Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Licenciement & Rupture conventionnelle

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


besoin d eclaircissements svp

Visiteur

Le 28-02-2009 à 18:16

bonjour tout le monde.
je reconnais etre opportuniste car je me suis inscrit sur ce forum dans le but d avoir des renseignements concernant la situation que je traverse.

Je travaillais dans une grande ville. Un hotel a 200km de chez moi me tel pour me dire que ma candidature les interresse.
Je commence a entamer toutes les demarches pour le demenagement. je mets fin a mon cdd car on me propose un cdi a temps plein de jour.
une fois tout cela effectué mon futur employeur m appelle en me demandant si cela ne me derangeait pas d effectuer des nuits de temps en temps histoire de remplacer les nights pendant leur congé.
etant donné que j avais deja commencé mes demarches de depart et d arrivée j ai accepté a contre coeur.
1 mois avant le demenagement l entreprise me contacte pour me dire qu un temps plein ne sera pas possible et me propose un 32h.
j accepte a regret et obtient enfin une promesse d embauche.

je devais commencer fin novembre. finallement le responsable me tel et me demande si je peux commencer a travailler 2 semaines avant la date prevue. j accepte .
je me retrouve donc a commencer a travailler de nuit 2 semaines avant la date prevue initialement.

arrive la fin de ma periode d essai. le patron me convoque dans son bureau afin de me prolonger celle ci de deux mois. je fais confiance et signe sans regarder la date.ok le document etait antidaté de 15 jours. trop tard j avais signé. bref....
3 janvier un nouveau collegue de travail est embauché.1 mois de periode d essai pour lui et un temps plein direct. on ne m arien proposé pour passer a temps plein . ils ont justes fait des allusions pour savoir si cela ne me derangeait pas trop d etre a 32h.

aujourd hui cela fait presque 4 mois que je suis dans l entreprise et je recois un courrier ce matin en ar comme quoi ma periode d essai ne deboucherait pas sur un cdi et qu ils mettaient fin a celle ci a partir du 8 mars.

y a pas un truc qui cloche quand meme? il est pas censé respecter un preavis meme pour une periode d essai?
en attendant je suis tres enervé car j ai demenagé avec ma femme et mon fils , ma femme a demissionnée pour me suivre et je me retrouve sans boulot 1 semaine avant la fin de ma periode d essai.

desolé pour cette longue tirade mais j avais quand meme besoin de m epancher quelque part car j ai vraiment l impression d etre pris pour un imbecile.

merci egalement par avance pour les reponses et eclaircissements que vous pourriez etre succeptible de m apporter.
a bientot

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Le 28-02-2009 à 20:14

      < 10 messages


    merci bcp pour votre reponse rapide.
    effectivement dans mon contrat initial une periode de formation et d essai etait prevue pour 2 mois renouvelable.
    par contre ce que je trouve bizarre est le fait qu ils aient embauché quelqu un apres moi pour le meme poste a temps plein sans meme me le proposer.
    cela me semble tres bizarre.
    dans tous les cas merci beaucoup encore pour votre reponseaussi rapide.
    je vais aller lundi a l inspection du travail afin d obtenir d autres renseignements.mais j admet que mon inquietude me pousse a chercher quelques reponses avant lundi car je reconnais etre peu patient lol.
    cordialement
    0
    + -
  • Membre

    Le 28-02-2009 à 21:02

      < 10 messages


    voici ce que dit la convention collective:
    * Période d'essai :

    Au cours de la période d'essai ou de son renouvellement, l'une ou l'autre des parties peut rompre le contrat de travail sans préavis ni indemnités de rupture. La période d'essai terminée, l'engagement est réputé conclu ferme.

    Le période d'essai, ainsi que sa durée, devra obligatoirement être prévue sur le contrat de travail ou la lettre d'embauche.

    La durée de la période d'essai est de :

    - cadres supérieurs : accord de gré à gré,

    - cadres : 3 mois pouvant être renouvelée une fois,

    - agents de maîtrise : 2 mois pouvant être renouvelée une fois,

    - autres salariés : 1 mois pouvant être renouvelée une fois. Le renouvellement n'est pas applicable aux salariés de niveau I-échelon 1.

