard, les toilettes sont encore opérationnels, vous serez la seule, sans doute à l'avoir rechanger en sortant, contrairement aux autres (matières fécales ne sont pas mortels, c'est vrai;;;)

    Vous serez sans doute un spécimen rare, puisque 99% des gens ne le font pas. Votre portable, vous l'oubliez. Car vous le savez, covid, matière fécale et autre trainent dessus. 99 % des gens collent leur téléphone sur leur masque. 1 % l'enlève pas l'élastique, comme le procole alléger du gouvernement le permet, en respectant une distance, si vous voulez de dix mètres. Il y aura toujours des gens qui n'ont rien compris et qui préfère nettoyer leur portable avec leur masque, comme les ministres nettoient leur pupitre à tour de rôle en direct sur France 2, pour vous jeter un regard aimable.Vous pourrez le constatez, de plus en plus de politique n'enlève plus leur masque, moi et sans doute d'autres l'ont fait remarquer.

    Concernant l'asthme (si vous voulez l'epilepsie aussi à été décrié...) si la SPLF le dit... Seulement, de nouveau, vous êtes une des seules a respecter le protocole. Les tests ne sont pas fait sur des masques humides, moullés ni souillés. Hors sujet : sur le port du masque en étant barbu, les tests ne sont pas non plus faits. je ne suis pas asthamtique, comme vous sans doute ? je ne peux du tout et encore moins émettre un avis. J'ai mahleureusement travailler au début de ma carrière dans l'assurance, alors la parole des gens et surtout des experts ;;;;!!!Pour l'instant le masque fait maison est proscrit, le masque chirugical le sera aussi, faut juste préparer les gens à qui tous ses pro masques en crié haut et fort, leur vertu.80 %  de la population n'avait pas le Covid et grace à la mauvaise utilisation de celui-ci, les gens sont contaminés par celui-ci.En Allemagne, le masque chirurgical est interdit, c'est le FFP2 qui est obligatoire. !!!!Quand un maire ou un préfet à pris un arrêtés imposant le masque sur la voie publique, deux semaines on pourra constater une rescrudescnece des Cas Covid voyez région Nice ces élus pro masques.... masque à gogo Covid à GOGO

    Membre

    Le 23-02-2021 à 22:07

    Bien sur vous avez de l'humour, car je ne m'étouffe pas avec ce masque, il me sort juste par les trous du nez.Vous êtes juristes, comment pouvez vous ne pas connaitre le texte règlementaire sur l'EPI. Il n' y a pas que la mise en danger à respecter, mais la santé de l'ouvrier à préserver, ça concerne les caissières du supermarché aussiSi j'ai des céphalée de tension (chronique) et le masque l'amplifie, je ne vais pas mourir...Herpès occulaire (perso), perdu la vision d'un oeil, croyez vous que j'ai envie de perdre l'autre ? je ne vais pas mourir, ben oui seulement aveugledans dix ans, on pourra portez plainte pour préjudice d'anxiété (voir mineur de fond de Lorraine..)Les Français sont sans doutes mahlonnêtes, c'est pourquoi vous prenez l'exemple d'une médecin en Alsace, qui a mis en Ligne une attestation de complaisance pour une généralité Dans l'agro alimentaire, c'est vrai souvent la chaine de froid est brisé, les DLC rallonger à gogo, pas de risque puisque c'est de la responsabilité de l'entreprise. En cas de problème, un échantillon sera envoyé avec la bonne étiquette... Hors sujet... juste pour vous dire qu'on ne travail pas dans la poussière, mais la ne devrais pas concerner le sujet qui est : dérogation au port du masque. Hasard, peut-être, je ne suis pas juriste, un simple lambda qui maitrise tout juste le Français après contact avec le CNRS (mars 2020)ma profession (ancienne..) est exempté du port du masque (avec les journalistes..)Message de Mr LAYAN 14 février indiquant la carte CMI, je tenais à préciser que d'autres justificatif (sans doute falsifié pour les pro masques) était de rigueurConcernant le dépôt de plainte, c'est vous qui avez affirmer qu'un supermarché, est un lieu privée, la plainte pour discrimination ne peux être retenu. Les discussions servent à enrichir votre savoir.Des grands médecins confirment encore aujourdhui leur doute sur l'éfficacité du masque et sont menacés par le conseil de l'ordre des médecins.

    le complot c'est ses pro masques qui, n'ont rien compris, mais vraiment rien. vous n'allez pas remplacez la CIA pour couvrir leur action CRI AU COMPLOT !!!!

    et croyez moi, je n'ai pas vocation à vous convertirje vous refrais signe quand les masques chirurgicaux seront interdits....

