Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Licenciement & Rupture conventionnelle

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


L'entreprise n'a pas les moyens de payer mes indemnités de licenciement.

Visiteur

4 Pat Le 12-06-2013 à 06:42

Bonjour,

 Nous avons évoqué avec mon employeur une rupture conventionnelle, après plusieurs discussions il apparrait que nous ne puissions plus continuer notre collaboration dans la situation actuelle de la société. Le problème aujourd'hui c'est que compte tenu de la situation financière de l'entreprise, il n'a pas les moyens de régler mes indemnités de licenciement et commence à me parler (presque comme pour me faire un cadeau !) d'un licenciement pour faute grave.
Comment gérer cette situation? Après 27 ans dans une entreprise où j'ai été impliqué dans tous les projets, je me retrouve à ce jour évincé parce que nous n'avons pas forcement la même vision des choses.
Le but n'est pas de mettre l'entreprise plus en périle qu'elle ne l'est aujourd'hui, et mon patron connait justement l'attachement que j'ai pour cette société.
Existe-t-il une solution pour un arrangement amiable ?
Merci d'avance pour les réponses qui pourront m'être apportées. 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Alainverce Le 12-06-2013 à 08:18

      + 1000 messages


    Bonjour.
    Il n'y a pas 50 solutions.
    Soit vous acceptez de renoncer à vos Droits et nous ne pouvons rien pour vous.
    Soit vous exigez que la législation soit respectée.
    Avec 27 ans d'ancienneté, vous pouvez prétendre, en cas de licenciement HORS FAUTE GRAVE, à environ 6 mois de salaire à titre d'indemnités de licenciement + 2 mois de préavis...
    Connaissant trop les méthodes (mêmes des "gentils" patrons qui le sont jusqu'au jour ou ils ont décidé de se séparer de vous), je vous mets en garde.
    Le fait même qu'il ait parlé de "faute grave" doit vous rendre prudente.
    Je vous conseille donc fortement, dans un premier temps, de lui faire un courrier R/AR ou vous rappelerez le fait que la Sté va mal, qu'il veut se séparer de vous, mais que vous ne pourrez accepter sans réagir un licenciement pour faute grave comme il l'a évoqué.
    Le seul licenciement "légal" est le licenciement économique qui, en plus de vos indemnités ci-dessus, vous donnera droit des droits au chômage plus élevés.
    Réfléchissez bien ! 
    0
    + -
  • Visiteur

    4 Pat Le 12-06-2013 à 08:39

      visiteur


    Je vous remercie, je me doutais bien que seule ce genre de solution était envisageable...
    Comment ne pas ensuite se sentir responsable si cela entraine 18 personnes avec moi ? 
    Moderateur

    Alainverce Le 12-06-2013 à 10:40

    Et pourquoi vous sentir responsable ?
    Le sort des 18 autres dépend de vous ?
    Vous pensez réellement que l'abandon de vos indemnités sauvera l'entreprise ? !!!
    19 salariés c'est déjà plus la petite entreprise et votre employeur a très certainement eu le temps de mettre de coté ce qu'il faut... 
    En plus vous parliez de mésentente. 
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Visiteur

    4 Pat Le 12-06-2013 à 11:02

      visiteur


    Bien entendu, je ne pense pas que ce soit mes indemnités qui sauvent l'entreprise. Mais je sais aujourd'hui les difficultés que nous connaissons à régler de "petites factures", alors que les salaires ont du mal à être tous versés en temps voulu.
    Se sentir concerné (et du coup responsable) de l'avenir des salariés et d'une entreprise avec lesquelles on a "grandi" me semble légitime. 
    La transition entre le dirigeant père et celle du fils, bien qu'effective depuis déjà plusieurs années, n'est pas chose facile. 
    +1
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page