Logo Juritravail

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Licenciement & Rupture conventionnelle

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


convocation disciplinaire pouvant aller jusque'à un licenciement

Visiteur

Le 12-12-2021 à 15:18

Bonjour ;

Je suis convoquée mardi matin à un entretien préalable à une éventuelle sanction disciplinaire pouvant aller jusqu'au licenciement...

Sauf que mon patron passe son temps à faire ses propres lois !

J’ai refusé sa rupture conventionnelle qu’il m’a collée dans les mains à mon retour de congés début du mois de novembre.

Puis il m’a convoquée devant deux de mes collègues :

Une première fois pour me donner mes nouveaux horaires

« sur un post-it » devant témoins « selon ses dires »

Je lui ai fait remarquer qu’il n’avait pas le droit de faire cela et qu’en plus je n’étais pas opposée au changement d’horaire.

Une seconde fois pour me demander si je restais travailler ou si je voulais partir

Et il me dit qu’à l’avenir il me convoquerait toujours devant témoins car « je fermais toutes conversations avec lui »

Évidemment puisque Je lui demande de tout me mettre par écrit

Au mois d’aout il m’a donné mes dates de congés une semaine avant la date !

Et encore parce que j’ai entendu ma collègue et mon patron en parler.

Nous avons un planning sur un lien Google

J’ai été surprise de voir qu’on avait la même durée de jours de congé et je l’ai fait remarquer, il m’a dit qu’il avait une pharmacie à gérer

Je suis d’accord avec lui sauf que moi je suis en place depuis cinq ans et ma collègue est arrivée au mois de mai.

Je lui ai demandé de décaler les dates pour pouvoir soutenir ma mère hospitalisée il m’a dit non

La pharmacienne arrivée au mois de juin, est restée seule 15 jours avec des horaires d’été.

Nous sommes trois, et elle a passé son temps à m’appeler, sauf que je lui ai dit que je n’étais plus disponible dans la mesure ou d’hospitalisation ma mère est passée en Réa. !

 

Nous sommes en conflit depuis que j’ai refusé de faire un remplacement au mois d’octobre, une de mes collègues m’en veut car elle a dû le faire

Moi j’ai dit non mais je n’ai forcé personne à faire

 

Depuis mon refus de rupture mon patron m’attend le matin et vérifie mes horaires

Je ne fais plus mes taches habituelles

Et me fais des signes pour aller plus vite avec son bras « sous-entendu va plus vite mémé »

Je suis la plus âgée dans la pharmacie j’ai 50 ans

INSUPORTABLE

 

Ses horaires sont sur deux semaines 

Une semaine je fais 31H30

Et l’autre semaine je fais 41h30 

 

Alors que J’ai un contrat initial de 35 H00 hebdomadaires avec mon ancien employeur, quand je lui demande un avenant il n’apprécie pas et me dit qu’il n’a rien reçu de l’ancien cabinet comptable, et qu’il a le droit parce que qu'au final ça fait 35h00 par semaine !

 

C’est la troisième fois qu’il change mes horaires depuis le mois de mars 2021, toujours sans avenant

Je me suis rendu compte que je n’étais pas au bon coefficient et donc échelon je devrais être au-dessus depuis le mois de janvier.

Je lui ai donc préparé un long-courrier, ou je prends soin d’expliquer tout cela

 

Est-ce que je lui remets le jour de l’entretien ou est-ce que j’attends son courrier de licenciement ?

Que va-t-il se passer pour moi ?

 

J'ai dû supprimer des postes car ils étaient à mon nom 

 

Je suis à bout de nerfs de cette histoire et espère qu'elle se termine au plus vite 

En tout cas merci pour votre participation et vos pistes 

Par avance merci surtout à math64 pour votre soutien 

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 12-12-2021 à 16:05

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Pour le courrier, j'ai envie de dire, foutu pour foutu, laissez tomber et attendez que l'employeur vous licencie.

    Votre avocat aura tout loisir de le rédiger plus tard, aucune urgence.

    Quant à la longueur, l'expérience me prouve que plus un non-initié au droit fait un courrier long, plus cela donne du grain à moudre à l'avocat de la partie adverse.

    Donc, abstenez-vous de faire le moindre écrit sans l'aval d'un juriste, ce serait dommage qu'il se retourne contre vous!

    Pour l'entretien, faites vous impérativement accompagner par un conseiller du salarié/ représentant du personnel lors de cet entretien. Quitte à ne pas vous y présenter si vous devez y aller seul!