     

    je suis loin de là un anti-masque, seulement je constate que l'utilisation de la plus grande majorité des français du masque, fait prendre un risque qui n'existerait pas si le masque n'était pas obligatoire

    Comme pour la ceinture de sécurité, les pro masques devraient demander la verbalisation des utilisateurs de minerve, qui s'opreesent à le remonter à la vue des policiers ou gendarmes

    A quoi sert son masque, si les yeux ne sont pas protégers , masques  et visières obligatoires

     

    dommage que vous n'avez rien corriger, et je préfèrais votre parole qu'il ne s'agissait pas de faire deux clans (dont je ne fais pas parti, ni des pros ni des anti..)

    de plus votre réponse à Mr Layan... l'intelligence.... je ne voit pas ou est l'intelligence d'écouter des gens qui n'ont rien compris à l'utilisation d'un masque même dans un supermarché

    +1
    + -
  • Moderateur

    Le 24-02-2021 à 10:21

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Il y a des intervenants ici qui se montrent opportunistes, utilisant le cas situationnel très particulier exposé par Bosheme dans le sujet qu'il a ouvert pour s'éparpiller en digressions. Alors si l'on veut que l'échange ait un peu de cohérence c'est bien peut-être d'en rappeler les lignes :

    1/ La dérogation médicale au port du masque nécessite un certificat sur lequel le médecin doit attester d'une part l'existence d'un handicap (qu'il n'y a pas lieu de préciser / secret médical) et d'autre part l'impossibilité de porter un masque (au port rendu difficile à supporter du fait du handicap)

    2/ La mise en place de cette possibilité dérogatoire a eu pour point de départ l'intervention, auprès notamment du secrétariat d'Etat aux personnes handicapées, des milieux médico-sociaux et associatifs s'occupant des personnes atteintes de troubles psycho-moteurs, dont les TSA (troubles du spectre de l'autisme)

    3/ Il a fallu du temps et des consignes préfectorales aux forces de l'ordre, nationales et municipales, pour que celles-ci intègrent la validité de ces dérogations médicales et ne mettent plus à l'amende des personnes pouvant produire un certificat

    Il a fallu aussi une mise au point du Défenseur des Droits de la République Française

    4/ De toute évidence les sociétés privées qui fournissent des agents de sécurité n'ont pas eu suffisamment les recommandations à ce sujet, ou n'ont pas correctement formé les agents, parmi lesquels ceux que l'on poste à l'entrée de sites commerciaux, qui de plus se croient parfois investis de pouvoirs (qu'ils n'ont pas) surtout dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire qui leur a donné plus d'interventionnisme

    5/ S'ajoute à cela une certaine confusion liée au fait que des réfractaires idéologiques au masque ont largement divulgué sur internet comment se procurer auprès de certains médecins un certificat de complaisance, ce que la Direction Générale de la Santé a dénoncé en rappelant au corps médical qu'il ne suffit pas de n'importe quel type de handicap pour justifier une impossibilité de porter un masque

    6/ Dans le cas de la maladie asthmatique l'association de patients "Asthme & Allergies" qui fait référence, ainsi que la société des pneumologues français, ont insisté sur le fait que le port du masque par un patient asthmatique ne lui entraîne pas en soi de difficultés respiratoires. Et que bien au contraire, l'asthme étant un facteur de risque en cas d'infection de faire une forme grave de covid (Haut Comité de Santé Publique) la recommandation aux asthmatiques est le port du masque

    7/ Dans le cas qui concerne Bosheme la question de l'asthme n'est en réalité qu'incidente, c'est le trouble anxieux pathologique avec des phobies handicapantes qui est primum movens du ressenti d'oppression respiratoire et générateur de crises asthmatiformes, on comprend bien dès lors que le port du masque puisse être un facteur phobogène, un peu comme le serait un "baîllon", et qu'une visière translucide puisse être bien plus supportable