    En cas de renouvellement de la période d'essai un accord écrit devra être établi entre les parties.
    voici ce que j ai signé pour le renouvellement:

    objet : prolongation de la periode d essai

    suite a notre entretient de ce jour pour les raisons que nous vous avons exposé nous vous confirmons par la presente que votre periode d essai est prolongée de 2 mois comme le prevoit votre contrat de travail du 10 novembre 2008.celle ci se terminera donc le 9 mars 2009.

    courrier antidaté au 25 decembre 2008 alors que je l ai signé mi janvier 2009.


    j espere vous avoir un peu eclairé. je reconnais etre moi meme un peu perdu et desabusé.
    corsdialement
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    Le 28-02-2009 à 21:03

      < 10 messages


    ah si j ai oublié de preciser que j etais salarié niveau2 echelon 2 en tant qu employé qualifié.
    0
    + -
  • Membre

    Le 28-02-2009 à 21:25

      < 10 messages


    ah je pensais que le fait de signer etait suffisant.
    j aurai du mentionner par ecris que j etais d accord?
    en attendant je vous remercie de ces renseignements. j espere que l inspection du travail pour me fournir de precieux rensignements comme les votres car un avocat est totalement hors de mes moyens. je vous souhaite une agreable fin de soirée.
    cordialement
    0
    + -
  • Membre

    Le 06-03-2009 à 11:19

      < 10 messages


    bonjour.
    je viens vous tenir informé de la suite des événements histoire que cela puisse éventuellement servir pour d autres personnes.

    Je reviens a l instant de l 'inspection du travail.il s agit donc d un licenciement abusif.
    exposant les divers problèmes que j ai rencontré (je vais vous les énumérer après) l inspecteur du travail m a dit qu on était devant "un champion hors catégorie).
    voici la liste des problèmes énumérés:

    1-faire 46 heures par semaines lorsque l on a un temps partiel de 32h
    2-avoir signé 2 mois de période d essai alors que la convention collective n en prévoit qu un.
    3-être payé 8.71€ de l heure alors que la convention prévoit 8.88€ minimum.
    4-faire une vacation de 9.30h de nuit mais n être payé que 8.30h car on estime que le travail de nuit est relativement tranquille.
    5-travailler de 14.30 a 23h sans interruption car on est seul en réception.
    6-avoir embauché quelqu'un d extérieur a l 'entreprise après mon embauche et lui avoir donné un temps plein sans me l avoir attribué et proposé prioritairement.
    7-terminer sa journée de travail a 23h pour réembaucher le lendemain a 7 h du matin.
    8-mettre fin a ma période d essai sans délai de prévenance.
    9- je pense que cela va suffire car on a que 20 minutes d entretient avec l inspecteur deja surchargé de travail.

    ses réponses:
    pour le premier point il n a pas eu d autre réponse que de me dire d aller aux prud'homme car cela dépassait largement trop du cadre "normal". il m a dit qu il n avait quasiment pas rencontré ce genre de problème car les patrons ne sont en général pas assez stupide pour faire ce genre d erreur.
    2 et 8 : la convention collective ne prévoit que 1 mois de période d essai renouvelable une fois. je suis donc dans la situation d un cdi en licenciement abusif. alternative proposée : prud'homme.
    3/4/6 :conseil donné : "prud'homme
    5/7 prendre rdv avec un inspecteur du secteur concerner et lui apporter les pièces justificatives.


    donc me voila parti vers la totale inconnue qui me fait peur je l 'admets : les prud'hommes.
    si cela vous intéresse et peut servir a quelque personnes je vous relaterez l évolution de mes démarches , dossiers et autres.

    cet après midi je sais que je suis convoqué dans son bureau car il m a dit avoir une proposition a me faire.
    accrochez vous bien car ma chef de réception m a dit ce qu il allait me demander:
    "alors on veut virer le veilleur de nuit mais il lui reste des congés a prendre et on ne veut pas les lui payer. series vous interessé pour effectuer ces nuits ? on sait qu on vous a traiter comme de la merde et qu on vous a licencié de manière pas du tout orthodoxe mais....."

    j espère sincèrement qu il n est pas assez stupide pour faire ca mais bon....
    je vous dirai ce qu il en est la prochaine fois que je passe par ici.
    cordialement
    0
    + -
  • Membre

    Le 06-03-2009 à 19:55

      < 10 messages


    re bonsoir .
    j ai donc bien eu confirmation : mon pseudo patron est donc un imbecile fini. confused

    il vient me voir et me dit qu il a trois choses a me proposer:
    -faire 2 nuits par semaine pour remplacer le veilleur de nuit qu il veut licencier.
    -remplacer l autre veilleur de nuit pendant ses congés.
    -remplacer mes collegues de jour lorsque ceux ci sont en vacances.

