Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Intérim, défaut d'information et recrutement caché

Visiteur

la.chabelita 2006-06-22 21:08:19

Bonjour,

Mon ami a été recruté dans une société de télémarketing en contrat d'intérim vendredi de la semaine dernière, et a été sélectionné lors des entretiens collectifs. Lors de l'entretien de recrutement, la société a précisé que la mission d'intérim débuterait par trois jours de formation effectuée par la société de télémarketing, une formation "produits". Ce matin, mon ami a donc commencé sa mission d'intérim comme prévu, s'étant engagé vendredi dernier sur ce travail, il avait refusé cette semaine un entretien d'embauche pour un CDI, ayant lieu aujourd'hui dans une autre société (principe de loyauté pour le salarié vis-à-vis de son entreprise, mais il aurait mieux fait de s'abstenir!).
La formation dans la société de télémarketing a commencé à 10h. Vers midi, l'une des collègues durant la formation a demandé au superviseur si, comme elle l'avait appris par une de ses connaissances, il y avait bien une sélection, un recrutement à la fin de cette journée de formation. Le superviseur a alors informé l'ensemble des personnes présentes de cette sélection, faite à partir d'un quiz sur la formation menée en journée. L'entreprise a donc détourné son droit à la rupture pendant la période d'essai, pour en faire une seconde étape de sélection du processus de recrutement: je croyais que lors d'un recrutement, une entreprise était tenue à une obligation de sincérité, d'informer, et à un principe de loyauté vis-à-vis de son employé!
Avec de nombreux préjudices à la clé pour mon ami, qui n'a pas été retenu à la suite du quiz, sans motif donné (le délai de préavis en intérim donne-t-il à l'employeur le droit de rompre le contrat sans motif?): il avait d'autres missions en intérim qui lui étaient proposées (cela lui fait donc une semaine de salaire en moins ce mois-ci), et une opportunité de CDI, avec logement fourni.
Le problème, c'est qu'on ne sait pas exactement quel peut être notre recours, dans la mesure où son employeur, de par son contrat, est une société d'intérim, et que c'est donc cette agence d'intérim qui est en faute. Mais comment faire valoir les droits de mon ami? Merci pour votre aide. Quelles preuves réunir pour pouvoir faire qqc? La société d'intérim n'a-t-elle pas l'obligation de proposer à mon ami un autre contrat?
Le problème n'est pas de ne pas avoir été sélectionné aujourd'hui, mais de ne pas avoir été prévenu qu'il s'agissait d'un entretien de sélection: s'il avait su qu'aujourd'hui pour ce travail aussi il s'agissait d'un entretien de sélection, il aurait choisi celui concernant le CDI, mais est allé ce matin à la formation en croyant aller à son travail, prévu jusqu'à septembre et renouvelable jusqu'en décembre! D'autre part, il vient de trouver un logement et devait apporter demain soir son attestation de travail au propriétaire pour apporter les différentes garanties demandées pour la location.
Donc, voilà, pour une entreprise qui ne dit pas son processus de recrutement, les dégâts sont nombreux, les projets détruits, et la colère énorme. Qu'on ne vienne pas me parler d'une "éthique Ressources Humaines" désormais... ni pour les agences d'intérim, où le manque d'information fait la loi, ni dans cette société de télémarketing, qui de son côté n'est pas honnête non plus envers l'agence d'intérim.
Isabelle.

Répondre au sujet

Répondre Répondre

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page