    8/ Au bout du compte, que cela ait fini en altercation violente à l'entrée d'un magasin avec coups et blessures est déplorable, condamnable, et fera peut-être objet de condamnation du fait de l'infraction commise par le vigile avec violence volontaire, mais j'ai ajouté peut-être aussi avec une part de défense légitime à décharge de cet agent de sécurité car, à lire Bosheme, ses antécédents militaires semblent lui avoir laissé de bonnes notions en close combat (?)

    cordialement
    zen maritime
    Visiteur

    Le 24-02-2021 à 12:53

    @zen Et bien, je dois avouer que votre dernier commentaires est le seul où je suis complètement d?accord. Une chose par contre, aucun médecin ne donnera un faux certificat à un patient. Ils sont pas idiots. Par contre, dire que beaucoup de gens font de faux, c?est pas vrai. ?a se saurait et dans tous les magasins où j?ai pu aller, aucun dirigeant ou vigile ou employé n?a jamais eu affaire à ces certificats. Et c?est d?ailleurs pourquoi cela que je dois expliquer la loi a chaque fois et montrer les lois. Perso, je ne porte même pas de visière non plus. Bohèmes à eu raison de se défendre car quelques fois c?est compliqué. Même si moi ça a été difficile avec les dirigeants dés magasins plus que les vigiles mais je suis pas un homme donc ça change je pense. Zen vous insinuez à chaque fois que Bohèmes a sûrement dû provoquer le vigile (en lisant entre les lignes).
    Membre

    Le 24-02-2021 à 13:20

    je m'excuse

    au près de tous et toutes de mes fautes commise, hier j'étais fortement faguité et quand ça arrive, s'est ma dyslexie qui prends le dessus.

    1) zen martine 

    j'ai fait que dix mois d'armée avec un accident de travail ou malheureusement j'ai pratiquement perdu la mobilité de ma main gauche.
    ceux qui a occasionné quelques années plus tard un très grave accident de vélo ou j'ai failli me tuer avec comme résultat un traumatisme crânien très violent et un très résultat à une épaule gauche qui est foutu aujourd'hui à cause d'un hôpital.
    et pour ce que tu as dis, j'ai fait en poussin quatre de judo et en jeune adulte deux de qwan ki do et six mois de veet vo dao s'est deux dernier art martiaux m'ont permis d'avoir quelques notions d'auto-défense et de défense.
    3) troisième pount je m'aggresse jamais personne, je connais ma force à droite vu que je ne peux plus me servir de tout mon côté gauche.
    4) je me mets en auto-défense dès que je me sens en stress, en panique et que je sens que ça va partir en vrille.
    5) je suis en général une personne qui n'aime pas la violence et qui deteste la faire connaissant ma force côté droit.

    6) merci layan 

    de ton commentaire et si les personnes déforment mes propos, là je ne peux rien faire.
    Moderateur

    Le 24-02-2021 à 13:52

    @ Layan

    => au sujet des médecins, vous trouverez sans avoir beaucoup à chercher des praticiens, parmi notamment les adeptes d'approches alternatives à l'allopathie, dont certains qui affichent même ouvertement des postures idéologiques à l'encontre du masque, et vous n'aurez pas grande difficulté à obtenir un certificat dérogatoire, le médecin n'ayant qu'à signer que vous avez un handicap et que cela s'oppose à ce que vous portiez un masque

    nul besoin légal pour ce faire que le médecin ait à vous demander de justifier d'une carte d'invalidité de la MDPH ou d'une attestation de RQTH, il n'y a pas de critère administratif à la rédaction de ce certificat

    le médecin ne fait donc pas un faux s'il estime que vous êtes 'handicapé', disons pour donner un exemple par une eczématide ou dermite séborrhéique et que cela vous rend insupportable le masque... mais on peut alors se trouver au seuil de la complaisance en recourant ainsi à la notion de handicap comme s'il s'agissait là d'une véritable invalidité, alors que c'est plus du niveau de l'incommodité

    c'est ce qui a entraîné le rappel de la Direction Générale de la Santé à l'intention des médecins, afin que la notion de handicap soit utilisée judicieusement, à bon escient, et non pour des certificats disons de facilité