    je lui ai donc demander si je pouvais me permettre de lui poser une question.
    dans quelle planete vivez vous? vous me licencier et me traitez comme une merde et en plus vous avec l audace de me proposer cela?
    je lui raconte le fait qu a l inspection du travail on m a dit qu il etait largement en tete dans sa categorie voir meme hors concours, lui tends les feuilles que l inspection du travail m a dit de lui remettre en lui specifiant qu ils se tenaient a sa disposition pour l informer des diverses lois et devoirs existants.
    voyant ce que c était (2 ou 3 extraits des conventions collectives) il me les a jetté sur le bureau pretextant qu il connaissait parfaitement la loi et que je n avais pas interet a preciser sur mon cv que j avais travaillé dans son hotel.
    je lui precise qu il a suffisament abusé de ma patience et que l on reglerai cela aux prud hommes.

    je m en vais de ce pas essayer de chercher comment faire pour lancer une procedure.
    bonne soirée
    0
    + -
  • Membre

    Le 08-03-2009 à 10:33

      < 10 messages


    bonjour
    nouvelle avancée. j ai vu la responsable administrative de l hotel qui m a invitée a passer lundi vers 17h pour signer mes papiers.
    je vais donc faire ce que l inspection du travail m a conseillé de faire . signer , prendre ce qu il y a a prendre puisque de toute manière j ai 4 mois pour contester ces documents.

    logiquement si je suis bien je suis donc censé toucher mes congés payés majorés de 10% , mon salaire correspondant a la période travaillée du 1er au 8 mars , ainsi que mes 3 semaines de délai de prévenance. j espère n avoir rien oublié.
    mardi je dois donc aller au prudhomme voir comment cela se passe.
    j ai consulté mon assurance habitation et j ai constaté que j avais une assistance juridictionnelle.je vais donc également me rapprocher de ceux ci histoire de voir comment cela peut se passer.
    il est stipulé que 1500€ sont pris en charge par an. je n ai aucune idée de combien peut couter un avocat et j espère que cela suffira.

    par contre je suppose qu avant d aller devant les prud hommes on doit au préalable envoyer un courrier a ses anciens employeur dans lequel on stipule ce que l on réclame?
    si c est le cas comment peut on faire? car je ne suis ni comptable ni inspecteur du travail donc il y a certaines choses que je vais certainement omettre de mentionner.dois je directement aller voir un avocat avant de passer aux prudhomme?
    si vous avez quelques informations sur quelques sujet je reconnais que j accepterai vos suggestions avec le plus grand plaisir.
    je vous souhaite une agréable journée.
    cordialement
    0
    + -
  • Membre

    Le 10-03-2009 à 14:14

      < 10 messages


    bonjour
    avec 1 jour de retard je viens vous tenir informé de la suite des événements.

    j avais donc rendez vous a 17h hier soir pour signer mes papiers avec mon employeur.la directrice administrative a la délicatesse de ne pas me faire passer par le bureau de la direction pour aller dans le sien.
    elle m invite a m assoir et commence a m exposer ses calculs pour le solde de tout compte.quelques éléments y sont sauf les indemnités du délai de prévenance. je lui signale et elle me rétorque qu elle ne sait pas ce que c est. Elle fait donc appel au directeur qui est dans le bureau d a coté:
    "dis moi x tu es au courant de ce que c est le délai de prévenance?"
    il arrive donc pour nous rejoindre en disant" mais oui je suis parfaitement au courant pourquoi?"
    "tu aurais pu me prévenir histoire que je puisse le calculer"
    "oui mais ca dépend de ce qu il demande "il se tourne vers moi et me demande ce que je veux négocier.
    je luis explique qu il ne s agit ma de négociation mais d un due et que le terme "négociation " n a pas sa place ici.
    il me dit "et bien si vous négociez puisque vous demandez des indemnités"
    enfin bref je lui dit que je signe déjà les papiers qu ils m ont préparés et leur laisse jusqu'à a la fin de la semaine afin qu il se renseigne après de "son pote a l inspection du travail".

    donc j ai téléphoné ce matin aux prud hommes qui m ont invités a rentrer directement en relation avec un avocat du droit social.j ai donc rdv avec ce fameux avocat mardi prochain.
    a 11h45 je recois un appel de mon ancien travail.
    la directrice m invite a ramener les papiers que j ai signé hier afin de m en fournir de nouveaux avec le calcul de délai de prévenance.
    je vais donc faire des photocopies et y retourner pour après 17h.

    voila je vous souhaite une bonne journée
    cordialement

















    je suis donc parti sans même lui dire au revoir.
    ce matin j ai donc telephonné aux prud hommes qui m ont invités a rentrer directement en contact avec un avocat du droit social.
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page