Accueil » Droit fiscal » Fiscalité des Particuliers » Forum

Forum Droit fiscal

Forum Fiscalité des Particuliers

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


résidence secondaire // non-résident

Visiteur

Le 10-05-2022 à 18:44

Bonjour, j'ai deux questions.

Ma situation est la suivante :

Je suis résident fiscal russe et j'ai mon foyer d'habitation permanent en Russie. Par contre, au 1er janvier 2022 et depuis octobre 2021, j'ai une adresse en France (je suis locataire d'un appartement), ce logement étant ma résidence secondaire.

De ce fait, je serai donc redevable, à partir de l'année prochaine, de la taxe dâhabitation à titre de résidence secondaire pour cette habitation.

Question 1 : Comment puis-je déclarer au fisc que mon adresse française actuelle est l'adresse de ma résidence secondaire ?

Question 2 : Comment la taxe d'habitation sera-t-elle définie pour ce logement sachant que je loue cet appartement avec ma copine? Nous ne sommes pas mariés, ni pacsés. Mais pour elle, c'est sa résidence principale vu qu'elle est française et qu'elle paye ses impôts en France. Alors que pour moi, c'est ma résidence secondaire. Le fisc va-t-il émettre deux taxes d'habitation différentes à nos noms (vu qu'on n'a pas le même statut) ? 

 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Le 10-05-2022 à 19:05

      + 1000 messages


    Bonjour,
    Non, il n'y a pas deux taxes d'habitation pour un même logement.
    Cet appartement est le domicile et la résidence principale de Madame si elle y réside effectivement, peu importe que vous soyez aussi le locataire. Eu égard à la loi française, ce n'est donc pas votre résidence secondaire. C'est le logement de votre concubine qui vous héberge de temps à autre, dans le cadre d'un arrangement entre adultes ; elle pourrait tout aussi bien vous en interdire l'accès puisque ce n'est pas votre domicile.
    Vous n'avez donc aucune démarche à faire, Madame étant libre d'héberger qui elle veut et votre vie de couple ne regardant pas le fisc français.
    Si le bail impose qu'il soit la résidence principale des deux locataires, le bailleur pourrait y voir un prétexte pour tenter de résilier le bail, mais si vous payez le loyer et ne causez pas de problèmes, il ne va sans doute pas chercher à se débarrasser de locataires paisibles et bons payeurs.
    +1
    + -
  • Membre

    Le 10-05-2022 à 20:01

      + 200 messages


    bonjour
    vous dites être locataire
    êtes vous cotitulaire du bail avec mme x?
    s'agit il d'un bail loi 89 à titre de résidence principale ?
    Membre

    Le 10-05-2022 à 20:24

    Bonjour, oui, nous sommes cotitulaires. je ne sais pas de quel type de bail il s'agit car ce n'est pas mentionné dans le contrat de location. Le problème réside dans le fait que, de fait, je vis dans ce logement à l'année mais mon centre des intérêts vitaux se situe en Russie (vue que j'y ai mon autre foyer d'habitation permanente et mon activité professionnelle que je gère à distance depuis la France). La convention bilatérale franco-russe dit qu'en cas de conflit d'intérêt, si j'ai deux foyers d'habitation permanente, ma résidence fiscale est celle du pays où j'ai mes centres des intérêts vitaux et c'est donc la Russie. C'est la réponse que le fisc m'a donné. Cela étant mon habitation en France ne peut plus donc être considérée comme ma résidence principale même si j'y vis à l'année. Et je dois donc payer la taxe d'habitation à titre de résidence secondaire. Et là, je reviens donc à mes questions initiales :)
    +1
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page