    => "dire que beaucoup de gens font de faux, c'est pas vrai" mais je n'ai pas dit cela, j'ai dit qu'un agent de sécurité ou un responsable de magasin n'avait pas moyen de déceler l'authenticité ou la fausseté d'un certificat, et vous n'êtes pas s'en savoir le commerce de faux sur internet (jusqu'au faux tests PCR de laboratoire qui posent problèmes aux autorités aéroportuaires) 

    => "vous insinuez à chaque fois que Bohèmes a sûrement dû provoquer le vigile" je n'insinue rien en termes de provocation, Bosheme écrit : "je les pousser en premier tout comme un magasinier" et je comprends qu'ensuite il y a eu corps à corps avec des coups portés et reçus de part et d'autre, je ne porte aucun jugement en relevant que Bosheme n'a peut-être pas tout perdu de son entraînement martial, il parle de "balayette", de prise d'étranglement, et d'un vigile pour lequel cela s'est soldé par quelques points de suture. Je constate donc simplement que Bosheme n'est pas sans répondant.

    cordialement
    zen maritime 

    Afficher les 9 commentaires

    -2
    + -
  • Moderateur

    Le 06-03-2021 à 16:04

      + 1000 messages


    @ Math64,

    Le sujet qui est abordé ici soulève certains problèmes, car d'un côté le responsable du commerce (catégorie M des ERP) est tenu par décret à des obligations, lesquelles ont été rappelées dans le protocole sanitaire renforcé du 26 novembre 2020, et cela comporte le port du masque obligatoire qu'il doit faire respecter par les clients dans son établissement, il peut même être passible de sanctions s'il n'applique pas les consignes.

    Mais par ailleurs il y a des dérogations médicales au port de ce masque si un médecin certifie que telle personne est atteinte d'un handicap et que cela lui rend le port du masque impossible. Cette personne handicapée est alors tenue pour sa part de prendre toutes autres précautions sanitaires possibles, le port si possible d'une visière, la distanciation physique, ne pas se toucher le visage, et autres mesures dites barrière. Moyennant quoi elle est en droit d'accéder régulièrement dans un magasin.

    Toutefois l'attitude de l'agent de porte à l'entrée du commerce en est rendue délicate car, non seulement la direction lui demande de veiller à l'application des consignes, mais de plus il n'a pas pas habilitation à procéder à un relevé d'identité pour s'assurer qu'un certificat dérogatoire est bien au nom de la personne qui en fait état.

    L'attitude de la direction du magasin est aussi possiblement compliquée si d'autres clients signalent que quelqu'un circule sans masque entre les linéaires.

    Pour autant il est vrai que la seule manière légale dans ces circonstances serait d'en appeler aux forces de l'ordre pour valider la régularité de la situation. Tout en sachant comme l'a dit Layan qu'ils ne sont que rarement là à disposition pour venir règler ce type de question.

    cordialement
    zen maritime   
    Membre

    Le 06-03-2021 à 19:44

    je ne supporte pas les queues la caise et le monde dans les magasins lieux et en cas de dangers je serais en panique totale, j'ai 1000 mg de traitemant par soir, afin que la journée puisse se passer bien et sans encombre. et personne ne peut être réelement à la place d'une personne qui est en proie à ça. 
    Moderateur

    Le 07-03-2021 à 08:34

    Je comprends ce que vous dites Bosheme, mais sans pouvoir en aucun cas me mettre à votre place je me demande tout de même pourquoi dans ce cas vous n'abrégez pas le plus possible vos incursions en magasin. Je veux dire que moyennant une liste de courses et une connaissance des rayons du magasin cela peut aller assez vite, et bien plus vite en portant un masque léger qu'en perdant tellement de temps à se chamailler, voire à se bagarrer avec un agent de service qui se croit investi d'autorité sur vous et ne connaît pas les règles dérogatoires.

    Personnellement ce qui m'insupporterait le plus serait d'avoir à justifier à un vigile borné ma qualité comme la vôtre de travailleur handicapé, lui produire mon certificat médical qu'il va regarder en plissant le front, attendre qu'il appelle en me barrant l'accès un responsable du magasin, jusqu'à même attendre peut-être que le responsable appelle un agent assermenté.

