Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Licenciement abusif ?

Visiteur

JeuneAnonym 2020-07-06 19:34:08

Bonjour,
Je vous remercie de me lire, je m'excuse par avance pour les fautes et surtout avec les a (ma touche a accent aigu ne fonctionne plus)
J'aimerais savoir s'il est possible de requalifier mon lincenciement pour faute grave en faute simple.
- Votre absence injustifiée pour la période du 15 au 26 mai 2020 et du 29 mai au 19 juin 2020
- Manquement aux devoirs du réglement intérieur
- Désoganisation du service du fait de vos absences injustifiées
- Volonté délibérée de ne pas exécuter votre contrat de travail en toute bonne foi ??
Je suis entièrement d'accord sur les 2 premiers points (le reglement intérieur stipule de prévenir toute absences) Et pour cela je n'ai vraiment aucune excuse, j'ai eu un très gros soucis personnel, qui m'a causé une dépression, je n'ai pas été voir de médecin car je pensais vraiment pas que ça allait duré aussi longtemps.  Aujourd'hui je regrette car ça cause mon licenciement mais pour pas mentir c'est le genre de chose auquel on pense quand on déprime .
Par ailleurs j'ai également eu de nombreux désacord juste avant ces longues absences avec les supérieurs, j'était notament en délibéré avec un membre du syndicat et un représentant du personnel, car, en télétravail pendant une période, on m'a fourni une SIM qui ne fonctionnait pas, n'ayant pas de box internet, je me suis retrouvé a utilisé l'ensemble de ma data mobile et, arrivé a terme de mon forfait, sans internet, ni télé, seul, en pleins confinement, a avoir utilisé toute ma data pour mon employeur. On m'a fourni un écran dysfonctionnel ce qui m'a forcé a devoir travailler sur une télé, assis sur un lit, sans dossier (je suis un jeune homme qui vennait d'emmenager en pleins confinement (tous les magasins de meubles fermé..))
Evoquant tout ces problèmes et l'indignation de me faire travailler dans ces conditions alors que certaine personne apte a travailler dans de large meilleurs condition était en chomage partiel, j'ai eu le droit a un 
"Qu'il aille se faire enculer" le 12 juin d'un de mes supérieurs dans un groupe d'une messagerie que nous utilisons et dépendons dans la fonction de notre travail (secteur numérique) après m'y être fait viré (donc je me pose la question de si je dois retourner au travail ou pas?)
Ainsi qu'a une moquerie ouverte sur ma personne. 
Chose que j'ai immédiatement appris grâce a certains collègue.
J'en ai immediatement fait part a mon supérieur a mon retour le 20 juin qui ne semble rien faire ainsi qu'a la DRH lors de l'entretien le 24 juin.
Ils n'ont strictement rien fait.
La désorganisation du service est moyennement vraie. 
Mon supérieur planifie les planning, en général 3 semaines a l'avance, nous pouvons faire 6h-14h 7h-15h ... jusqu'a 14h-22h, mais les 3/4 sont en 9h / 17h 
Pour mon absence du 15 au 26 mai, je n'ai reçu qu'un message le premier jour (15 mai)
Sur la messagerie instantané auquel j'ai accès uniquement au travail.
Pour mon absence du 29 mai au 15 juin, même chose qu'un seul message le premier jour (29 mai) et sur cette messagerie auquel je n'ai pas accès chez moi.
Pourquoi personne ne m'a appelé ou envoyé un SMS, si mon absence causait une désorganisation ?
Par ailleurs, du 15 au 26 mai et du 29 au 19 juin je faisais 9h-17h donc aucune ouverture et aucune fermeture.
Pour une partie d'entre nous, nous prenons des appels entrant, pour résoudre des problèmes informatiques d'utilisateur d'un client professionnel, le principal critère du client est le taux de décroché. Donc c'est sûr que ça baisse les stats et la performance, mais ça n'empêche pas le bon fonctionnement.
A savoir que j'était l'un des plus productif (pourtant celui avec le moins d'ancienneté) J'ai fait bon nombre de suggestions, j'ai proposé énormément de chose pour améliorer l'organisation, la productivité et la communication. Après deux semaines de présence, je réussi a faire quelque chose de soit disant impossible qui nous fait gagner énormément de temps.
Je m'excuse de la longueur du message il fallait que vous connaissiez le contexte.
Ce qui me surprend le plus, c'est que l'entretient de licenciement s'était terminé après 45 minutes de débat par des rires et une discussions "personnel" entre la DRH mon supérieur et moi, ne laissant absolument pas sous-entendre mon licenciement. Pour me surprendre aujourd'hui 10 minutes avant la fin de ma journée. Je me retrouve sans emploi totalement surpris par cette décision, je comptais au moins sur le mois de préavis le temps de retrouver un autre travail. Dites moi si j'ai completement tord, ou si j'ai quand même des Droits.
Je vous remercie beaucoup pour votre lectures !
Bonne soirée !

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    carry Le 07-07-2020 à 07:48

      + 1000 messages


    Bonjour
     
    quel est le motif de licenciement indiqué sur votre lettre ?
    Visiteur

    JeuneAnonym Le 07-07-2020 à 09:46

    Bonjour, merci pour votre réponse ! Les motifs suivant
    - Votre absence injustifiée pour la période du 15 au 26 mai 2020 et du 29 mai au 19 juin 2020
    - Manquement aux devoirs du réglement intérieur
    - Désoganisation du service du fait de vos absences injustifiées
    - Volonté délibérée de ne pas exécuter votre contrat de travail en toute bonne foi
    Moderateur

    carry Le 07-07-2020 à 11:58

    de rien.
     voyez avec un syndicat si ça vaut le coup d'aller aux prud'hommes ...
     
    mais une absence injustifiée est assimilée à un abandon de poste et c'est licenciement pour faute grave...
     
    pour les autres problèmes, j'avoue que j'ai pas tout lu ... voyez également avec un syndicat.
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page