    "Que va-t-il se passer pour moi ?"
    Nul n'a de boule de cristal. Mais je suppose que j'ai dû vous conseiller de rencontrer un avocat ou une permanence judaïque syndicale afin de vous faire accompagner. Que vous ont-ils répondu?
    Membre

    Le 12-12-2021 à 16:29

    oui je me suis syndiqué et je prends un avocat et biens ur j'y vais accompagner
    0
    + -
  • Membre

    Le 12-01-2022 à 12:39

      < 10 messages


    Bonjour
    J'ai donc reçu un courrier de licenciement, et je le suis avec un preavis de deux mois et sur son courrier mon titulaire "oublie" de me parler de me parler de ça :
    Par ailleurs, l'article 20 de notre convention collective (CCN de la pharmacie d'officine) prévoit que : « pendant la durée du préavis, le salarié est autorisé à s'absenter chaque jour pendant une durée égale au tiers de sa durée quotidienne de travail, dans la limite maximale de 2 heures. Ces absences, qui sont fixées 1 jour au gré du salarié, 1 jour au gré de l'employeur, sont rémunérées.
    L'employeur et le salarié peuvent s'entendre pour regrouper, selon des modalités qui leur conviennent, tout ou partie de ces heures d'absence au cours ou à la fin du préavis ».

     

     

    Dans la mesure où vous avez déjà trouvé une nouvelle préparatrice en pharmacie depuis au moins le 20/12/2021, il serait préférable de prévoir le regroupement en fin de période de préavis.

    Je suis toujours en attente de reponse ?!!!
    Que dois-je faire ? !!!
    Merci pour vos reponses
    Très cordialement à tous 
    Sibou 
    Membre

    Le 12-01-2022 à 17:22

    Bonsoir Math64,

    Je suis préparatrice en pharmacie

    J?ai un contrat initial avec mon ancien employeur qui dit :

    « Les horaires de la salariée seront de 35h00 de travail par semaine, selon le planning communiqué par l?employeur. »

     

    Mes horaires étaient :

    Du lundi au vendredi 12h30 ? 19H30, avec une demi-heure de pause qui n?est pas décomptée de mon temps de travail.

     

    Mon employeur est parti à la retraite, depuis sans avenant à mon contrat initial j?ai des nouveaux horaires avec mon nouveau patron.

     

    1.     Dans un premier temps de juillet à octobre

    Lundi 9h00 -19h30

    Mardi repos

    Mercredi 9h00 -19h30

    Jeudi 9h00 -19h30

    Vendredi repos

    Samedi 9h30 -19h30 (un samedi sur deux)

    Dimanche

    Donc une semaine je fais 31h30 et l?autre 41h30

     

    2.     Puis dans second temps depuis le mois de novembre

    Lundi 9h00 19h45

    Mardi 9h00 -19h30

    Mercredi repos

    Jeudi repos

    Vendredi 9h00 -19h30

    Samedi 9h30 -19h30 (un samedi sur deux)

    Dimanche

    Donc une semaine je fais 31h45 et l?autre 41h45

     

    Je vous ai déjà posé la question mais mon avocate n?est pas sûre.

    Est-ce que je suis en heures sup une semaine sur deux ou pas ?

    Si oui ou est-ce que je peux me renseigner ?

    N?aurait-il pas dû me proposer un avenant car les modifications sont énormes ?

    Est-ce que je dois demander une attestation à mon ancien employeur sur mes anciens horaires ?

    Merci pour vos réponses 
    Très cordialement à tous 
    Sibou 

     

    Moderateur

    Le 12-01-2022 à 18:32

    Là, si même l'avocat, qui a les documents sous les yeux ne sait pas répondre !!!
    A vous lire, il n'y a pas de travail dissimulé, mais un non-paiement des majorations d'h sup qui serait la résultante d'une modulation du temps de travail illégale. 
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Moderateur

    Le 12-01-2022 à 13:31

      + 1000 messages


    Bonjour,

    L'abscence de réponse vaut pour refus.
    Donc, renvoi d'un courrier ar précisant que vous pendrez ces 2h tous les jours de xx h à xx h sauf indication contraire écrite de leur part.

    Par contre je n'ai pas vu si ces heures sont payées ou pas dans la convention collective.
    Membre

    Le 12-01-2022 à 15:59

    2. ? Heures pour recherche d'emploi

    Les dispositions qui suivent ne sont pas applicables à la rupture conventionnelle du contrat de travail à durée indéterminée.

    Pendant la durée du préavis, le salarié est autorisé à s'absenter chaque jour pendant une durée égale au tiers de sa durée quotidienne de travail, dans la limite maximale de 2 heures. Ces absences, qui sont fixées 1 jour au gré du salarié, 1 jour au gré de l'employeur, sont rémunérées.

    L'employeur et le salarié peuvent s'entendre pour regrouper, selon des modalités qui leur conviennent, tout ou partie de ces heures d'absence au cours ou à la fin du préavis.

    Les heures non utilisées par le salarié, en raison notamment d'une dispense d'exécution de tout ou partie du préavis, ne donnent pas lieu au paiement d'une indemnité compensatrice.

    c'est ce que je lis en cliquant sur le lien
    Moderateur

    Le 12-01-2022 à 18:28

    Moi aussi, mais ce n'est pas noté que ces heures doivent être payées.. Et l'expérience prouve que quand ce n'est pas noté expressément .
    Membre

    Le 12-01-2022 à 21:43

    " Ces absences, qui sont fixées 1 jour au gré du salarié, 1 jour au gré de l'employeur, sont rémunérées...."

    sinon je ne comprends pas votre reponse de 19H32 
    desolée 

    Afficher les 5 commentaires

    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page