Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Licenciement & Rupture conventionnelle

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Licenciement suite à burnout et TS

Visiteur

Le 09-06-2021 à 15:00

Bonjour. 

Je suis en arrêt depuis le 12/05 pour burn-out (surcharge de travail reconnue par mon manager + pression psychologique) avec TS sur le lieu de travail. Jusqu'ici j'étais en très bon termes avec mon employeur (une startup) et tout se passait bien avec une relation professionnelle très proche. Mon employeur avait accepté la rupture conventionnelle, sans aucunes indemnités. J'ai refusé de partir sans indemnités. Mon employeur m'a convoqué hier pour me signifier que je vais être licenciée pour faute grave ... A priori la pression psychologique que je leur ai fais vivre avec mon "psychodrame". J'ai déjà prévu d'être accompagnée par un avocat bien sûr. Qu'en pensez-vous ? Ma RH plaide aussi la pression psychologique que j'ai faite à mon manager quand j'étais à l'hôpital sous prétexte que je lui ai demandé d'être présent, que j'avais besoin de lui etc (on s'entendait très bien), et aussi que je lui aurai avoué mes sentiments (j'étais sous anxiolytiques je me souviens de rien) donc harcèlement moral ... 

Sachant que : 

- Mon employeur et mes collègues étaient tous au courant de mon état d'épuisement et qu'ils me promettaient depuis des mois de recruter des personnes que je devais manager. Je suis sous anti dépresseur et anxiolytiques depuis Octobre, mon employeur le savait. Je n'ai jamais suivi de traitement de ce type avant.  

- Mon employeur était ravi de mon travail et j'étais un peu la coqueluche. J'avais été promue et augmentée. 

- Mon manager était avec moi lors de ma TS médicamenteuse, il était au courant de ce que j'avais pris. Il ne m'a pas accompagnée a l'hôpital (j'étais dans le coma) alors que nous étions tous les deux en déplacement. Il m'a seulement laissé à l'aéroport avant que je tombe dans le coma, en pleine conscience de mon état. 

- Mon employeur m'a contacté pendant mon arrêt de travail pour me dire que j'avais plus les épaules et que je serai rétrogradé, d'où ma demande de rupture conventionnelle, dégoûtée. 

- Suite a l'annonce de mon entretien préalable de licenciement, mon employeur a changé tous mes mots de passe pour que je ne puisse plus avoir accès à mes mails et mes messageries. Par chance, j'avais bien entendu fait une sauvegarde complète avec toutes les preuves. 

Merci pour vos conseils et votre retour. 
Bonne journée 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 09-06-2021 à 16:15

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Quand vous dites "Mon employeur avait accepté la rupture conventionnelle, sans aucunes indemnités. J'ai refusé de partir sans indemnités", 

    une rupture conventionnelle n'est valable au regard de l'inspection du travail que si elle est assortie d'une indemnité au minimum égale à ce que serait l'indemnité légale de licenciement, autrement dit sans cette indemnité minimale une convention de rupture ne serait pas homologuée.

    Ensuite... "je vais être licenciée pour faute grave..." sachez que cela ne peut être en aucun cas en lien avec votre état de santé, votre arrêt pour épuisement professionnel, votre hospitalisation.

    Comment dites-vous que serait caractérisée la faute ? Et de quand serait-elle datée par rapport à votre arrêt maladie ?

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page