Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Fausses accusations de la part de mon employeur et les risques.

Visiteur

begirl 2013-12-24 08:26:20

Bonjour,

Que risque un employeur qui profère de fausses accusations sur des faits qui ne sont pas concrets, sans preuves réelles?

En fait mon patron souhaitait me licencier pour motif personnel. Lors de l'entretien préalable, rien de ce qu'il avancait ne pouvait justifier mon licenciement. Il m'a donc envoyer un courrier un mois plus tard pour me donner sa décision de me maintenir dans l'entreprise. Par contre il m'a cité encore une liste de griefs qui s'avèrent être faux, il se permet même de parler de ma vie privée! je souhaite dénoncer un a un ce qu'il me reproche et par écrit! je souhaite vraiment qu'il cesse de m'accuser comme cela et qu'il touche à ma vie privée! Que risque t-il s'il continue? il y a t'il un texte de loi qui me protège et que je peux citer dans mon courrier svp? je souhaite continuer de travailler, le but est qu'il me laisse tranquille.

merci d'avance.

Je vous explique brièvement la situations


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Alainverce Le 24-12-2013 à 09:07

      + 1000 messages


    Bonjour.
    Tant qu'il vous dit tout cela en tête-à-tête sans le répéter à des tiers ni l'écrire, il ne comment pas de délit.
    Par contre, ce peut être considéré comme du harcèlement.
    Je pense qu'il est inutile de lui faire un courrier pour contester tout ce qu'il vous a dit puisque c'était entre vous.
    Mais vous pouvez lui faire un courrier demandant que cessent les remarques sur votre vie privée.
    Rappelez lui que la loi punit ce genre de harcèlement. 
    0
    + -
  • Membre

    begirl Le 24-12-2013 à 09:19

      + 10 messages


    si si il y a eu un courrier de sa part avec toutes une liste de griefs qui ne sont pas fondés. Il me l'a envoyé la semaine dernière. Lors de mon entretien préalable il y a un mois (13 novembre 2013), un conseiller salarié de mon syndicat était présent et a réfuté toutes ces accusations
    Et il se permet encore de m'écrire un mois plus tard: il veut me garder dans son entreprise mais m'accuse encore...comment réagir à présent? De plu certains reproches n'ont pas du tout été abordés lors de mo entretien!
    Moderateur

    Alainverce Le 24-12-2013 à 11:09

    Un courrier à vous n'est pas raconter à tout le monde !
    Je maintiens ma réponse précédente.
    Et au bout du compte vous voulez quoi ? 
    Moderateur

    Math64 Le 24-12-2013 à 12:05

    Eu, moi non plus comprends pas...smiley-cry.gif
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    begirl Le 24-12-2013 à 11:23

      + 10 messages


    je ne comprends pas votre dernière réponse, je ne souhaite pas raconter à tout le monde ce qu'il y dans mon courrier. Moi je veux qu'il arrête de m'accuser à tors et je veux bosser en ayant de bonnes relations c'est tout! 
    Moderateur

    Math64 Le 24-12-2013 à 13:08

    Bonjour,

    Dans votre cas, il convient effectivement d'apporter une réponse à ce courrier en démontant point par point les éléments qui vous ont été reprochés.
    Mais, en étant le plus concis, circonspect et respectueux possible. Ne venez pas au jeu de la contre-offensive, où vous viendrez à lui faire remarquer ses propres erreurs sauf à ce que cela soit utile et indispensable à votre défense.
    En gros, quand je rédige du courrier pour les salariés, il est rarissime que cela dépasse une page recto entête comprise.

    Enfin, quant au texte de loi, il n'est pas votre charge de le qualifier mais vous pouvez lui rappeler qu'il est tenu de respecter votre santé morale et physique et par conséquent vous lui demandez de cesser d'agir ainsi, ces fausses accusations mettant en danger votre santé morale. 
    0
    + -
  • Membre

    begirl Le 24-12-2013 à 12:20

      + 10 messages


    Je tiens à lui envoyer un courrier, ça c'est sur, et ce courrier aura pour but de lui faire comprendre d'arreter d'accuser les gens de bonne foi à tors comme il le fais! il y a t-ilun texte de loi qui puisse appuyer ma démarche et pouvoir la citer dans mon courrier. est ce j'ai été plus clair ou pas? je ne veux pas attendre que mon syndicat revienn de vacances! je communiquerai par mail , qui à lur envoyer une copie de mon courrier avant de l'expedier! mais il faut que je fasse quelque chose!smiley-cry.gif
    Moderateur

    Alainverce Le 24-12-2013 à 13:40

    Il n'y a pas à citer de texte de loi !
    En plus, vous n'êtes ni licencié, ni en passe de l'être, donc attendez le retour de votre conseil syndical.
    Vous avez largement le temps de répondre à ce courrier, ça ne changera rien ! 
    +3
    + -
  • Membre

    begirl Le 26-12-2013 à 10:02

      + 10 messages


    Math64, je vous remercie pour votre réponse qui est très claire. Je suivrai vos conseils.
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page