Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Licenciement & Rupture conventionnelle

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Indemnité de préavis non payée

Visiteur

Le 12-05-2022 à 17:01

Bonjour, Histoire un peu compliqué mais pas tant que ça :) Tout commence en octobre 2021, je suis embauché en CDI au sein d’une petite entreprise de Paris pour y travailler le samedi et dimanche toutes les semaines. Tout se passe bien, du moins relativement bien ça reste un job étudiant donc on se fait un peu marcher dessus. En novembre 2021, j’apprends que je vais me faire opérer en janvier 2022, j’en parle donc à l’une de mes employeurs (elles sont deux). Elles sont donc au courant du fait que je vais sans doute être en arrêt 10 jours et donc rater un wk de travail. Je me fais opérer, je fournis mon arrêt qui finalement dure plus longtemps que prévu. Et là, c’est le début des problèmes. Ma convalescence ne se passe pas comme prévu, j’ai des problèmes de cicatrisation. Après quelques semaines d’arrêts, mon employeur me demande de passer à la boutique pour rendre une clé qu’ils veulent donner à quelqu’un. Je devine bien sûr ce qui m’attend. Mon employeur me fait des réflexions et me dit que je dois m’attendre à recevoir une lettre. Une semaine après je reçois donc une lettre d’entretien préalable au licenciement. J’y vais, je me prends des reproches du fait que je sois en arrêt etc. Je leur explique que moi, ça ne m’amuse pas de ne plus travailler et que je passe mes journées à attendre l’infirmière et rien faire d’autre. Je reçois quelques semaines après, soit le 3 mars, ma lettre de licenciement, donc du fait que je sois en arrêt et qu’ils ne peuvent pas se le permettre. Jusqu’ici moi je comprends tout à fait. Dans cette lettre, il est écrit que « le préavis ne sera pas effectué, non de notre fait, mais compte tenu de ce que vous avez déclaré lors de notre entretien. » À savoir que lors de l’entretien, il n’a pas été question de préavis ni de la suite. J’ai simplement dit que j’étais toujours en arrêt et que cela m’ennuyait. Bref, je ne fais pas le préavis et début mai c’est la fin de celui-ci. Je m’attends donc à recevoir mon solde de tout compte avec mes congés payés et les deux mois de préavis qu’elles ont décidé de ne pas me faire effectuer. Je n’ai reçu que les congés payés. Ma question est donc la suivante : - Doivent-elles payer les deux mois de préavis ? - Sont-elles dans leur droit ? A savoir que je n’ai pas encore signé la fin de contrat. Merci d’avance.

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 12-05-2022 à 18:55

      + 1000 messages


    Bonjour

    Manifestement,  l'employeur a décidé de ne pas vous règler le préavis en invoquant que vous aviez demandé à en être dispensé

    A défaut de demande de dispense écrite de votre main , je ne vois pas comment l'employeur pourrait le démontrer devant le conseil de prud'hommes si vous deviez en arriver à cette extrémité 

    Faire un courrier LR/AR pour en demander le paiement en spécifiant qu'à défaut de paiement vous auriez le regret de devoir saisir le Conseil de Prud'hommes pour faire valoir vos droits  
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page