Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Agent public - Contractuel » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Fonctionnaire, agent public, contractuel

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Insultes et menaces violentes entre collégues devant témoins

Visiteur

PETER72610 2012-07-11 12:18:25

Bonjour,

Suite à une altercation avec un collègue, ce dit personnage m'a insulté de divers noms d'oiseaux de façons très violentes, allant jusqu'à me pousser à bout pour que je le frappe ! Évidemment, je n'ai pas fait cette erreur !

Les insultes ont été prononcées dans les bureaux de l'entreprise devant des clients, je vous laisse imaginer la crédibilité de notre société ?!

Suite à cela le lendemain mon patron nous a convoqué dans son bureau, pour avoir des explications et il ne compte prendre aucunes sanctions disciplinaire à l'encontre de ce personnage et l'a seulement "grondé" en lui disant "ce n'est pas bien d'insulter ses collègues !".

 Pour ma part, je ne veux pas laisser passer cette "faute grave" Je signale d’ailleurs que c'est la deuxième fois que type m'insulte et me menace.Je considére cela comme du harcélement moral.

 

Que dois-je faire pour que cet odieux personnage soit puni comme il se doit et qu'il se tienne à sa place ?

Merci de vos réponses

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    FD Le 11-07-2012 à 13:50

      + 1000 messages


    Bonjour,
    Pour prouver le harcèlement, il vous faut apporter des preuves écrites (vos dires et ressentis) ensuite fournir des preuves à charges (courriers établissant les propos tenus mais cette fois ci écrit par les témoins). Quand tout cela sera établi vous devrez en faire copie à votre employeur en demandant (par écrit) qu'il règle cette situation afin qu'elle ne se reproduise plus. Si rien n'y fait ou si vous n'avez aucune nouvelle sous 08 jours, vous saisissez l'inspection du travail pour défaut d'autorité de l'employeur, ensuite prenez contact avec un syndicat de votre choix pour monter un dossier prud'homal vis à vis de votre collègue.
    Cordialement.
    P.S. comme vous avez déjà été convoqué pour explication, il sera difficile voire interdit de refaire convoquer votre collègue pour le faire sanctionner sur les mêmes faits mais un rappel écrit bien établi de la part de votre employeur fera son effet pour l'heure.
    Membre

    PETER72610 Le 11-07-2012 à 15:38

    Merci pour votre réponse rapide,

    Pensez-vous que de faire une "main courante" au commissariat de police de mon domicile peut me protéger d'enventuelle suite plus "physique" ?

    Pour les trois témoins des insultes,faut-il une déclaration sur l'honneur ou une feuille volante avec le nom,le domicile et les diverses injures entendues ?. (ce sera difficille de demander à un client une déclaration sur l'honneur !)

    Merci


    +2
    + -
  • Membre

    PETER72610 Le 11-07-2012 à 14:12

      < 10 messages


    Merci beaucoup pour votre réponse rapide !


    Pensez vous que de faire une "main courante" au commissariat de police de mon domicile peut eventuellement me protéger,si les choses se compliquent "physiquement" !

    pour les témoins qui ont entendus les insultes ,faut-il une déclaration sur l'honneur ou la rédaction sur une feuille volante des choses entendues suffira ?

    Merci   
    Moderateur

    FD Le 11-07-2012 à 14:29

    Une main courante pourra servir au cas où. Une déclaration sur l'honneur serait le mieux mais souvent les témoins s'y refusent par craintes d'être trop impliqués, donc voyez ce qu'ils veulent établir.
    Cordialement.
    Moderateur

    milou27 Le 16-11-2016 à 06:48

    Bonjour,
    Selon moi, il faudrait commencer par faire un courrier LR/AR à l'employeur pour résumer l'entretien avec l'employeur et rappeler les faits ,
    Comme l'employeur semble manifestement ne pas vouloir prendre de sanction à l'encontre de cette personne, ce courrier laissera une trace écrite des faits et de votre intervention auprès de l'employeur pour lui rappeler la gravité des faits  .
    Son manque de réaction mettra en évidence la "carence" de l'employeur qui se devait de protéger votre santé physique et mentale  (L 4121-1 du Code du travail)
    Pour le moment, du fait que l'altercation n'a été que verbale , il ne me semble pas utile de recueillir le témoignages de clients puisque cela risque de porter atteinte à l'image de l'entreprise , ce que l'on pourrait vous reprocher plus tard.  
    Moderateur

    FD Le 16-11-2016 à 07:20

    Ce post date de.....2012!

    Afficher les 4 commentaires

    +1
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Fonctionnaire, agent public, contractuel ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page