Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit de l'informatique, des Libertés & Internet » Internet, application & réseaux sociaux » Forum

Forum Internet, application & réseaux sociaux

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Pseudo personnel en ligne imposé par la hiérarchie

Visiteur

DDVD69 2019-09-06 10:56:53

Bonjour,
je travaille pour une collectivité territoriale où, depuis 2006, on nous demande de d'écrire un article sur un sujet qui est publié sur un site Internet proche de celui de notre collectivité (une bibliothèque). Le discours de la direction a toujours été dans le sens de l'anonymat, notre écrit ne nous appartenant pas et ce qui apparaît en signature est notre service, ce qui apporte aux yeux du lecteur une certaine caution (les articles sur l'art sont signés par le département Art, par exemple). Depuis peu on nous encourageait à signer de notre nom ou un pseudo. Chacun son choix, personnellement je préfère avoir la signature de mon service qui fait plus caution. Or on vient de nous annoncer que dorénavent il sera OBLIGATOIRE de signer avec son nom ou un pseudo personnel et unique. En ligne de mire, sans doute une obligation de répondre de manière personnelle à un "chat" qu'ils veulent mettre en place. N'écrivant que des articles par rapport aux ouvrages de nos rayons et n'étant pas des spécialistes dans les domaines concernés, plusieurs agents dont moi ne voulons pas spécialement participer à ceci et donc ne voulons pas donner un pseudo perso. Question simple : notre hiérarchie peut-elle nous obliger à le faire ?
Je vous remercie de votre réponse éclairée

 


Répondre au sujet

Attention : les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées. Si vous êtes victime d'un litige et avez besoin d'agir immédiatement, vous pouvez résoudre votre litige en ligne ou faire appel à un avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Zen Maritime Le 06-09-2019 à 12:38

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Tout ce que je peux vous dire, c'est usuel dans le domaine de la presse quand il est fait appel à des pigistes et que la rédaction signe alors les articles d'un pseudonyme. Souvent un même pseudo d'ailleurs quelque soit le pigiste qui a rédigé un article dans telle rubrique.

    De même, à partir de plateformes internet lorsque vous recevez un mail d'information et que c'est émis par exemple par une certaine "Angela de Linkedin" ou un certain "Leo de Pneudiscount" etc.

    Vous n'écrivez, me semble-t-il, que des notes de lecture. Pas besoin d'être plus calé que le libraire du coin, ou qu'un dénommé Franck (au hasard) qui signe le conseil du vendeur au rayon livres d'une chaîne de magasins.

    cordialement
    zen maritime
     
    Visiteur

    DDVD69 Le 06-09-2019 à 13:55

    Je vous remercie, mais vous ne répondez pas directement à ma question : peut-on nous obliger à nous "distinguer" (et non nous identifier strictement puisque c'est un pseudo personnel qui est demandé) ? Peut-on opposer à notre hiérarchie notre volonté d'écrire notre article thématique (pas une simple signalisation d'ouvrages) au nom du service comme cela a toujours été le cas (pour les raisons que je souligne dans mon message) et non au nom d'un pseudo unique ?
    Un autre problème que j'ai rencontré pour vous éclairer : j'ai écrit dans un article que selon les dernières information issue de la génétique des populations, tous les africains de souche restés sur le continent sont de race "pure" (homo sapiens) alors que l'ensemble des populations des autres continents étaient des croisements entre homo sapiens et neanderthalis ou denisova, et même que la sortie d'Afrique ayant été progressive avec passage et implantation au futur Proche-Orient, les européens que l'on dit "de souche" sont quelque part ce que l'on appelle (improprement) des descendants d'arabes. Mon directeur a compris comme vous mon intention qu'il a jugé louable mais m'a demandé d'étayer chaque argument car j'engageais l'institution et il devait avoir à répondre avec arguments si un lecteur écrivait pour dénoncer mes propos. Dans ce cas précis et si tout est bien étayé, je préfère que l'Institution et mon service spécialisé fasse caution plutôt qu'un pseudo qui quelquepart individualise le propos et gomme la caution que représente la signature d'un département spécialisé (au moins au niveau des achats d'ouvrage et de leur lecture) dans le sujet.
    Moderateur

    Zen Maritime Le 06-09-2019 à 16:36

    Bonjour,

    Vous pourriez vous référer au CRPA qui est le code des relations entre le public et une administration, incluant bien sûr les collectivités territoriales.

    Je ne saurai dire précisément ce qu'il en est dans votre situation mais il se peut que votre travail se trouvant à l'interface d'une collectivité territoriale et du public, via une bibliothèque, il faille une identification nominale (quitte à ce que soit sous pseudonyme ?) du fait d'analyses, voire même d'opinions personnelles, dont l'ensemble d'un service ou d'un département d'une administration ne saurait être tenu pour responsable ni même systématiquement caution.

    C'est ce que j'essayais de vous faire comprendre en vous disant que c'était usuel dans les milieux de presse. Divers articles commandés à des pigistes ne sont pas signés de La Rédaction, le journal n'endossant pas la responsabilité de toutes les opinions émises. Le recours à un pseudonyme de journaliste est assez courant.

    Votre hiérarchie peut-elle user de son pouvoir de direction, ou se référer réglementairement au CRPA pour vous imposer une pratique identificatoire, quite à recourir ainsi à un pseudonyme, je n'ai pas les éléments pour vous répondre.

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Moderateur

    Maddyhp Animateur Communautaire Le 09-09-2019 à 11:25

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Je n'ai pas plus d'éléments que Zen mais que dit votre contrat de travail ?

    Cordialement
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page

Publicité

Autres thèmes associés


Retour au dossier : Internet, application & réseaux sociaux