    D'ailleurs cela a pris une tournure telle dans votre cas qu'il vous a fallu ensuite prendre avocat et que votre dossier médical s'est retrouvé dans le bureau d'un procureur.

    Tout cela pour un masque qui pèse 4 grammes et qui vous évitait bien des complications (je ne parle pas de celles de la covid) si vous aviez envisager d'en tolérer le port pendant quelques minutes. Mais bon, je ne répèterai jamais assez que n'étant pas à votre place je ne peux pas non plus prétendre comprendre vos processus de décision. 

    cordialement
    zen maritime 
    -2
    + -
  • Membre

    Le 07-03-2021 à 18:43

      < 10 messages


    Mon dieu, ce monde a perdu le bon sens . La loi ne doit prévaloir à la raison et la dignité humaine. 
    Aucune contamination n'a eu lieu en extérieur , toute les contaminations ont eu lieu en lieu clos c'est factuel. 
    Je peux fournir des études de différents pays a travers le monde pour corroborer mes dires. 
    De même que le masque ne protège les autres que si l'on est malade , seul ceux ayant des symptômes ont une charge virale assez significative pour contaminer quelqu'un.
    De grâce , écoutons notre raison et aussi notre cœur , cette mesure  n'a rien de scientifique ni de sanitaire c'est  politique. 


    Moderateur

    Le 07-03-2021 à 19:12

    Bonjour tout d'abord,

    puis quand vous écrivez "La loi ne doit prévaloir..." vous oubliez sans doute que vous êtes sur un forum à vocation juridique ?

    "le masque ne protège les autres que si l'on est malade" vous confondez être malade et être contagieux

    "seul ceux ayant des symptômes ont une charge virale assez significative pour contaminer quelqu'un" c'est faux : les études à ce sujet menées depuis maintenant un an ont amplement confirmé qu'une personne porteuse du virus est contagieuse avant qu'elle n'ait des symptômes, et même un porteur du virus restant asymptomatique peut excréter assez de virus pour contaminer d'autres personnes

    mais ce qui est vrai, c'est que plus la charge virale est élevée plus la contagiosité est importante

    bref, je vous suggère pour la suite d'aller répandre vos "
    Mon dieu" "De grâce" et vos bévues en lieux plus propices au recueillement de vos pensées

    cordialement
    zen maritime   
         
    +1
    + -
  • Moderateur

    Le 08-03-2021 à 08:13

      + 1000 messages


    NB : le sujet ouvert par Bosheme ne doit pas devenir le prétexte à la polémique débordante que voudraient entretenir certains, ici, sur l'intérêt ou non des consignes sanitaires, et ceux qui sont en désaccord, que ce soit avec une loi, un décret gouvernemental, un règlement, l'application d'un protocole trouveront certainement ailleurs où exprimer leur frustration ou manifester leur insurrection, ce forum n'en est pas le lieu.

    cordialement
    zen maritime 
    -1
    + -
  • Moderateur

    Le 08-03-2021 à 11:58

      + 1000 messages


    @Dserge68

    "AUCUNE ETUDE N A PROUVE L EFFICACITE DE CELUI CI
    DANS LE MONDE DU TRAVAIL C EST UN EPI..... avant d'imposer celui-ci l'employeur (ou gouvernement) doit s'assurer qu'il ne nuit pas à la santé du salarié.
    Ca n'a jamais été fait, donc la il y a mise en danger de la vie d'autrui, les pro masques inverses les roles"

    Vous avez raison: les millions d'infirmiers, praticiens, chirurgiens etc. qui utilisent le masque depuis des décennies mettent leur vie en danger sans le savoir...

    Et que dire des Japonais qui en portent journellement depuis bien avant le covid: ils cherchent à s'auto-détruire ?

    Vous êtes un comique ou en mission pour la secte Machin chose ?
    Moderateur

    Le 08-03-2021 à 14:39

    *modération*
    dserge68 bonjour,
    Compte-tenu que vous insultez les gens et dans votre dernier post traité "d'illettré" un intervenant, ce comportement est contraire aux conditions générales d'utilisation.
    Votre compte est donc bloqué sur la partie forum, cela n'ayant pas d'incidence sur vos éventuels abonnements à la base documentaire en cours.
    *modération*
    -1
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page